mardi 5 septembre 2017

Présidence des Républicains: Que le spectacle commence !


Les 10 et 17 décembre prochain, faute d'avoir pu faire élire leur candidat à la présidentielle, Les Républicains vont élire leur propre président.

C'est chouette, non ? Une nouvelle joute politique, une nouvelle élection dont on débattra, ça nous changera des macronneries, de la République en Marche, de ses députés casqués ou croqueur de taxi...

Donc, Les Républicains, non contents d'avoir perdu l'imperdable, non contents de s'être pris une volée magistrale aux législatives, se lancent à nouveau dans ce qui apparaît déjà comme une foire d'empoigne.  A trois mois de cette élection, ils sont déjà 6 à se présenter: Laurent Wauquiez (tendance Sarko, droite "dure "), Daniel Fasquelle (Sarkozyste un peu mou du genou mais sympa), Florence Portelli (Filloniste aux dents longues), Julien Aubert (tendance souverainiste, sympa aussi), Laurence Saillet l'inconnue qui perd toutes les élections auxquelles elle se présente et... Maël de Calan, la création de Juppé, envoyé par Juppé pour faire chier Wauquiez, Fasquelle et Portelli.

Le favori, c'est Wauquiez mais comme il est classé par Juppé, Pécresse, Raffarin et ce traître de Solère comme trop à droite, c'est le nouvel homme à abattre. Rendez-vous compte, il flirterait avec le FN et ça, les autres ils disent que c'est pas bien. Pas bien d'aller bêcher le champ du voisin ! Alors, on lui tape dessus à Wauquiez, on menace, on injurie et on proclame haut et fort que si c'est lui qui gagne on quitte les LR (Pécresse) ou qu’avec des gens comme Wauquiez, " les LR sont morts ! " dixit Solers qui bisouille avec Macron mais qui refuse, question de pognon avant tout, de quitter le parti.

Vous avez aussi le petit Mael de Calan, lui, c'est la créature de Juppé, la copie conforme avec 35 ans de moins, et aucun doute, c'est ce dernier qui l'a poussé à y aller. Sacré Maël qui aux législatives, sur ses affiches de campagne, avait supprimé le logo LR pour mieux y coller, en gros, le nom de Macron ! Quant à Juppé, il a promis publiquement de ne pas se mêler de cette élection mais qu'en même temps, il veillerait au grain et n'hésiterait pas à taper du poing sur la table si la ligne rouge était franchie... par Wauquiez, bien évidemment.

Bon, Portelli, filloniste jusqu'au bout des ongles, jeune, pas moche, ambitieuse comme pas deux, maire d'une ville qu'elle a raflée aux socialos, du franc-parler mais elle est blonde à mon avis pas  encore taillée pour la route. Faudra faire attention à elle, à ses coups de griffe et à ses petites phrases assassines qu'elle sait balancer au bon moment.

Fasquelle, je l'aime bien mais je me demande ce qu'il vient faire dans cette galère. Le bon second couteau mais pas l'étoffe d'un meneur.

Julien Aubert, inconnu du grand public mais loin d'être inintéressant. Son côté souverainiste à la Séguin dont il se revendique peut séduire. Son truc à lui: faire revenir les frontistes chez les LR.

Laurence Saillet, c'est un peu notre Benhammias à nous, sans intérêt, sans saveur même pas rigolote, elle fera 1% à tout casser.

Comme ça, je dirais que les trois qui arriveront en tête seront, dans l'ordre, Wauquiez, Portelli et de Calan, mais bon... C'est pas le tout mais encore faut-il avoir un programme suffisamment clair pour que les militants s'y retrouvent et puissent faire la différence entre toutes ces tendances: la droite mollasse-centrichonne (de Calan, Saillet),  la toute molle  et bien gentille (Fasquelle), celle qui en veut (Portelli) et la droite "rouge qui tâche" de Wauquiez et d'Aubert. Ça va pas être simple.

Ce qui est sûr, c'est que même si Wauquiez et Fasquelle ont promis de ne pas nous la rejouer façon Fillon/Copé, les couteaux sont déjà tirés entre ces 6 là. Le programme ? Bon, pour l'instant tout le monde s'en fout, il s'agit d'occuper le terrain médiatique. Facile pour Wauquiez, les médias se chargent de taper dessus. Comme au bon vieux temps avec Sarkozy, l'homme à abattre aujourd'hui, c'est Wauquiez: les médias s'y sont mis, Juppé et Pécresse s'y sont mis, les constructifs-macron-compatibles poisseux aussi, ça va swinguer ! Ça va être, je le sens, m'en doutais et le regrette déjà: Pitoyable ! Que la spectacle commence !

Les voilà miser, tous, sur une tête, qui sur Wauquiez, qui sur de Calan, qui... sans même avoir fait publiquement le débriefing des déculottées précédentes, sans même avoir bâti l'architecture du futur parti, sans même avoir nettoyé les écuries, sans même s'être positionné comme véritable opposition au Macron et sans s'être débarrassé une bonne fois pour toutes de tous les pachydermes qui encombre les couloirs de la rue Vaugirard.

Wait & see comme on dit, je crois que c'est tout vu, Macron, si il ne déconne pas trop et si il veut bien grandir, a de beaux jours devant lui !

Folie passagère 3427
Résultat de recherche d'images pour "bagarre asterix"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

39 commentaires:

  1. Querelles de poissonniers, et même pas de Brest

    RépondreSupprimer
  2. Celui qui jubile , c'est ..............Macron , le temps que cette foire d'empoigne se termine les prochaines présidentielles ne seront pas loin .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Claude Henri: les prochaines présidentielles , peut-etre pas, mais au moins sera-t-il tranquille, pas emmerdé qu il sera par cette opposition.

      Supprimer
  3. Moi, à la place de Wauquiez, je commencerais à rechercher les factures de mes costards...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bedeau: m'étonnerais qu on puisse lui trouver la moindre enclume à Wauquiez, depuis le temps qu il anticcipe, soit il est 100% clean, soit il a tt planqué

      Supprimer
  4. Et si on laissait le Macroneud se démerder ? Au pire ça n'avance pas, au mieux la situation s'améliore (avec le rsique de le voir rester, je sais) Après le père Wauquiez va gratter sur le dos de Marion et on repart bien droit..... Mais faut arrêter les conneries hein, dans 10 ans j'aurai 81 balais, je dis ça pour mes petits-enfants !

    RépondreSupprimer
  5. « En Gaule, non seulement toutes les cités, tous les cantons et fractions de cantons, mais même, peut-on dire, toutes les familles sont divisées en partis rivaux »
    Jules César, "Guerre des Gaules", livre VI - 11

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Beret vert: Sacré Jules ! réaliste et visionnaire

      Supprimer
  6. Raffarin et ce traître de Solers

    Philippe Sollers ou Thierry Solère ?

    RépondreSupprimer
  7. Sinon c'est bien vrai que c'est pénible de voir cette droite honteuse de ne pas être assez...socialiste.

    RépondreSupprimer
  8. Annie

    Si on pressait le nez de Mael de Calan, il en sortirait certainement du lait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Annie: ben quoi, il a tout juste 3 ans de moins que Jupiter!

      Supprimer
  9. Parce qu'il faut rejouer à ce jeu de dupes du vote et de la démocratie ? Songeons quand même que dans ce parti récemment nommé " Les Républicains" pour quel résultat je vous le demande , la moitié ne songe qu'à foutre des peaux de banane sous les pattes de l'autre moitié ! Et ne parlons pas du " pire d'entr'eux " le grand sage et maire de Bordeaux qui se venge de ses échecs en complotant dans l'ombre ... Et comment comprendre le parcours de Valérie Pécresse tombée dans le clan juppéiste ? Pour Fasquelle , il a quand même réussi à sauver son siège dans une ville emblématique : Le Touquet ! Bonne chance à ceux qui ambitionnent de piloter cette nef des fous ! Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marguerite: cette nef des fous ne pourra reprendre le large que le jour où elle se sera délesté de toute la génération de ceux qui précèdent Wauqiez. Je ne vois que ça.

      Supprimer
  10. La seule différence avec les Primaires et les Présidentielles, c'est que seuls les adhérents à jour de leur cotisation pourront aller voter et m'est avis que ceux-ci seront moins dupes que le citoyen lambda qui croit tout ce que la presse raconte. Les adhérents ont été floués et ils ont une revanche à prendre. Juste une question: Portelli, elle est tendance Serge ou Hugues, juge rouge ou professeur d'université ?
    http://mobile.lemonde.fr/societe/article/2008/07/15/freres-et-s-urs-2-15-les-portelli-deux-hommes-dans-la-cite_1073528_3224.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. IDEL: tendance Hugues même si je n ai pas lu l article jusqu au bout !

      Supprimer
  11. A part Wauquiez qui est le président de ma région, mon cher Corto, je ne connais aucun des impétrants de la photo. Et pour tout dire, je m'en bats les flancs ! Après la mort de PS c'est la mort annoncée des LR ! C'est le genre de spectacle dont je vais essayer de me passer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. marianne: la mort annoncée des LR, je ne crois pas, une scission, par contre...

      Supprimer
    2. Il faudra que vous m'expliquiez, mon cher Corto, ce qui pourrait bien empêcher la mort du LR ainsi qu'avant lui, sont morts l'UMP, le RPR, l'UNR, l'UDR et jusqu'au RPF du général De Gaulle qui est bel et bien mort aussi ?

      Supprimer
  12. Géo

    Qu'importe la médiocrité de ces Républicains.Là où ils sont c est encore là qu'ils feront le moins de mal à la France,comment veut-on que ça puisse réussir avec des tocards ou des mal épaulés en lice?

    Sérieusement qui d'entre eux,en l état actuel des choses,pourrait être en mesure de redresser le navire national?Entre incompétence,avidité de pouvoir et de privilèges,et trahisons...

    Le macron et sa clique n'ont pas besoin d Opposition pour sombrer seuls(seuls,enfin...avec le pays)
    Le macron ne s améliorera pas,il est soumis à des échéances inéluctables,le choix du Attali et de sa coterie était encore mauvais,mais dans la droite ligne de ce que cette oligarchie se trouve être avec ses mauvaises décisions.

    Toute cette classe politique appartient au passé,non pas seulement de par l'âge,mais surtout parce que ces gens sont englués dans des schémas et des réflexes de pensée inadaptés à la situation que ces mêmes schémas ont générée.

    Encore une élection qui ne mènera à rien de stable ni de concret.
    Il faut des hommes à poigne,des costauds,des durs.
    Le voyage complètement raté du macron à l Est montre ce que sont des hommes ou une femme à poigne.
    Ils sortiront du peuple ou tout au moins de strates sociales diverses mais sont inconnus ou presque actuellement,quand les événements à venir auront détruit les structures politiques et administratives existantes.

    Pour le moment nous restons dans une période de vide politique mais du fait que la France est dirigée de l Étranger cela peut faire illusion à nombre de gens qui voient par exemple Élysée et assemblées comme les lieux de pouvoir alors qu'il ne se situe plus là.

    RépondreSupprimer
  13. C'est surtout,comme tu l'écris dans l'avant dernier paragraphe,Corto,que cette droite cassoulet n'a aucun corpus idéologique,ni le courage d'assumer ses idées, Wauquiez à peine plus que les autres:Tu verras,lorsque les vents de la bien-pensance et du moralement correct commenceront à souffler fort contre lui,Wauquiez montrera que c'est un dégonflé et que son positionnement n'est qu'une posture.

    Droites dure,constructive,macro-compatible,décomplexée... Je ne vote plus pour cette fausse droite bidon composée d'extrême-centristes,de lâches et d'opportunistes.

    Vendémiaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vendémiaire: pas tout a fait d accord avec toi, Wauquiez et Aubert ont des convictions et sont capables de les assumer et de s y tenir, les autres...

      Supprimer
  14. Commencer par faire dégager tous les traîtres : Juppé, Pécresse et tous les autres.
    Au moins, ça fera du vide et on y verra plus clair.
    La Droite à droite, et tous les autres chez mMcreux et pourriture.

    RépondreSupprimer
  15. Bien vu, l'humour de votre montage photo qui place Wauquiez le plus à gauche....

    RépondreSupprimer
  16. Belle brochette certainement plus attirée par le pouvoir les prébendes et le pognon que par l'avenir de la France. Pitoyable comme vous dites
    Fasse le ciel que toute cette clique dégage le plus vite possible

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. GfB: on s'est mal compris, ces 6 candidats, mis a part de Caalan, ne sont pas des mauvais bougres, je pense ce qui est pitoyable, c'est l'image donnée, image encore plus abimée par les interventions de Solère, Pécresse, Juppé et quelques autres

      Supprimer
    2. Encore heureux que ce ne soit pas de mauvais bougres, je pense simplement que leur objectif principal et leur souci premier n'est pas le devenir et le bonheur de la France,si c'était le cas, depuis le temps que nous coulons ça se saurait. Quant à Juppé et cie ce sont des nuisibles qui devraient disparaître le plus vite possible.

      Supprimer
    3. Géo

      "pas mauvais bougres"

      En d'autres termes,ce sont des mous.
      J'ai beau essayer,je n'en vois aucun qui ferait l affaire,qui aurait la carrure pour mener le combat d'une union sacrée,remettre leur parti en ordre de bataille,arracher la victoire et puis diriger le pays d'une main de fer avec une équipe de gens costauds avec une foi inflexible en leur mission,comme il le faudrait en raison de la gravité de la situation.
      (Ailleurs que chez eux,ce n est pas mieux,miroirs de l état réel de la population).

      Supprimer
  17. Faudrait déjà savoir qui parmi eux s'est vu offrir de beaux costumes ou qui a fait travailler son conjoint comme assistant rémunéré sur fonds publics ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gérard: tsssit, je serais surpris que l'un des six se fasse rattraper par la patrouille.

      Supprimer
  18. Réponses
    1. Pangloss: bah, sans doute autant qu il y en avait au PS, on voit le résultat

      Supprimer
  19. Sondage en ligne du Figaro le 6/9 : A la question "Êtes-vous intéressé par l'élection à la présidence des Républicains ?", 82% ont répondu "non". A priori, les lecteurs du Figaro sont plutôt à droite...

    RépondreSupprimer
  20. Annie,

    Mael de Calan a un très beau pédigree, mais il ressemble au Simplet de Blanche-neige.

    RépondreSupprimer
  21. Les crabes commencent à remuer dans le panier, ça va s'entrebouffer
    sans état d'âme...Comme tu dis, Macron doit se frotter les mimines.
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  22. Moi j'aurais bien aimé Virginie Calmels,pour bien faire chier cette tripe de Jupé

    RépondreSupprimer
  23. franchement, je m'en tape de ces gens là, on est mal patron, on est mal avec cette clique , Macron peut sucer son pouce et se recoucher tranquille , ils ne l'empêcheront pas de dormir

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen