mardi 28 mars 2017

Ainsi va la vie en Guyane...

Résultat de recherche d'images pour "cayenne marche grève UTG"

Ce que je redoutais un peu est arrivé: l'UTG a appelé à la grève générale en Guyane. L'UTG, pour ceux qui ne connaissent pas, c'est la CGT en pire.  Non seulement ce sont des fouteurs de merde patentés (je le sais, je l'ai vécu), non seulement ils savent employer des méthodes franchement condamnables pour obtenir que tout le monde, y compris ceux qui ne le veulent pas, fassent grève (je le sais, je l'ai vécu) mais en plus ils sont indépendantistes. C'est plus ou moins de ses rangs que des gens comme Mam' Taubira et son ex, monsieur Delanon, se firent un nom. Bref, quand l'UTG s'en mêle, on peut être sûr que les choses vont s'envenimer et durer.

Jusque là, le mouvement qui perturbait la Guyane était selon moi légitime: Chômage endémique, pauvreté, misère, absence totale de perspectives d'avenir pour la jeunesse, délinquance en tous genres, inégalités croissantes entre les "riches" et les "pauvres", décalage de niveau de vie entre les fonctionnaires,les expats et la population locale, immigration illégale délirante de par le nombre, insécurité et ... désintérêt total des autorités françaises, de droite comme de gauche, qui ont toujours préféré laisser la gestion (vérolée jusqu'à la garde) de ce territoire aux potentats-gauchistes locaux. A un moment, quand la soupape ne joue plus son rôle, la cocotte explose et c'est exactement ce qui est en train de se passer en ce moment. Quoiqu'en dise la greluche du journal de France 2 aujourd'hui dans son treize heure.

Le truc en plus, depuis hier, c'est l'entrée en scène, avec près de quinze jours de retard sur le mouvement, de l'UTG. Le mouvement va devenir politique avec des revendications qui vont dépasser largement celles défendues par la population locale. On va parler publiquement d'autonomie, de développement "orienté" (comme si les milliards injectés depuis des années ne suffisaient pas), d'augmentation des dotations de l'Etat (ce que celui-ci ne se privera pas de faire, surtout en période électorale), de préférence "régionale" autrement dit de laisser plus de pouvoir aux politiques locaux, etc... Et on parlera tout autant, mais de façon plus discrète, de quotas comme par exemple le nombre d'employés " de couleur" que devront prendre les entrepreneurs locaux ou métropolitains (vécu là aussi) et tant pis si ces "gens de couleurs" n'ont aucune compétence et guère l'envie de bosser... On passera sous le boisseau l'emploi au "black" (oups!) des clandestins auquel ont recours quantité de gens (y compris ceux qui se plaignent de l'immigration illégale; je le sais, je l'ai fait), les  fonctionnaires locaux (syndiqués) qui possèdent une carte d'artisan (vu de mes yeux vus), les élus locaux qui s'en mettent plein les fouilles en réclamant pots-de-vins aux commerçants (au risque de me répéter, vécu çà aussi) et qui se font construire, au frais du contribuable, un ascenseur pour aller du rez-de-chaussée au premier étage de leur maison ou de leurs mairies (vu de mes yeux vus, bis), j'en passe et des pires...

Les médias mettront en avant les "500 frères" et oublieront d'investiguer sur l'influence néfaste de l'UTG. On nous dira que la ministre des outres de mer refuse (à juste titre) d'aller discuter avec des cagoulés et l'on ne nous dira pas que les négociations se font en sous-main avec l'UTG.

Le premier Sinistre, à un mois de quitter son poste, et après voir dit qu'il aimait ce département qu'il connait si bien pour y avoir été deux fois, proposera, on se marre, un plan d'avenir pour la Guyane et qui sait, peut-être ce plan prévoira-t-il la construction d'un nouveau pont qui ne sert à rien, encore un... Voilà qui calmera, peut-être, un temps, celui nécessaire au déroulement de l'élection présidentielle, les esprits et qui permettra assurément de refiler la patate chaude à son successeur; quel qu’il soit. 

En attendant, il enverra enfin deux ou trois ministres, histoire de montrer que Paris est là aux cotés de la population...

Les candidats à la présidentielle nous diront tous (comme l'a fait Micron) qu'ils aiment la Guyane, qu'ils la connaissent et que la situation ne peut plus durer comme ça mais, rassurez-vous, ça continuera comme ça. Pourquoi ? Parce qu'en Guyane, il n'y a pas grand chose, en tout cas rien de suffisamment lucratif et générateur de richesses pérennes pour organiser le développement de "l'île".

Les indépendantistes qui, comme en Corse, sont loin d'être majoritaires, obtiendront ce qu'ils voudront et la population locale, celle qui ne souhaite rien d'autre que de rester française et de vivre décemment, sur les genoux après 3 semaines ou un mois de boxon , retournera chez elle, désabusée, frustrée par un mouvement qui ne lui aura rien apporté... en attendant la prochaine période de "tension".

Quant aux fusées, elle redécolleront et les gens du Cnes iront fêter ça à l'île du Diable, privatisée pour l'occasion...

Ainsi va la vie en Guyane, et ce n'est pas prêt de changer...

Folie passagère 3490
Résultat de recherche d'images pour "guyane paysage"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

37 commentaires:

  1. Je pense que, connaissant bien les agissements de l'UTG, tu as raison.
    A ma connaissance, il n'est pas vraiment question de vie quotidienne.
    J'aimerais bien que remontent les doléances sur le prix de l'essence (1,67 le litre de sans plomb qd même), l'attente à la Poste (3h de queue pour récupérer un paquet, 3 semaines pour qu'un courrier arrive de Métropole alors qu'il y a au moins un avion par jour en temps normal, etc).
    Les gens savent très bien ce qu'ils perdraient avec l'indépendance.
    Tu crois qu'ils veulent tomber sous la coupe de la taube et sa clique ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La mouette: "Tu crois qu'ils veulent tomber sous la coupe de la taube et sa clique ? " certainement pas ! Mais UTG, Taubira et cie sont très forts et quand ça ne marche pas avec des mots, ils savent employer des moyens qu on ne discute pas. crois-moi !

      Supprimer
    2. La mouette: au fait, je n ai toujours pas compris ce que tu faisais là-bas

      Supprimer
  2. Tels que vous les décrivez, le problème semble insoluble et la situation désespérée.
    Cela arrive, en politique... mais il ne faut surtout pas le dire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gisèle: quand un ancien préfet de Guyane ( Cordet), chef de la délégation ministérielle envoyée par Cazeneuve se permet de serrer la main et de discuter dans une ruelle avec les gars cagoulés des " 500 frères" il y a effectivement de quoi désespéré de la politique

      Supprimer
  3. Ce gvt va promettre monts et merveilles et va laisser la patate chaude au suivant..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la mouette: n'est-ce pas ce que j'ai écrit ? :)

      Supprimer
  4. Avons-nous encore les moyens d’entretenir les danseuses que sont les DOM-TOM ? Il faut leur donner leur indépendance. Nous ne pouvons plus assumer le coût astronomique des aides sociales, sur-salaires, congés bonifiés etc... Et des équipements, comme les routes ravagées tous les ans par les pluies tropicales.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. SD: leur donner leur indépendance ? T en as de drôles toi, encore faudrait-il que la majorité des habitants le veuille ce qui n'est pas le cas.

      Supprimer
    2. Géo

      Je pense comme SD,et même leur imposer leur indépendance si ils ne la veulent pas.

      Y a t'il un intérêt économique réel à garder ce genre de territoire?
      Minerais et bois rares "vitaux",or,pétrole au large qui rendraient si rentable cette "île" et pas exploitables autrement?
      (bin oui,grâce aux propos de macron j ai appris que c'était une île et j ai pu améliorer ma géographie,merci macron quel prof super tu aurais été,le président des profs!Il a l air de croire que tous ces clandestins viennent par bateaux entiers).
      Destinée à subir encore davantage d immigration massive de divers pays d'Amérique du sud et à alourdir les finances de la France qui subventionne là encore une paix sociale précaire.
      Alors,les avantages économiques sont-ils conséquents?

      D ailleurs,le simple fait que taubira ait été indépendante et reste là bas n aurait-il pas été un grand gain pour notre pays?
      Penser aux futures taubira et faire en sorte qu'elles naissent guyanaises.
      Déjà,de saprées économies.

      Sinon,même avis que Corto dans son billet,je crois que la situation pourrira encore davantage sur le long terme.
      Quand on voit l histoire des autres Guyanes.

      Supprimer
  5. Madame Taubira, vient aujourd'hui jouer les extincteurs, alors que durant les années où elle était députée de Guyane, elle n'a pas fait grand chose pour le bien être des guyanais à part souffler sur les braises du ressentiment anti-colonialiste, esclavagiste. A l'époque elle venait volontiers en Guadeloupe, soutenir Elie Domota, leader du mouvement indépendantiste "LKP" lié à l'UGTG.
    Le comble ! Cette femme qui dénonce le racisme du Front national sur la maîtrise de nos frontières et la limitation des flux migratoires, défend exactement les mêmes idées de priorité nationale, contre les immigrés en provenance du Surinam et autres pays pauvres voisins : "La Guyane aux guyanais" et "les emplois pour les guyanais".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mira Destra: je ne peux que plussoyer a ton commentaire ayant " un peu " connue quand elle était indépendantiste et députée la Taubira

      Supprimer
    2. Domota qui a subi un cuisant échec il y a peu, mais qui veut que la Guadeloupe prenne le train en marche...

      Supprimer
  6. Je ne connais pas la Guyane, mais j'ai eu le plaisir de vivre pendant des années en Nelle Calédonie et c'est exactement le même bordel, y a pas d'autre mot, qui règne sur le "Caillou". "Une bande de terre dirigée par une bande de cons" aurait dit De Gaulle
    là bas la même gabegie, les milliards envoyés par la métropole pour enrichir quelques familles qui possèdent tout ce qui peut rapporter du pognon et surtout pour acheter la paix sociale en arrosant les chefs kanaks, et en laissant proliférer les syndicats comme l'USTKE qui ne rêve que d’indépendance mais qui veut que la Frônce continue de payer grassement pour qu'ils puissent continuer à se payer des gros 4x4 et des 250cv pour le bateau... Sinistres connards...

    RépondreSupprimer
  7. Il est impossible de construire/créer suffisamment vite pour suivre cette démographie

    Supprimer la CAF, il n' ont pas besoin d être incite à faire plus de gosses dans les "iles"

    RépondreSupprimer
  8. Bonsoir Corto,

    A défaut de commenter, voici de quoi lire: https://leblogalupus.com/2017/03/28/ripoublique-bananiere-greve-en-guyane-socialiste-et-pourtant-la-france-est-une-chance-pour-loutre-merde/

    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien que le titre de votre lien enlève toute envie de le lire.

      Supprimer
    2. H: il me semble, même si son article n'est pas mauvais, que Lupus n'a jamais été en Guyane.

      Tiens, un vieux billet écrit en 2011:

      http://corto74.blogspot.fr/2011/07/guyane-un-pont-trop-loin-un-pont-tres.html

      Supprimer
    3. Il est ouvert ^^
      Juste avant Les blocages.
      Tiens, je me demande s'ils ont mis un barrage...

      Supprimer
  9. Lu ce matin dans le Figaro l'article publiant le témoignage d'un fonctionnaire souhaitant rester anonyme. Il dit à peu près les mêmes choses que toi, mais considère que perdre ce territoire serait catastrophique. Ce qui est curieux, c'est que cet article n'est plus visible ce soir, sauf si on fouine. Dommage, il apporte un regard qui tranche.
    En tout cas, ni toi ni ce monsieur ne donnent trop envie d'aller traîner ses guêtres là-bas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lo Froufrou:perdre ce territoire serait effectivement dommageable a cause de sa situation: Notre seul pied sur tout le continent sud américain sans compter son emprise maritime.
      Ne pas aller traîner ses guêtres là bas ? c'est un des endroits au monde où je me suis senti le mieux ! vraiment ! ( même si je m y suis un peu brûlé les ailes mais ça, c'est une autre histoire )

      Supprimer
    2. Géo

      @Io Froufrou et Corto

      Alors,si perdre ce territoire serait si catastrophique,il est indispensable de faire le ménage en procédant comme le font généralement les autorités des autres pays d Amérique du sud et de l isthme.
      À mon sens,ce qui nous perd c est aussi cela:notre manque complet d adaptation aux autres mondes que le notre.
      Au lieu d adopter les règles des autres quand nous sommes confrontés à leurs réalités,nous apportons nos principes idéologiques rigides et certes "humains" mais qui ne sont applicables qu'au sein d une civilisation et d une race précises et à un moment d évolution temporelle de ladite civilisation ou race,et même pas toujours.

      Étant donc inadaptés chroniques,les solutions rationnelles et pratiques aux problèmes nous échapperont toujours.

      Par exemple,les autorités des pays voisins à la Guyane française ne badinent pas avec la délinquance et les trafics divers.Elles usent de violences dissuasives.
      Elles sont dans leur milieu et savent y faire mieux que nous.

      Notre façon de gouverner,indépendamment de tout parti,socialiste ou non,me semble totalement irréaliste.
      D'où pas de perspective favorable même à long terme.
      Et puis nous passons ainsi pour des faibles que l on peut couillonner à longueur de temps et dont on doit bien se gausser.

      Supprimer
    3. Lou tu as tort !
      Il fait chaud, mais c'est sympa.
      Plus sympa que nos banlieues.

      Supprimer
    4. Le seul bémol :
      Le poids de la Franc-maçonnerie, ce qui doit expliquer la gabegie d'ailleurs.

      Supprimer
  10. C'est la merde en Guyane , c'est la merde en France métropolitaine , c'est la merde partout après cinq ans de Présidence Hollande . Celui ci est en balade à l'autre bout du monde , grand bien lui fasse ! Alors que les pauvres Français regardent sans y croire cette campagne électorale qui ne ressemble à rien ! D'une nullité qui n'a aucun sens de l'Etat et de la Patrie on subira jusqu'au bout et pour le plus grand malheur de notre pays cet effroyable naufrage de l'idée même de démocratie ! Quelle République pourrie jusqu'à l'os ! Qui gouverne encore la France et on va l'offrir sur un plateau à un jeunot de 39 ans sans expérience ? Mais on est fou ! ça craque de tous côtés et la République des juges entraine le bateau vers le fond ! A l'aide ! Qui viendra au secours de notre République en danger ? C'est Hollande qu'il faut enfermer pour tout le mal qu'il a fait à notre pays martyrisé ! Il préfère fuir au bout du monde ! Quel sens des responsabilités ! Bonne nuit quand même et que Dieu protège notre pays qui mérite mieux que ce qu'il vit ! Marguerite

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même état d'esprit que vous, Marguerite. C'est la gabegie généralisée !
      Heureusement que Corto est là pour fédérer nos réflexions angoissées !
      Tiens, en ce moment, Yves Jégo, sur LCP : n'est-ce pas lui qui avait été extradé de Guyane, il y a 6 ou 7 ans, où il y avait déjà du "foin". L'Outre-Mer, c'est ça !

      Supprimer
    2. Si je ne me trompe, Jégo était chargé de négocier avec les ouailles de Domota, en Guadeloupe.
      Pas la même ambiance...

      Supprimer
  11. Les DOM-TOM sont des anachronismes coloniaux, censés avoir un intérêt géopolitique, notre présence sur d’autres continents, d’autres territoires maritimes. Ah oui ? Que l’on me cite un seul avantage que ces gouffres financiers nous rapportent.
    Même coucourou Kourou.
    Le sommet : la transformation de Mayotte en département sans l’avis du contribuable payeur.

    RépondreSupprimer
  12. Une aube nouvelle se lève-t-elle ?
    Les moins de trente ans vont-ils être capable de prendre leur destin en main et fonder une société sur des valeurs autres que celles qui nous gouvernent depuis les années 70 ?
    Voir la vidéo :
    www.youtube.com/watch?v=j8Vah_yfGJc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dame Ginette: je regarde souvent les vidéos de Karamazov, j aime beaucoup même si c'est souvent un peu long, parfois alambiqué mais toujours pertinent

      Supprimer
  13. l’Indépendance... le grand mot que tous ces pseudo syndicalistes et révolutionnaires de pacotille ont à la bouche. Mais s'ils étaient indépendants il ne faudrait pas six mois avant qu'ils ne s’entre-tuent pour le pouvoir, leur besoin viscéral de s'en mettre plein les poches est trop grand. De plus ces baltringues sont des incapables dotés d'un QI d’huître la plupart du temps. Si l'on veut que les territoire français d'outre-mer deviennent comme la majorité des pays d'Afrique après le départ des vilains colonisateurs, c'est à dire des pays où règne le chaos la corruption (ça, ça l'est déjà) la guerre la famine etc et bien donnons leur l’Indépendance et adieu notre immense domaine maritime et nos positions géo-stratégiques....

    RépondreSupprimer
  14. La seule chose majeure qui manque dans les programmes de FF ou MLP : mise hors la loi de la CGT (ce ne sont pas les raisons qui manquent...). Plus incitation au travail + liquidation d'un million de fonctionnaires n'existant que pour leur pouvoir de nuisance (un fonctionnaire ne produit que du service, ne produit rien d'exportable, donc compte pour 0 dans l'économie): la France repart en flèche.

    RépondreSupprimer
  15. J' aimerais que la guyanaise Taubira m'explique, qu'est-ce qu'un guyanais de souche et pourquoi le terme"de souche" est plus valorisant quand il est suivi du mot "guyanais" que de "français".

    RépondreSupprimer
  16. Je penses aux Hmong qui malgré une arrivée tardive sont devenus les premiers producteurs de fruit et légumes de Guyane.
    Une idée de leur réussite, le travail peut-être?

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Vivre en Européen