vendredi 24 mars 2017

L'Emission Politique ou le naufrage du débat politique télévisé

Résultat de recherche d'images pour "l émission politique fillon"

Non mais qu'est-ce que c'était que cette " Emission politique " d'hier soir sur France 2 ? J'ai halluciné, pas vous ?

Voilà une chaîne du service public (dont la patronne, pistonnée par l'Elysée et le CSA, a annoncé soutenir Macron) qui invite l'un des candidats à la présidentielle, François Fillon, pour, en principe, débattre et qui organise tout par le menu pour faire en sorte de torpiller le dit candidat.

A la manœuvre, Pujadas dont le talent d'animateur est à la hauteur de sa petite taille et un Fillon, plutôt serein en début d'émission à qui le gnome a réservé un programme mitonné aux petits oignons.

Bon, ne parlons pas de Langlet, il est aussi doué en économie qu'un élève de Terminale, c'est dire si son intervention fut passionnante.

Aurélie Filippetti (soutien de Hamon), ça c'est du lourd. Faire venir cette nana qui n'a pas spécialement brillé au ministère de la culture et qui n'a eu de cesse de torpiller son patron d'alors, fallait oser, Pujadas l'a fait. Virulente, pas moyen pour Fillon d'en placer une et quand, par miracle il y arrivait, la donzelle n'essayait même pas d'écouter et de prendre en compte ses arguments. Venue pour dénigrer et critiquer, nullement pour débattre.

Puis le reportage "en immersion", François Fillon dans une maison de retraite pour discuter du temps de travail avec du personnel " essentiellement tous de la CGT " ! Avec eux, pas moyen de discuter, c'était couru d'avance. 

Puis la séquence " au contact des Français ". Pour première intervenante une prof d'histoire d'extrême gauche visiblement énervée à l'idée que François Fillon puisse vouloir réformer les programmes scolaires et mettre un peu d'ordre dans cette pétaudière de gauchistes qu'est le Conseil supérieur des programmes. Deux autres dont je ne me souviens pas... Puis c'est au tour de Steeve Briois du FN. Très décevant ce jeune homme incapable de parler correctement, passons...

Et enfin la confrontation scandaleuse avec Christine Angot (condamnée, elle, par la justice) dont l'une des grandes copines est... Aurélie Filippetti, cette même Aurélie qui, lorsqu'elle était ministre de la culture, fit Angot chevalier des Arts et des Lettres... Enfin bref, la mégère arrive sur le plateau, la bave aux lèvres, agressive, outrancière, passablement énervée et là voila nous raconter qu'elle trouvait scandaleux que Fillon ait accepté des costumes en cadeau: Contre quoi ? Et à l'appui de sa démonstration, son anecdote à la con sur le bracelet qui lui a été offert par une copine qui, en échange, voulait qu'Angot lui rende un petit service. Service qu'elle refusa de rendre mais elle garda tout de même le bracelet... quand Fillon, calme et posé, nous apprenait que, comprenant son erreur, il avait rendu les costumes à son ami... Même Pujadas sembla désarçonné par le comportement de la "grande" écrivaine.

Et enfin, cette espèce de chose belge, parait-il une humoriste, pour venir détendre l'atmosphère...

Et pour conclure le divers Rissouli, transfuge de Canal+, avec ses petits sondages forcément peu favorables à Fillon et son choix de tweets relevés sur les réseaux sociaux, tweets tous défavorables là aussi à Fillon. A croire qu'il y a deux twitter en France, celui de Rissouli et celui que je suis...

Non mais qu'est-ce que c'est que ce bordel ! C'est ça " L'émission politique " ? P'tain c'est à te faire verser des larmes au souvenir de L'Heure de Vérité du regretté François-Henri de Virieu. Il a du jouer les ventilateurs dans sa tombe le pauvre !

Plus de deux heures d'antenne pour soi disant débattre et échanger et au lieu de cela, des invités agressifs, à la limite de la vulgarité, grossier, irrespectueux, incultes pour quelques uns, et une seule envie: torpiller le bonhomme !

Bon, heureusement Fillon ne s'est pas trop laisser faire et a été, compte tenu du contexte de l'émission, plutôt bon face aux raclures de bidets qu'on lui avait présenté. Elle aura eu au moins le mérite, cette émission, de me faire piger une bonne fois pour toutes pourquoi je n'aurais jamais pu faire ni ne ferais jamais (malgré une proposition récente qui m'a été faite) de politique active: Hier soir, à la place de Fillon, j'aurais défoncé Pujadas, mis deux baffes à Filippetti, tordu le coup à Angot, jeté un gant à Briois et envoyé la gamine belge faire un spectacle à Moleenbeck ! 

Alors maintenant la question... François Fillon a-t-il eu tort ou raison de s'en prendre ainsi à l'autre quiche de l'Elysée en l'accusant d'avoir monté un cabinet noir contre ses opposants au premier rang desquels Fillon, Sarkozy et... Valls ? Je ne sais pas. Mais au moins cela aura-t-il eu le mérite de relever le niveau de l'émission en dénonçant clairement ce que nous sommes si nombreux à soupçonner depuis longtemps. Le peu que moi aussi j'ai lu du fameux bouquin évoqué - " les bonnes feuilles" - me laisse à penser que si il sera quasi impossible de prouver l'existence de ce cabinet noir, il n'en demeure pas moins que trop de choses nous incitent à y croire: la cellule d'une centaine de personnes travaillant dans le 9ème et dont le patron va rendre compte chaque semaine à l'Elysée, les écoutes, les fuites organisées des PV d'auditions, la violation permanente du secret de l'instruction (et pas seulement concernant Fillon), les documents produits par certains journaux et qui n'ont pu être fournis que par des  gens "en place", etc... Un trop gros et trop visible faisceau d'indices précis et concordants qui mériterait effectivement qu'au minimum  une enquête parlementaire soit ouverte. Je sais, je rêve....

L'autre question est de savoir si cette émission pourrie a plutôt servi ou desservi Fillon. Je l'ai trouvé bon, calme malgré les efforts déployés pour le faire sortir de ses gonds, clair quand il arrivait à en placer une. Son " J'accuse " aura permis d’escamoter l’inexistence du débat promis et, grande première, une prouesse même, de mettre en colère Président.. mais à part ça... seuls les jours à venir nous le diront. Réponse le 23 avril... à moins que le cabinet noir ne sévisse à nouveau...

Il est temps de tirer la chasse sur ce quinquennat pourri et cette catastrophique socialie

Folie passagère 3487
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

La Guyane au bord de l'explosion, les milices s'organisent...


Imaginez le département du Var ou celui de la Seine et Marne complètement bouclés par la population, les écoles et les services publics fermés depuis des jours. Imaginez le trafic aérien complètement perturbé, les ronds-points fermés à la circulation, les ports verrouillés, les commerces fermés. Imaginez une réunion avec plein de ministres étrangers au conseil départemental de ces départements et en guest Ségolène Royal, réunion  qu'une trentaine de gars cagoulés, réussissant sans problème à franchir les cordons de sécurité, arrivent à perturber pour dénoncer ceci ou cela. Vous arrivez à imaginer cela ? Non, bien sûr, impossible. Et en admettant que cela soit vrai et qu'un de ces deux départements soit ainsi au bord de la guerre civile, on en parlerait dans les médias, bien évidemment.

Et bien c'est pourtant ce qui se passe en Guyane actuellement et je suis sûr et certain que 9 lecteurs sur dix de ce blog n'en ont pas entendu parler !

Depuis quelques semaines, le département est en pleine effervescence sur fond de revendications sociales et sécuritaires. Complètement paralysé, gangrené par une immigration aussi massive qu'illégale, le département est au bord de l'explosion. Le centre spatial est bloqué et le dernier lancement de la fusée a été repoussé plusieurs fois, l'aéroport et le port sont bloqués.

Une milice, les " 500 frères ", toujours habillés en noir,cagoulés et souvent armés, s'est même organisée et s'est donnée pour mission d’assurer elle-même la sécurité des citoyens dans le département le plus criminogène du pays sans que les autorités officielles ne s'en émeuvent plus que ça. Ce sont eux qui ont pénétré dans le bâtiment du Conseil Territorial ( l'équivalent de nos conseils régionaux) alors que s'y tenait, en présence de la Royal, une réunion internationale avec des ministres et les représentants d'une vingtaine de pays !

Et de tout cela quasiment pas un mot dans nos médias métropolitains qui attendront sans doute qu'il y ait mort d'hommes pour ouvrir un cil.

La Guyane, chère à mon cœur pour y avoir habité un long moment, département français, 260 000 habitants, est depuis des années complètement abandonnée à son sort par les autorités métropolitaines, celles-ci se contentant d'y verser la dotation. Tant que les fusées partent...

Un département français, au bord de l'explosion, et tout le monde s'en fout. Cela fait des semaines que cela dure et il faut attendre hier et aujourd'hui pour qu'on puisse lire quelques lignes sur le sujet dans le Monde ou le Figaro...

Il suffit d'un rien là-bas pour que... la campagne présidentielle morfle encore ! 

Y aurons-nous droit ? Un mort ou deux... et connaissant les Guyanais, ils ne sont pas à ça près et savent, quand ils sont à bout, mettre un boxon comme on n'imagine même pas ici !

Méfi !


Folie passagère 3486
© Caroline Marie / Outre-mer 1ère
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

jeudi 23 mars 2017

Quizz Photo (Niveau de difficulté: Facile)

Où et quand les deux photos ci-dessous ont-elles été prises ?





Ne cherchez aucun rapport entre ces photos et ce qui s'est passé à Londres hier, il n'y en a pas. Encore que ...

Folie passagère 3485.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

mercredi 22 mars 2017

Le bilan définitif 2016 est enfin sorti !

Morts dans la rue:

PNG - 9.6 ko


Moyenne d'âge: 49 ans
Moyenne d'âge nationale: 80 ans

Pour 2017, nous en sommes à 84 personnes SDF mortes dans la rue, moyenne d'âge 48 ans. Parmi les personnes formellement identifiées, la plus jeune avait 1 mois et demi et se prénommait Christina, le plus âgé avait 72 ans et se prénommait Christian.

Folie passagère 3484.

Résultat de recherche d'images pour "Morts de la rue"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

mardi 21 mars 2017

Le grand débat: Tous derrière et lui devant. Qui lui ?

Résultat de recherche d'images pour "Le grand débat"

Joli coup pour TF1, le grand débat d'hier soir a été pour moi une réelle surprise: Je ne me suis pas endormi. Je me disais qu'à 5, il leur serait difficile de débattre et bien non, cela s'est plutôt bien passé et chaque candidat a pu s'exprimer et exposer les points clés de son programme. Avec, en cumulé, un peu moins de 30 minutes de prise de parole par tête de pipe, la performance est à saluer. A défaut de m'éclairer sur leur programme que je connaissais déjà dans les grandes lignes pour certains, dans le détail pour d'autres, ce débat a eu le mérite de, et d'une, me rafraîchir la mémoire, et de deux, d'avoir en direct une synthèse de chaque programme.

Ceci étant dit, j'ai abordé ce débat avec une idée bien précise: voir lequel de ces 5 participants avait la stature présidentielle, lequel avait la carrure, la prestance, la crédibilité et la sincérité suffisantes pour endosser l'habit et pour sortir le pays de la merde dans laquelle il se trouve.

Mélenchon que tout le monde trouve superbe, tribun, intelligent et cultivé m'a profondément agacé, une imposture à lui tout seul. Agressif, rictus colériques, les yeux injectés de sang et des idées d'un autre âge. L'utopiste parfait: il sait faire rêver les gens, il sait motiver ses troupes mais à part ça?  " Se passer du gaz et du pétrole pour vaincre le terrorisme ", non mais allo quoi ! Qui peut croire à sa recherche " d'une humanité universelle " ? Qui de réaliste peut croire qu'en 2025, soit dans à peine 9 ans, on pourra sortir totalement du nucléaire ? Qui peut sincèrement croire que cet adorateur de Chavez (on voit où en est le Vénézuela aujourd'hui) est capable de redresser le pays et de rassembler une population au bord de la crise de nerfs ? Une sixième république pour quoi faire alors que la Vème a tous les moyens pour bien fonctionner pour peu que l'on respecte ses lois et sa constitution ? Mélenchon, out !

Benoît Hamon ? Avec lui, comme d'ailleurs avec Mélenchon, c'est " on rase gratis", c'est pas cher, c'est l'Etat qui paie ! Vous le voyez sérieusement défendre nos intérêts face à Poutine ? Vous le voyez négocier avec Thérésa May ou Trump ? Vous l'avez vu après 3h30 de débat, lessivé, liquidé, rincé? Vous le voyez descendre les Champs-Elysées sur un command-car escorté par la Garde Républicaine ? Vous voulez de la légalisation du cannabis et de l'euthanasie pour tous ? Hamon, pas taillé pour l'aventure. Une évidence.

Ces deux candidats feront chacun +/- 14% au premier tour et ça voudrait emmener avec eux 66 millions de Français, allons, allons, un peu de sérieux, tout de même.

Marine Le Pen ? Quelques soient ses qualités et quoi qu'on pense de son programme, suicidaire selon moi pour le pays, elle n'a aucune chance de gagner cette élection. Elle le sait. Elle a beau avoir un socle solide d'électeurs, comme se plaisent à le dire les experts, de 30%, on est loin des 50,01% nécessaires pour l'emporter, loin des 53 ou 55 % indispensables pour être " légitime ". Le plafond de verre ne sautera pas, pas ce coup-ci. Elle a un discours clair sur l'immigration, nous dit-on. Peut-être mais qui peut croire un instant qu'elle parviendra, par exemple, à installer une " immigration zéro " quand chaque année, depuis plus de vingt ans, 50 000 travailleurs saisonniers équatoriens (pas des Maliens ou des Maghrebins) viennent en France faire le boulot que personne ne veut faire ? Quant à son discours sur la sortie de l'euro et ses élans anti-Bruxelles, c'est démagogie, irréalisme et populisme au mauvais sens du terme et ce à tous les étages. Elle sera probablement au second tour et fera au mieux 45% face à Micron et Fillon grâce aux sarkozystes désenchantés ou aux défenseurs du renversement de tables.

Mélenchon, Hamon, Le Pen... Comment imaginer qu'un de ces trois-là puisse rassembler une majorité suffisante à l'Assemblée. La France n'a pas, en plus, besoin d'une nouvelle crise politique majeure. Hamon, Mélenchon, Le Pen: Du balai !

Reste donc Fillon et Micron.

Micron ? Qui peut croire qu'un gamin en politique, jamais élu, jamais confronté à la vraie vie, puisse à 39 ans devenir Président de la République ? Apparemment, ils sont nombreux. Moi pas, l'amateurisme et l'inexpérience, on a déjà donné depuis 2012. On le dit charismatique, moi pas. La seule question qui vaille est: A-t-on besoin pour diriger le pays d'un jeune homme dont le seul titre de gloire sera d'avoir été l'initiateur de la politique économique désastreuse menée par les socialistes. Il dit ne pas être socialiste mais a dégagé engrangé le soutiens de plus de 450 élus socialistes dont 50 parlementaires et de 2 ministres de Hollande. Candidat de la finance, candidat du mondialisme, candidat Bildelberg, candidat d'une Socialie qui ne tardera pas, s'il est élu, de se reconstituer aussitôt à ses côtés. Non merci. Et contrairement à ce que tous les sondages annoncent, je ne le vois pas faire plus de 20 à 22%. Une heure avant la fin du débat, je disais que j'étais prêt à parier que c'est le candidat qui serait jugé le plus convaincant par BFMacron. Gagné. Perso, je ne l ai pas trouvé convaincant.

Fillon ? Il a eu un peu de mal à rentrer dans le débat, mais a été très bon sur la deuxième partie. Certes un brin plombé par des affaires opportunément sorties des tiroirs mais jusqu'à preuve du contraire innocent de tout ce dont on l'accuse. Il a l'expérience et la stature. Je n'imagine pas avoir, un jour, s'il était élu, honte de lui et de mon pays. Sa force, comme son handicap, c'est son programme: Le programme idéal pour redresser le pays, le programme parfait pour s'attirer les foudres de toutes les oppositions gauchistes. Nettement moins européen qu'on voudrait nous le faire croire, il me semble avoir les épaules suffisamment solides pour défendre nos intérêts. Attaché, comme moi à la cinquième République, nullement dépassée, ayant pour référence Seguin ou de Gaulle, il est le plus proche de mes valeurs. Fillon Président ! Tous derrière et lui devant.

Un bon débat, donc, même si certains sujets n'ont pas pu, hélas, être suffisamment développés: l'Europe, l’international et, paradoxalement, la lutte contre chômage.

Un bon débat qui n'aurait pas pu l'être avec 11 participants. 11 candidats dont on sait que seuls les trois derniers évoqués auront accès au second tour.

Pour le second tour, il y a un match qui m'aurait vraiment bien plu: C'est celui opposant Fillon à Macron. Hélas, Ipsos, Elabe, CSA, Elkrief et Laurent Neumann, BFM, RMC, France Télévisions, Libération, Le Monde,en ont décidé autrement.

Folie passagère 3483.
Résultat de recherche d'images pour "Le grand débat"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

lundi 20 mars 2017

Cinq ans avec François Hollande: Ce qu'ils en ont pensé (9)

A Grandpas, avec la photo ci-dessous, Claire, GfB et Nana de nous dire ce qu'ils retiendront du quinquennat de François Hollande


" A la question : « la France est-elle encore la France ? » aujourd’hui force est de constater que non.

La France n’est plus, elle a été remplacée par la Hollandie, le pays dont Hollande est le roi. Ce triste sire dont l’incompétence n’a d’égale que sa suffisance nous a tout pris : disparu du site officiel de l’Élysée notre drapeau tricolore, disparues également les archives ; bref, disparu tout ce qui s’est passé avant le 6 mai 2012... 

Or, depuis son élection Hollande n’a su que défaire :

Il a bafoué la justice en intervenant personnellement dans un procès que sa maîtresse intentait à des journalistes.

Il a placé ses amis à la tête de nos institutions, a fait de son ex-compagne le numéro deux de la banque publique d’investissements et de l’actuelle une première dame contestée.

Il a, en la choyant, muselé la presse qui ne sait plus que « désinformer »

Il a octroyé un permis de casser aux syndicalistes de tout poil et un permis de détourner l’argent public à ceux de son bord.

Il a soutenu une communauté religieuse dont l’anti-sémitisme et l’anti-christianisme ne sont plus à démontrer et laissé la charia s’installer dans les banlieues.

En donnant la préférence aux voyous il a poussé de nombreux jeunes à quitter le pays et en privilégiant l’assistanat il a découragé les entrepreneurs.

Il a fait de l’école de Jules Ferry un outil de propagande et en imposant le mariage pour tous il a détruit la famille …

Et que dire de ces juges qui accordent plus de crédit aux « salades » de la racaille qu’à la parole de leurs victimes et qui bafouent le droit des propriétaires au bénéfice des squatters ?
Hollande se voulait rassembleur mais il n’a fait que diviser…

Et aujourd’hui, il reste « droit dans ses bottes » refusant d’écouter le peuple, refusant aussi de voir l’effondrement de sa cote de popularité, refusant enfin de changer de politique ! "

Claire


" Hollande, qu'as-tu fait de la France ?

Que dire de cette mauvaise farce que nous vivons depuis 5 ans? Que dire de ces cinq trop longues années ?

Une liste interminable de mensonges, de duperies,de saloperies en tout genre de la part de gens uniquement préoccupés de leur carrière, de leur compte en banque et de détruire tout ce qui peut faire l’identité de notre pays… et qui, trois fois hélas, y arrivent peu à peu. 

Espérons que la majorité de nos concitoyens ouvre les yeux et prenne conscience de la gravité de la situation… "

GFB


" Je me souviens du jour funeste de l'élection, tout était écrit d'avance, j'en aurais pleuré de rage et de peine pour mon pays...Je me demandais comment on allait survivre à ce quinquennat... 

Alors oui, 5 ans après, on a survécu, mais dans quel état ! 

Ce "président" a vraiment été mauvais en tout. Trop difficile de sortir un truc plus marquant, vu son acharnement quotidien à nous pourrir la vie... 

Pêle-mêle : 

- des boites à outils pleines de matériel rouillé, 

- du clientélisme et du lèche-babouche en veux-tu, en voilà,

- aucun sens des priorités,

- la honte absolue à l'international,

- entouré d'idéologues et d'incompétents ( l'un n'excluant pas l'autre...), 

- collusion avec la presse et la justice,

- magouilles, mensonges, manipulations... 

Listes non-exhaustive... 

Au final, un pays appauvri, divisé, violent, apeuré, pessimiste et qui ne sait plus qui il est et où il va... 

Voilà, si vous espériez de l'humour, désolée, plus envie de rire... 

Vivement la quille ! En espérant que les Français entrouvrent un œil et ne conduisent pas un Macron ou un Hamon pour les 5 ans qui viennent ! "

Nana

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr 

samedi 18 mars 2017

Trump et Merkel, la poignée de main, c'est quand ils veulent !

La désinformation bat son plein en ce moment et nous devrions tout laisser passer ? Oui, si nous ne nous renseignons pas par  nous-mêmes, si nous ne faisons pas l'effort de fouiller, de chercher la vraie info ou plus exactement la contre-info. Et pas besoin pour cela de recourir aux sites spécialisés dont on ne sait jamais vraiment pour qui ils roulent. Non, il suffit juste d'un ordinateur et d'un moteur de recherche et d'un peu d'obstination.

Hier, nous avions le cas du Figaro qui bidouille ses propres sondages, aujourd'hui, nous avons la rencontre au sommet Trump / Merkel. Tapez sur Gogol " Trump refuse de serrer la main à Angela Merkel ", parce que c'est ce qu'on nous a dit: une rencontre glaciale, sous tension, tendue, blablabla... à tel point que Trump a parait-il, lors d'une séance photo, refusé de serrer la main d'Angela. Mais qui nous dit que ce n'est pas Angela qui a refusé de faire le geste ? Et qui nous dit qu'ils ne se sont pas serrés la main ? Oui, tapez donc cette recherche et vous verrez que tous nos canards nationaux, absolument tous, nous racontent la même chose: L'affreux Trump a refusé de serrer la main d'Angela. 


Et comme tous les grands médias auront ainsi titré et bien le lambda qui aura vu passer l'info retiendra que Trump est vraiment le cuistre que l'on nous dépeint depuis des mois; même Droopyx s'est fait avoir, c'est dire !

En fait, et seul le discret journal Le Dauphiné en fera état, Trump ou Merkel, on ne sait pas lequel des deux a refusé, ne se sont pas serrés la main AU moment où les photographes auraient souhaité qu'ils se la serrent. Nuance...

Parce que pour ce qui est de se serrer la pogne et faire risette à tout le monde, ces deux-là savent très bien faire; mais seulement quand ils le veulent. La preuve ? Suffit de chercher un tout petit peu:


Alors vous direz que je chipote, que ceci n'est qu'un détail, un billet pour pas grand chose, peut-être, ceci dit, en matière de manipulation et de désinformation, c'est comme pour le reste: tout se niche dans les détails...

Et bonjour chez vous, même en Socialie !

Folie passagère 3482.
Résultat de recherche d'images pour "désinformation médiatique"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

vendredi 17 mars 2017

Sondage internautes: Le Figaro pris en flagrant délit de trucage ?

Une fois n'est pas coutume, c'est au tour du Figaro d'être épinglé ici !

Depuis quelques années, tous les journaux, via leur site internet, proposent aux internautes des sondages rapido: Une question simple, deux ou trois réponses maximum (oui, non, ne se prononce pas). L'audience des médias en question étant importante, plusieurs dizaines de milliers de votants,  on donne donc à ces sondages express une sorte de légitimité.

Oui, sauf que quand le résultat n'est pas conforme soit à la tendance du journal soit à la doxa dominante, le sondeur peut discrètement truquer les résultats, faire disparaître illico le sondage ou  changer la question après le vote... C'est exactement ce que semble avoir fait dernièrement le Figaro:



La question initiale, comme on peut le voir dans l'adresse internet de l'article en question sur la capture d'écran ci-dessus ou sur le site du Figaro, était: " Etes-vous favorable à la sortie de l'euro ? " et les internautes votent massivement, 75 779 participants. Résultat: 59% répondent " oui ", ils sont favorables à une sortie de l'euro; un choc à la rédaction ! Quand seulement 41% déclarent ne pasy être favorables. Des résultats pas vraiment conformes à la tendance du Figaro. Rendez-vous compte, à un mois de l'élection présidentielle,  près de 60% des internautes et donc, en quelque sorte, 60% des Français abondent dans le sens de MLP ou de Mélenchon, voilà qui fait désordre !

No problemo, don't worry, le Figaro a la solution, il lui suffit de changer, après le vote, l'intitulé de la question mais pas les résultats et le " êtes-vous favorable à la sortie de l'euro " devient " Craignez-vous les conséquences d'une sortie de l'euro ? ". Ni vu, ni connu, j't'embrouille et hop ! 59 % des internautes favorables à une sortie de l'euro se transforment en 59% des internautes craignent une sortie de l'euro ! Et l'internaute, pris dans le tournis infernal des infos qu'il reçoit en permanence n'y voit, que du feu ! 

Non mais, une nouvelle fois, il ne s'agirait pas d'apporter à un peu plus d'un mois de la présidentielle de l'eau au moulin du Front National ou de la France Insoumise !

Friands de ces sondages ? On imagine bien que si le Figaro pratique ainsi, les autres ne doivent pas se gêner. Méfiez-vous en avant tout, et ouvrez bien les yeux, la manipulation fonctionne à plein régime !

(NB: J'ai signalé cette " bizarrerie " à une connaissance travaillant au Figaro.fr, reste à savoir combien de temps la page en question restera disponible... )

Sur ce bonne soirée, même en Socialie !

Folie passagère 3481.
Résultat de recherche d'images pour "manipulation"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

Travail de démolition

Le 11 mars, Francois Hollande grave ses initiales sur une pierre à Saint-Denis (93). Autour de lui, le maire de la ville, Laurent Russier (à gauche), Valérié Pécresse (2e à gauche), Patrick Braouezec (à droite) et Audrey Azoulay (2e à droite) 

Sacré Hollande ! Il est grand temps qu'il aille consulter :

" La scène se passe à la basilique Saint-Denis. Samedi dernier, le président Hollande est d'humeur joyeuse. Les caméras de Quotidien de Yann Barthès captent une scène au moment où le président est appelé à graver ses initiales sur une pierre, dans le cadre des travaux de réparation de la flèche endommagée. On lui tend les outils. Valérie Pécresse, la présidente de la région Île-de-France, est présente, ainsi qu'Audrey Azoulay, la ministre de la Culture.
François Hollande tourne le dos aux photographes. Valérie Pécresse se risque à un conseil : « Monsieur le Président, retournez-vous dans l'autre sens. » La réponse du chef de l'État a scotché Valérie Pécresse, qui n'en revient toujours pas. La voici : « Madame la Présidente, je suis dans un travail de démolition que je mène depuis cinq ans avec obstination... Donc, euh... Laissez-moi faire ! » Valérie Pécresse persifle : « Je vous fais confiance. »
Dans la série des blagues de François Hollande, celle-ci sonne comme la plus étrange. Elle arrive en fin de mandat quand, effectivement, François Hollande a à peu près tout détruit de sa propre personne. Il aurait dû être candidat, il y a renoncé. Il était le champion naturel de la famille socialiste, il n'a même pas pu se présenter à la primaire de la gauche. Il devait mettre fin au chômage de masse, c'est à peine s'il a pu freiner sa croissance. Et le candidat de la gauche, Benoît Hamon, traverse le champ de ruines laissé par son prédécesseur en quatrième position des sondages de la présidentielle.
François Hollande : « Je suis dans un travail de démolition que je mène depuis cinq ans avec obstination... » Blague, oui, et aveu en même temps. Autodérision lucide qui n'est pas sans rappeler le livre Un président ne devrait pas dire ça... qui fut l'œuvre ultime de son autodestruction et a pesé lourd dans son empêchement. Décidément, cet homme est un mystère qui, même au fond de son humour, sème les indices de sa complexité. Je ris, donc je me détruis. Avec obstination. " ( Source Le Point )

Folie passagère 3480
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

jeudi 16 mars 2017

Transports en commun, tranches de vies...

Résultat de recherche d'images pour "train de banlieue bondé gare du nord"

Sur le quai de la gare, ce matin, une jeune fille desouche, douze ou treize ans maximum, plutôt jolie et bien mise s'approche de moi.

- Salut, t'aurais pas une clope ? Me dit-elle.
Vous noterez le tutoiement incongru  et l'absence du mot magique " s'il te plaît ".
- Non désolé, je n'en donne jamais et certainement pas à une gamine de ton âge. Répondis-je le plus courtoisement possible.
- Enfoiré ! Ta mère ! Me claque-telle en retour.
- Je me rapproche d'elle avec ma gueule des mauvais jours et avance le bras comme si j'allais lui en mettre une.
- Essaies un peu enculé de me mettre une baffe et j'appelle la police ! Connard !
Et la voilà s'en aller à l'autre bout du quai rejoindre ses copines sans oublier de me servir au passage un magnifique doigt d'honneur.

Douze ans, peut-être treize ! Non mais qu'est-ce que j'aurai bien pu faire... Tout part en vrille dans ce pays !

Dans le train, plus tard...

La voisine cause dans son téléphone, suffisamment fort, pour que tout le monde en profite. Nous apprenons que son " mec " ne l'a pas " baisé " depuis " oulala, plus de quinze jours ". C'est intéressant, n'est-ce pas...

Un vieux monsieur s'engueule avec ce qui doit être sa bourgeoise. On ne comprend pas tout mais visiblement, le gars en ras le bol de manger toujours la même chose.

Un black, le téléphone vrillé sur son oreille: " mais viens à quatorze heures, j'suis pas là, j'suis dans le train, là. Ta gueule, j'ai pas q'ça à faire "... " viens à quatorze heures " qu'il répétera au moins quatorze fois.

Un gars qui pue, mais qui pue...

Un jeune, à peine plus de dix ans, dépose à chaque place libre un petit carton sur lequel est marqué: " Je suis réfugié, je dois aider mes parants et mes frères et sœurs. Un euro ou deux, s'il vous plaît. Pour manger ". Il revient et ramasse ses petits cartons usagés. Personne pour lui filer la pièce.

Une beurette, jeune, joue comme une dingue sur son smartphone à un truc genre Candy Crush et à chaque fois qu'elle marque des points, ça fait " ding-ding bzzzz! " Insupportable. Une dame lui demande de couper le son et la beurette de l'ignorer.

Une nana se maquille à outrance. Le résultat est étonnant, elle a tout d'une radasse mais d'une radasse contente d'elle.

Un mec se roule un pétard. Un autre retire de son mollet gauche des bandages un peu cra-cra qu'il jette sous la banquette.

Une grosse femme habillée comme là-bas, en boubou bariolé avec un gros fichu sur la tête et trois sacs énormes vichy estampillés Tati. Ça déborde de partout.

Prochain arrêt Epinay-Villetaneuse: Le train est bondé de chez bondé pire que dans le métro aux heures de pointe. Ça se bouscule, plus une place assise de libre.

Quelqu'un au loin trouve le moyen de nous balancer à fond un rap de banlieue incompréhensible.

Impossible de continuer à lire.

Terminus gare du Nord, la cohue, la foule, l'Afrique et le Maghreb sans prendre l'avion.

Et dire qu'il faudra se taper le trajet retour. Transports en commun qu'ils disent... Tu m'étonnes...
___________________

Message de service: Désormais, tous les commentaires " anonymes " laissés  en bas de billet seront systématiquement rejetés, quelque soit leur intérêt. Quant à Elie Arié, sous son nom ou en " anonyme ", ce qu'il se plaît à faire aussi, il n'a toujours pas compris que je ne voulais pas de lui ici.  Merci à lui de ne plus encombrer ma boîte email et d'aller voir ailleurs si j'y suis.

Folie passagère 3479
Résultat de recherche d'images pour "train de banlieue bondé gare du nord"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

Cinq ans avec François Hollande: Ce qu'ils en ont pensé (8)



Economie, culture de l'excuse, attentats, islam, mariage zinzin,... Au tour de Homo Orcus, SD et Droopyx de nous dire ce qu'ils retiendront du quinquennat hollandais...

" Quinquennat calamiteux, mais plus que l’on ne pense ou que les tableaux de déficit, d’endettement, de chômage et autres statistiques veulent bien nous faire croire et nous vendre. La statistique n’a de valeur et de sens que si elle est comparée aux quinquennats précédents et aux pays comparables. Ce n’est pas encore suffisant, il faut pondérer les valeurs « lues » avec les contextes économiques des époques. C’est à ce moment que l’on constate que ce quinquennat est lamentable. Sur le plan économique, le Sarkozy n’a rien à voir avec le Hollande. Sous Sarkozy nous avons connu la crise politico-technocratique des subprimes qui a été présentée comme une crise financière. Une crise socialiste met en jeu des acteurs responsables : Des responsables politiques, des responsables administratifs et enfin des responsables professionnels. Par magie, quelques administratifs se retrouvent coupables ainsi que la totalité des professionnels, les politiques n’étant que petitement responsables, c’est normal, c’est la théorie des « fusibles » dont la vocation est de péter le moment venu. Une augmentation de la dette dans le cadre d’une crise peut éventuellement se justifier mais pas quand les autres pays n’y ont pas recours. La comparaison est raison. À cela nous pouvons ajouter le prix ridiculement bas de l’énergie et les taux d’emprunt négatifs. Ce quinquennat est lamentable de chez lamentable. Et qu’allons-nous découvrir sous le tapis ? "

Homo Orcus


" Hollande a installé une culture de l'excuse issue de l'idéologie marxisante de la minorité "opprimée" alors que c'est une minorité agressive qui avance ses pions à chaque recul. Voir dans l'islam une religion est un contresens que Hollande a laissé prospérer en subventionnant des associations qui encouragent toutes les exactions au nom de la lutte contre le racisme, comme si la question était là..., et en déversant sur les banlieues des milliards en "politique de la ville" dont l'efficacité est vaine, au contraire, cf. les émeutes. S'ajoute à cela un électoralisme contre-productif, puisqu'il risque d'amener Marine Le Pen au pouvoir.

Parler de religion et de laïcité est dérisoire, les socialistes enfermés dans leurs schémas sont aveugles et sourds."

SD

" Le quinquennat du déni et de la stigmatisation !

A chaque fois qu'un attentat a été perpétré par des musulmans au nom de l'Islam contre des chrétiens ou des yazidis à cause de leur religion, lorsque, par hasard ou nécessité de communication, ces massacres ont donné lieu à un communiqué, celui-ci déplorait le nombre des victimes mais passait soigneusement sous silence leur qualité. C’est pourtant cette appartenance qui leur avait valu d’être enlevées, égorgées, brûlées, explosées, massacrées…

Il ne fallait pas risquer de stigmatiser les amis de notre ami, « le front al Nosra [qui] fait du bon boulot ».

Par contre, toute voix s’élevant contre ce déni, toute voix critiquant une religion pour ses aspects violents, misogynes, homophobes, anti-sémites, pédophiles est forcément islamophobe et répréhensible pénalement. Toute voix s’élevant contre la religion catholique pour les mêmes motifs doit être respectée au nom de la liberté d’expression.

Manifester calmement contre une loi au nom du respect de la famille était une atteinte à l’état de droit commise par des homophobes et des réactionnaires d’extrême droite qui devait être réprimée. Organiser des marches violentes contre les « violences policières » était un droit de manifester qui devait être respecté même s’il pouvait donner lieu à quelques « débordements ».

Refuser de servir une femme voilée est raciste (même si elle est française depuis de nombreuses générations !) et donne lieu à poursuites systématiques. Réserver l’accès à un troquet aux seuls hommes, c’est une tradition historique des cafés ouvriers ou corses.

Une copulation sur un écran, un plug anal sur une place sont des créations artistiques. Montrer un sein que ce gouvernement ne veut pas voir est forcément le fait d’un pornocrate ! "
Droopyx


Résultat de recherche d'images pour "manif pour tous enfants gazés"Résultat de recherche d'images pour "manif pour tous"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

Europe, ton soleil revient