jeudi 9 mars 2017

Cinq ans avec François Hollande: Ce qu'ils en ont pensé (5)

Résultat de recherche d'images pour "passation de pouvoir Hollande Sarkozy"

Cinq ans avec Hollande comme Président de la République, aujourd'hui, c'est Blaise de Montluc et Jipé qui nous racontent...


" Nous venons de vivre 5 années de mensonges, de reniements, et d’impostures. Mais curieusement il m’est difficile aujourd’hui de pointer un épisode ou un événement survenu depuis le 15 mai 2012 qui m’aurait plus révolté, dégoûté ou écœuré qu’un autre. 

Nous avons eu droit à du burlesque avec l’affaire Léonarda, à du vaudeville avec le scooter de la rue du Cirque, à du tragique aussi, malheureusement, en subissant les conséquences dramatiques d’une politique étrangère inconsidérée, gribouille et imbécile. Nous avons appris que l’on pouvait, au sens propre, se faire cirer les pompes dans les salons d’apparat de l’Elysée. Nous avons vu, dans le domaine économique, le terrible résultat sur la compétitivité et l’emploi de politiques publiques dogmatiques et ahurissantes. Nous avons vu comment une volonté systématique et délibérée d’attiser les clivages partisans pouvait parvenir à dresser les Français les uns contre les autres. 

Oui, nous aurons vécu pour voir tout cela, et pourtant je n’en n’ai pas été choqué. Je n’ai pas davantage été choqué par les agissements effarants, l’arrogance ou le sectarisme de certains ministres, et pourtant il y aurait eu de quoi. 

Mais non, rien. 

Les maîtresses, les flagorneurs de tout poil, les minions du palais, les journalistes aux ordres, la confiscation de l’audiovisuel public au bénéfice d’un parti, toutes ces choses ont pu parfois me surprendre par leurs excès, mais pas au point de me choquer. 

Pas choqué parce que, tout simplement, c’était attendu, ça collait bien avec l’ensemble, c’était « normal », au sens que François Hollande voulait sans doute donner à ce mot quand il disait vouloir être un président « normal ». 

Le maître d’œuvre de l’épouvantable période que notre pays vient de vivre, celui qui a dirigé l’orchestre gouvernemental responsable de toutes ces cacophonies, c’est François Hollande, et nul autre. Et si je ne suis pas choqué par ce qui a pu se passer après sa prise de fonctions, c’est parce qu’il avait lui-même, tout de suite, à sa manière misérable, basse, lâche, indigne et crapoteuse, donné le ton. Il a choisi de le faire au moment et dans le lieu le plus symbolique, le 15 mai 2012 à midi, sur le perron de l’Elysée, juste après la passation des pouvoirs. 

La toute première minute de sa présidence fut ainsi marquée par un acte indigne, qui donnait le ton et annonçait tout ce qui allait suivre. Devant des millions de Français stupéfaits il a délibérément planté son prédécesseur devant la porte du palais et s’est furtivement éclipsé à l’intérieur comme un vulgaire Bidochon malpoli, laissant le président Sarkozy et son épouse regagner seuls leur véhicule. 

A ce moment là, oui, j’ai été choqué. Le ton était donné, le reste a suivi, et nous savons qu’il fut conforme à ce que cette goujaterie inaugurale laissait attendre. 

Honni et méprisé par le peuple français, moqué par l’étranger, rejeté par ses anciens partisans, François Hollande va bientôt quitter la scène publique. 

Qu’il s’en aille donc et, s’il lui reste encore un peu de décence, qu’il essaie au plus vite de se faire oublier.. ! "

Blaise de Montluc


" Plutôt que des faits précis (il y en a tant), c’est une sensation d’immense gâchis qui me saisit.

Qu’une telle bande d’incapables aient pu se succéder aux différents gouvernements sous la houlette d’un président falot, incapable de prendre une bonne décision mais ramenant sa gueule à tors et à travers me troue le fondement façon Théo.

Ils nous ont prouvé à quoi pouvait mener la mise en application d’idéaux frelatés fondés sur l’universalisme et le communautarisme. Ajoutez à cela un totalitarisme larvé imposant une bien-pensance relayée par des média aux ordres et vous aurez les ingrédients d’une politique qui aura affaibli notre nation tant sur le plan intérieur que sur le plan international.

Alors s’il faut coller leurs tronches sur un mur des cons ça prendra de la place, la muraille de Chine peut-être ? "

Jipé



Résultat de recherche d'images pour "Léonarda"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

30 commentaires:

  1. En lisant ces textes de vos lecteurs, des souvenirs remontent. Ce quinquennat a été tellement riche en scandales, trahisons et autres pantalonnades, qu'ils ont presque tous été balayés de nos mémoires. Mais c'est peut-être fait à dessein. Plus c'est gros, mieux ça passe...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jef Koone: c'est vrai qu ils nous en ont tellement fait qu on ne peut se souvenir de tout et que pour certaines de leurs connéries, dans d'autres pays, ils auraient été obligés de se démettre

      Supprimer
  2. Géo

    @Blaise de Montluc

    "Affaire Léonarda"

    Maintenant c'est l affaire Théonarda!

    On se demande effectivement comment le chef d Etat,d'un pays comme la France,peut manquer à ce point de charisme et de prestige.
    Il y a comme un air de famille sur la photo.

    À Jipé

    Non non pas sur la muraille de Chine,ce vénérable édifice mérite mieux que les photos de tous les miasmes que vous évoquez.
    À La Défense,peut-être?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Géo: pas de photos, rien, qu ils disparaissent à jamais de nos mémoires :)

      Supprimer
    2. Géo

      @Corto

      Je crois au contraire indispensable de les garder en mémoire pour les générations futures afin qu elles voient les mauvais exemples qu'il ne faut surtout pas suivre.
      Témoignages d une époque où les sociétés rétrogradent,où l obscurantisme,la médiocrité et la corruption entraînent les desastres.
      On ouvrira les pages d Histoire de notre époque,pour y voir consignés les noms et aspects des différents protagonistes,tel que nous pouvons voir,souvent avec photos réelles en moins,consignées des époques antérieures à la notre.
      Celles que la défunte Educ Nat s acharne à vouloir effacer ou frelater.
      (Prendre bien soin de tes billets et de ta merveilleuse et trés souvent horrifique galerie-photos de personnages attachés,notamment pour une future phrénologie débarrassée de ses balbutiements,photos sur lesquelles des étudiants et historiens du futur se pencheraient.Passionnante perspective,non?)

      Supprimer
  3. Ils sont bien les commentateurs (ici, avant et probablement après), presque autant que le taulier!

    Le Page

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Page: comment ça " autant que le taulier " ??

      Supprimer
  4. Bon, Corto, vous êtes content ? Vous l'aurez, votre président encore plus économiquement libéral que Hollande ( c'était pourtant difficile à imaginer !), ce sera donc Macron !

    Un deuxième tour à choisir entre le libéralisme européolâtre de Macron qui nous mènera à une deuxième crise comme celle de 2008 et l'austérité budgétaire imposée par Fillon en période de hausse des taux, qui cassera durablement le peu de croissance que nous avons, nous voilà bien !

    RépondreSupprimer
  5. Hélas, je me suis trompé. Voici ce que j'avais écris en juillet 2012

    Un jour de mai 2012 Hollande le "sauveur" arriva.
    Pour cela, stupidement sur l’estrade les mimiques de Mitterrand il imita,
    Et la "victoire" il l’arracha, avec un score plus que bas.

    Mais l’essentiel pour moi dit-il, c’est que la victoire soit là.
    Heureux j’étais de voir mes électeurs pousser des hourras,
    Danser, rire, boire, se congratuler, à la Bastille faire la fiesta.

    A mes côtés, le soir de mon élection, ma favorite jubila,
    De voir mon ex concubine retourner dans sa mechta,
    Défaite, la larme à l’œil, la Royal revivait 2007 et sa Bérézina.

    De trente pour cent mon salaire de président diminua,
    Mais les 38 ministres du gouvernement, l’économie engloutira.
    Dans les ministères tous les jours maintenant c’est la Bamboula.

    Moi président le bonheur des français me suffira,
    Moi président point d’impôts nouveaux mon gouvernement ne votera,
    Moi président j’interdirais le cumul des mandats.

    Moi président dit-il, hausse des prix il n’y aura pas,
    A part quelques nouvelles petites taxes par ci par là
    De la cassette des français l’argent tout de même il substituera.

    Moi président, le SMIC des ouvriers augmentera,
    0.675 euro (4 carambars 1/2) par jour le prolétaire se contentera,
    Les syndicats si virulent autrefois, en restèrent coi ?

    La chancelière allemande devant moi tremblera ?
    Les chefs d’états comme 51% de français il bernera,
    La situation financière de l’Europe grâce à moi, peut-être se redressera ?

    Les belles promesses tenues devant les journalistes et les caméras,
    Au lendemain de son élection vite fait il les oubliera.
    Et la France asphyxiée par taxes et redevances ira cahin-caha.

    Pour avoir leurs voix, le droit de vote aux étrangers il promettra,
    Pour les voix des gays, une loi sur leur mariage il promulguera,
    Une autre loi sur l’adoption d’enfants par ces faux couples l’autorisera.

    Mais de plus en plus la dette de la France augmentera,
    Et de plus en plus il appauvrira les citoyens lambda,
    Jusqu’au jour fatidique ou dans leurs bas de laine il ne restera plus un iota.

    Mais ce jour là, sans le sou le peuple de France surement se réveillera,
    Dans les rues, fou de rage, il défilera et sur son passage tout il cassera,
    A Hollande le roublard l’incompétent la faute incombera.
    Pour la même cause, le 21 janvier 1793 la tête d’un roi, le peuple trancha,
    Hollande prend garde à toi, si tu continue le peuple affamé et enragé récidivera.
    Jean-Pierre FRAICHE juillet 2012

    RépondreSupprimer
  6. Ça manque absolument de savoir vivre, mais ça sait éplucher une poire avec fourchette et couteau.
    Ma phrase peut s'inverser, bien sûr.

    RépondreSupprimer
  7. Le regard de valerie sur le couple sortant, amoureux et se tenant par la main, en dit long sur le bonhomme aussi ... Annette Lanonymette .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Annette: Manque total de classe et d'éducation, à l'image du souvenir qu ils ont laissé dans ma ville où ils ont habité

      Supprimer
  8. Devant des millions de Français stupéfaits il a délibérément planté son prédécesseur devant la porte du palais et s’est furtivement éclipsé à l’intérieur comme un vulgaire Bidochon malpoli, laissant le président Sarkozy et son épouse regagner seuls leur véhicule.
    Tiens, si j'avais participé, c'est ça en 1er dont j'aurai parlé. J'avais aussi été très choquée, peinée pour l'ex-président par ce comportement. Indigne du futur hôte de l'Elysée. Cette goujaterie, mesquinerie, n'augurait rien de bon, effectivement.
    Ah, ça ne valait pas Sarko accompagnant Chichi à sa voiture, attendant qu'il sorte de la cour de l'Elysée, avant de pénétrer dans l'antre du pouvoir ! (on pourra dire ce qu'on veut de Sarko, là, j'avais apprécié son comportement)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Julie: c'est dingue le nombre de gens qui ont gardé en mémoire cette goujaterie le jour de la passation des pouvoirs

      Supprimer
  9. Blaise de Montluc oui c'est tout à fait ça, la goujaterie de départ qui annonçe la couleur du quinquennat....aucune classe, petitesse, faux-cul..
    Et on ne peut pas dire qu'il terminera en beauté ( du geste en tous les cas...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chris: Il termine dans l oubli, les Français l'ont déjà enterré

      Supprimer
    2. non il laisse des traces malheureusement. 5 ans qui seront difficile à rattraper tant sue le plan économique que démocratique car avec Hollande tous les coups sont devenus permis alors que lui du haut de sa hauteur personne ne l'a inquiété et sans doute personne ensuite si Macron passe...

      Supprimer
  10. Vivement les "5 ans avec Macron ce qu'ils en ont pensé".

    RépondreSupprimer
  11. C'est pourtant vrai! j'avais presque oublié cet épisode de la passation... il faut dire que le bonhomme culbuto en a fait tellement des bourdes des bassesses et j'en passe.

    Valerie machin n'a jamais été ma tasse de hé mais la voir regarder le couple Sarkosi main dans la main et visiblement heureux alors qu'elle, est avec son butor...

    Quel pauv'mec

    RépondreSupprimer
  12. Plusieurs articles du site Marianne essayent de faire passer Fillon pour un dérangé mental, Les sous traitants de Drahi osent tout c'est à ca qu'on les reconnaît.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. rem31: ils sont prêts a tout. Et ns refont ce qu ils avaient fait à Sarko en 2012

      https://pbs.twimg.com/media/C6apPUJXQAwPja4.jpg

      Supprimer
    2. Il y en a un paquet à gauche qui devraient voir un médical tant ce qu'ils ont faits et défaits avec notre société devenue décadente, tant la hargne et la haine qu'ils ont développés vis à vis de leurs adversaires et de tous eux qui ne pensaient pas comme eux, tant la mise en danger permanente du peuple français avec ses attentats nécessiterait que toute l'équipe consulte pour comportements dangereux.

      Supprimer
    3. Phil Z : "tant la hargne et la haine qu'ils ont développés vis à vis de leurs adversaires et de tous eux qui ne pensaient pas comme eux"

      Vous avez raison; ce ne sont pas les gens de droite qui se comporteraient ainsi vis-à-vis de Hollande :-)))

      Supprimer
    4. Géo

      @PhilZ

      Et puis les aberrations relevant du psychiatrique comme la théorie du genre et autres joyeusetés en disent long sur l équilibre mental et le degré de perversité et de dégénerescence des gens qui les professent ou les appliquent,ONU(organisation des nullités unies) comprise.

      Supprimer
  13. anne : je pense exactement comme blaise, sauf que je ne l'écrirais jamais aussi bien. Je ne m'interessais pas à la politique,mais quand j'ai vu Hollande ne pas raccompagner le couple sarkozy, je me suis dit que cela augurait mal de la suite... je n'ai pas fait d'études de psycho, de ceci cela... mais, je fus choquée par cette attitude, et j'ai commencé à m'interesser à la politique.

    RépondreSupprimer
  14. Comme beaucoup c'est le jour de la passation des clefs du palais qui ont marqué beaucoup de Français et dans mon billet je regrette de ne pas y avoir pensé , cela a du même choquer les journalopes tv ,je n'ais pas souvenance d'avoir revu les images de ce geste indigne d'un président .

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.