samedi 31 décembre 2016

Au menu, ce soir...


Le Vouvray, demi-sec, 1997 sera servi avec le traditionnel et habituel foie gras fait maison accompagné de sa confiture d'oignons, suivi de homards flambés au Lagavulin,

Le Côte de Bourg, Château Réty, 1986, accompagnera la salade et les fromages,

Le Champagne Antoine Damon, petit propriétaire, sera agrémenté d'un fondant au chocolat piqueté d'écorce de citron,

Café,

et tels que je nous connais, le calva de contrebande viendra clôturer ces agapes.

Bonne et belle soirée de réveillon à toutes et tous, pour les bons voeux, ça attendra demain.

Bisous à tous, même en Socialie !

Folie passagère 3405
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

vendredi 30 décembre 2016

Obama le petit versus Poutine le grand...

Afficher l'image d'origine

Obama, à trois semaines de son départ de la Maison Blanche, envenimant chaque jour un peu plus les relations entre les deux pays, expulse une trentaine de diplomates russes en représailles des attaques informatiques que la Russie auraient menées lors de la campagne présidentielle, pénalisant celle de l'Hillary.

Poutine lui répond en retour:

" Nous considérons les nouvelles mesures inamicales de l'administration américaine sortante comme une provocation visant à saper davantage les relations russo-américaines. Cet acte est manifestement contraire aux intérêts fondamentaux des deux peuples russes et américains. Compte tenu de la responsabilité particulière de la Russie et des États-Unis pour la préservation de la sécurité mondiale, cet acte inflige des dégâts à l'ensemble des relations internationales.

Selon la pratique internationale en vigueur la partie russe a toutes les raisons pour une réponse adéquate.

Nous réservant le droit de prendre des mesures de rétorsion, nous ne tomberons pas dans la diplomatie irresponsable de bas étage et les prochaines étapes dans le rétablissement des relations russo-américaines seront construites au vu de la politique que mènera l'administration du président D.Trump.

Les diplomates russes de retour dans leur pays natal passeront les vacances du Nouvel An à la maison, entourés de leurs proches et leurs amis. Nous ne créerons pas de problèmes pour les diplomates américains. Nous n’expulserons personne. Nous n'interdirons pas à leurs familles et à leurs enfants d'utiliser les lieux de vacances où ils passent habituellement les fêtes de fin d'année. De plus, j'invite tous les enfants des diplomates américains accrédités en Russie au Kremlin, à l'Arbre de Nouvel An et l'arbre de Noël.

Il est regrettable que le président Obama achève son mandat de cette façon, mais, néanmoins, je lui souhaite ainsi qu'à sa famille une Bonne Année.

Je présente également mes meilleurs vœux au président Donald Trump, et à tout le peuple américain!

Je vous souhaite à tous bonheur et prospérité ! 

Vladimir Poutine, 30 décembre 2016 "

A mon grand regret et malgré tous les atouts dont il disposait, Obama aura été décevant de bout en bout.

Folie passagère 3404
Résultat de recherche d'images pour "obama"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

jeudi 29 décembre 2016

En exclusivité, le texte de l'allocution du 31 décembre 2016 de François Hollande

Fabrice Lhomme et Gérard Davet, talentueux journalistes du journal de référence Le Monde, ont pu se procurer le premier jet (annoté) de l'allocution du 31 décembre de Président, moi aussi. Ils n'ont pas osé le publier. Moi, si !

Afficher l'image d'origine

" Mes chers compatriotes,

Voilà, nous sommes au seuil d'une nouvelle année. Cette nouvelle année, elle sera, espérons, meilleure que la précédente. Je le souhaite. Elle, cette nouvelle année, sera riche en événements politiques. Il y aura l'élection présidentielle puis les législatives, deux échéances importantes pour le pays. Un pays qui a été mis à rude épreuve en 2016. 

Il y a eu les attentats, il y en aura d'autres, et un ennemi qu'il faudra anéantir. Quel ennemi ? Celui qui s'en prend à nos valeurs, à nos familles, à la Nation. J'entends dire qu'il faudrait le nommer pour mieux le combattre. Et bien soit, cet ennemi, ce sont le populisme, Vladimir Poutine et Bachar el Assad et un peu Trump, aussi. Le populisme, c'est à dire la tentation des extrêmes, menace notre cohésion nationale, nous devons le combattre. Pour les trois autres, c'est l'équilibre du monde qui peut vaciller, je les combattrais donc jusqu'au dernier jour de ma mandature. En tant que chef des armées, j'ai appris de nos aventures malienne et centrafricaine, le combat ne me fait pas peur mais il ne peut se mener sans un pays qui se rassemble, nous devons être unis.

Unis, nous pouvons l'être quand nos divergences se rejoignent (???). Unis, c'est tout le sens  de l'action que j'ai menée depuis le début de ce quinquennat, un quinquennat riche de réformes et de progrès pour la société, pour les Français. Les Français, ils m'ont porté au pouvoir sur un projet, nous y sommes parvenus. Certes, tout n'a pas été parfait, nous avons commis des erreurs mais nous y sommes: ma p'tain de  La courbe du chômage, je m'y étais engagé, commence à s'inverser. Les 503 678 personnes que j'ai envoyé d'office en formation ne sont plus au chômage, le chômage, il est en baisse. Les  contrats de génération, je l'avait promis, ont montré leur efficacité: 12 678 contrats, à peu près, ont été signés sur les 50 000 que je prévoyais, c'est bien la preuve que les acteurs économiques, l'entreprise, ont joué le jeu. Je m'étais engagé sur 500 000 logements neufs construits chaque année, nous en avons bâtis environ 200 000 par an, c'est une avancée significative. Comme jamais depuis longtemps, des pactes, des chocs et des CICE ont été élaborés. La croissance sera cette année de 1,5%, c'est la marque d'une économie qui repart; alors certes, c'est loin de l'objectif de 2,5 à 2,7% sur lequel je m'étais engagé mais le contexte international, vous le savez, et le bilan de la majorité précédente ne nous ont permis d'atteindre ce but, mais ça va mieux, oui, ça va mieux, la crise est derrière nous. La dette a augmenté, c'est normal, nous avons travaillé en ce sens: miser sur la dette pour demain, un investissement d'avenir qui finira par payer et qui, grâce à vos efforts, bénéficiera à la prochaine majorité, c'est à dire à vous-mêmes.

La société française a beaucoup évolué depuis que je suis en responsabilité. J'avais promis le mariage zinzin, nous l'avons eu et ce n'est pas la pression de la rue, les cathos, les homophobes et les forces rétrogrades qui m'auront fait reculer. Mon bras n'a pas tremblé. Nous pouvons maintenant divorcer sans passer chez le juge. Nous pouvons avorter plus vite et pour pas cher, c'est l'Etat qui paye. Nous n'aurons plus à payer, grâce au tiers payant pour tous, quand nous irons chez le médecin. Nous avons des paquets de cigarettes neutres et des taxes sur les boissons qui font grossir. Nous avons vaincu Zyka et la grippe aviaire, bientôt le sida et la mucoviscidose, et je ne désespère pas, d'ici la fin de mon mandat, de permettre à tous ceux qui le souhaitent de mourir sous les roues d'un camion dans la dignité. Vous le voyez, mes chers compatriotes, autant de réformes importantes qui, à terme, permettront à la sécurité sociale d'améliorer ses comptes, protéger, quoi qu'il en coûte, le modèle social hérité de l'immédiat après-guerre. Notre système éducatif a été profondément modifié et tous les acteurs de l'Education Nationale ont adhéré sans rechigner, les parents d'élèves aussi, c'est formidable, que Najat Valaud Belkacem en soit remerciée (note à moi-même: il me reste 5 mois pour la sauter).

Moi, Président, j'ai agi pour plus de justice, pour plus d'égalité, pour le bien commun, c'est le rôle dévolu au Président de la République. Je me suis efforcé de réussir et j'ai bien conscience que cela n'a pas été facile; c'est pas facile de réformer, mais nous y sommes parvenus parce que les Français ont compris, parce que je vous ai compris (voir si pas trop ressemblant avec C.d.G), que le temps était à la réforme. 

La République, elle nous est chère. Nous devons, malgré les épreuves, les attentats, les deuils et les paparazzi, faire en sorte de la préserver parce qu'elle est notre terreau, notre soudure (à vérifier avec Gaspard), notre histoire. Ne pas reculer sur le vivre ensemble quand un courant populiste voudrait nous diviser, voilà qui doit nous habiter. Voilà la mission qui m'incombe. J'ai voulu, au travers divers événements tels que la cavalcade de Verdun, JoeyStarr à l'Elysée ou les nombreuses inaugurations de chrysanthèmes auxquelles j'ai du assister, rassembler le peuple de gauche France; là aussi la tâche était immense mais nous avons réussi ensemble parce que tous, nous avons compris que notre avenir, l'avenir du pays, de la Nation (et du mien) passe par la préservation des valeurs de la République.

La jeunesse a été la priorité des priorités, comme la sécurité routière, la lutte contre le cancer, contre les discriminations, contre la précarité et contre le communautarisme. A la jeunesse, nous avons accordé la Garantie-Jeune qui leur permet d'être payé sans travailler. A la lutte contre la délinquance routière, nous avons multiplié par deux (ou trois, à voir avec BC) le nombre de radars. Contre la précarité, nous avons augmenté les impôts des classes moyennes et financé l'accueil des migrants. Contre la montée des communautarismes, nous avons mis en place dans les collèges et les lycées la charte de l'halal-laïcité et limité le développement des implantations de crèches dans les lieux publics. Contre l'insécurité, nous n'avons pas remis en place la police de proximité mais fourni des gilets pare-balles aux policiers et des vitres grillagées sur les camions de pompiers. Pour la défense de la liberté d'expression, nous avons tous été Charlie et fait interdire Zemmour d'antenne sur Itélé.

Mes chers compatriotes (faire une pause pour marquer la solennité du moment), il y a bientôt cinq ans, de nombreux défis étaient à relever, nous les avons relevé, ensemble: Le réchauffement climatique que l'on doit à notre seule activité menaçait l'Humanité, nous avons fait - et avec quel succès - la COP21.  Il fallait juguler la pression migratoire, se débarrasser de Léonarda, de Cahuzac, de Benguigui, d'Arif, de Sarkozy, de Juppé, de Balkany de MLP, des frondeurs et des écologistes: Mission accomplie ou presque. Jacqueline Sauvage était en prison, je l'ai libéré. Castro était encore au pouvoir, je l'ai rencontré. Michèle Morgan nous a quitté, comme Michel Delpech et comme la trentaine de policiers décédés en mission, je leur ai tous rendu hommage parce que cela fait partie du job la Nation, vous, moi, nous leur devions bien cela. Un peuple se grandit quand il honore ses morts et fait acte de repentance, deux missions que j'ai eu à cœur d'accomplir, en responsabilité.

Mes chers compatriotes, nous avions hérité du pire, nous en avons tiré le meilleur grâce à la mobilisation de chacun d'entre nous.

Mes chers compatriotes, vous le savez, j'ai décidé de renoncer ne pas me représenter car il ne pouvait en être autrement, tant il est nécessaire, après tant d’efforts, de laisser la place à la jeunesse et au renouveau. La France est à présent à l'aube d'une nouvelle année et d'une nouvelle ère de prospérité. Ensemble, moi à Tulle et vous partout, nous nous devons de croire en demain, aux forces du progrès et aux valeurs de la République.

Je vous souhaite à toutes et à tous une excellente année 2017, pleine de bonheur, de santé, de pouvoir d'achat et de salles de shoot confiance en l'avenir. Vive la République, vive la France !  (faire vérifier l'orthographe du discours par NVB et D.Goux) "

Folie passagère 3403.
Afficher l'image d'origine
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

mercredi 28 décembre 2016

Ainsi va la vie en Socialie ... (59) P'tain, encore 5 mois !

Résultat de recherche d'images pour "françois Hollande "

C'est tout de même étrange, voilà un mec que l'on sait " radicalisé ", connu des services de police italiens, qui a fait 4 ans de prison en Italie, que l'on retrouve en Allemagne, qui commet un attentat à Berlin, qui est rapidement identifié, qui a un mandat d'arrêt international au cul, dont les différents portraits ont été plus que largement diffusés et voilà t'y pas qu'une fois son forfait commis, le gars se fait un petit tour d'Europe, passe de Berlin à  Copenhague puis redescend en bus, via la Belgique, en France où l'Etat d'urgence est toujours en vigueur,  il peut circuler librement dans la gare de Lyon Part-Dieu, acheter un billet de train et filer à Milan en passant par Chambéry (le jour même où Président s'y trouve), avant de se faire descendre lors d'un simple contrôle de routine. Soit le gars est très, très fort, soit les services supposés assurer notre sécurité en Europe sont très, très nuls; quant à nos frontières... On notera, sur le sujet, l'extrême discrétion, inhabituelle, de notre premier Sinistre Bernard Cazeneuve. Quant à son roquet de l'Intérieur, Bruno Le Roux, il déclare " ne pas comprendre la polémique du passage en France d'Anis Amri ".

Président s'est encore distingué: deux communiqués pour saluer les mémoires de Michèle Morgan et Claude Gensac, zéro communiqué pour exprimer sa compassion et sa solidarité avec la Russie qui vient pourtant de perdre 92 personnes dans un crash d'avion parmi lesquelles les deux tiers des extraordinaires chœurs de l'Armée russe. Quant à ses vœux aux Français pour Noël, on les attend encore...

Belkacem a souhaité, je la cite, de " Joyeuses fêtes laïques " au personnel de l'Education Nationale.

Bachar El Assad, aidé des Russes, a remporté la bataille d'Alep et semble sur le point d'avoir reconquis l'intégralité de la Syrie. Président, son Premier Sinistre et son ministre des affaires étrangères, Ayrault, sont tout penauds. Les premiers vrais témoignages en provenance d'Alep que ne transmettent guère nos médias officiels ne laissent aucun doute sur l'extrême barbarie des " rebelles modérés " déployée tout au long du temps qu'ils squattèrent Alep-Est.

Le jour de Noël, Assad, accompagné de ses enfants et de son épouse, s'est rendu dans un couvent copte et a assisté à une messe.

L'Europe, Président en tête, boycotte la Russie, maintient les sanctions économiques pourtant jamais elle n'a importé autant de gaz russe en achetant 170 milliards de m3 à Gazprom, +12% en 2016

Pour le journal The Independant, 8 mini-jungles se sont recrées à Calais. Pour France Inter qui relaie les propos de la Préfecture du Nord, il n'y a aucune nouvelle jungle à Calais. Pour France Culture " une nouvelle jungle se reforme près de Calais "...

Fissenou S., 23 ans, d'origine malienne, " individu antisocial, fragile et sujet à des bouffées délirantes ", est parfaitement connu des services de police. Son casier judiciaire, long comme le bras, commence à se charger alors qu'il est encore mineur: Violences, vols, trafic de stupéfiants... Le 25 décembre dans un TGV, il s'en prend violemment aux passagers et aux contrôleurs. Débarqué du train par la police, il est conduit à l'hôpital psychiatrique, laissé sans surveillance, il s'enfuit et dans la foulée tuera trois personnes âgées avant d'agresser à l'arme blanche les clients d'un centre commercial. Bruno Le Roux et Jean-Claude Urvoas ne se sont pas exprimés; Taubira non plus.

Je veux bien que nous soyons en pleine trêve des confiseurs mais je trouve les candidats à la primaire gauchiste qui aura lieu dans moins d'un mois d'une discrétion incroyable, totalement inaudibles. Quant à la droite qui a une élection présidentielle à gagner dans moins de  5 mois, ça ne vaut guère mieux.

Il paraîtrait que les mairies de France voient se multiplier comme des petits pains les inscriptions sur les listes électorales. A Nantes, on a même mis en place des " véhicules d'initiative citoyenne " qui se déplacent dans les quartiers pour aller à la rencontre " des électeurs qui ne peuvent pas aller en mairie ". D'après BFM TV - qui ne se ménage pas pour inciter les gens à aller s'inscrire -  la victoire de Trump et l'éventualité d'une défaite de la gauche mobiliseraient les jeunes...

Magnifique déclaration de la Touraine, actuellement ministre de la santé: " Quand on a projet de grossesse, il faut avoir des relations sexuelles protégées parce que le virus peut se transmettre par la voie sexuelle. " Et oui, cette dame est ministre de la santé... et pour encore cinq mois.

Le plan massif gouvernemental d'envoi en formation (avec vos sous) sous peine d'être radié de Pôle Emploi porte ses fruits. Ainsi, selon El Khonnerie, 450 000 personnes ont déjà trouvé une place en stage (de formation) et 209 000 pourraient les rejoindre d'ici la fin de l'année. Le Pôle Emploi de Normandie fait office de modèle et puisque nombreux sont les chômeurs envoyés en stage de formation aux métiers... d'accompagnateur d'animaux de compagnie, d'éducateur canin, d’hypnotiseur, d'hypnothérapeute, de masseur de bien être, de marionnettiste, de naturothérapeute, d’esthéticien corporel ou bien encore de crêpier. Le stage permettant de se prévaloir formé à la réalisation de crêpes (de blé ou de froment) dure 21 heures et coûte aux contribuables 21 euros de l'heure. Au niveau national, le CAP de formation aux métiers de la petite enfance que Pôle Emploi refusait de financer faute d'embauche par la suite est à nouveau offert à qui veut.

Le chômage a baissé qu'ils nous disent... A fin novembre 2015, toutes catégories confondues et Dom-Tom inclus, il y avait 6 476 700 personnes inscrites à Pôle Emploi, elles sont 6 547 600 à fin novembre 2016. Soit + 1,5% sur un an (source Dares)

Mélenchon a toutes ses chances pour 2017, son bouquin-programme, L'avenir en commun, est le quatrième ouvrage "littéraire" offert en cadeau à Noël cette année juste derrière la BD Black et Mortimer, le bouquin de Leïla Slimani et celui Gaël Faye.

Après lui avoir refusé, Président accorde une grâce totale à Jacqueline Sauvage et ordonne ainsi sa libération immédiate. Jacqueline Sauvage avait pourtant, par deux fois, été jugée coupable de l'assassinat de son mari. Se faire justice soi-même ne serait donc plus un problème ? Le 2 mai 2012, Président, alors candidat, déclarait: " Moi, Président, je ferai fonctionner la justice de manière indépendante ". Dans son engagement de campagne n° 53, il s'engageait à ce que le pouvoir n'intervienne pas dans les dossiers individuels.

Président a fait savoir au peuple de France qu'il quittera l'Elysée avec la chienne Philae qui lui avait été offerte en 2014 par le Comité des anciens combattants de Montréal. Pour Julie Gayet, rien n'a encore filtré.

Allez, sur ce, bonne soirée les p'tits loups, même en Socialie.

Folie passagère 3402.
Afficher l'image d'origine
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

mardi 27 décembre 2016

Le chômage en orange, c'est nettement moins cool...

Le chômage baisse qu'il a dit Président... Une façon de voir les choses. Une autre façon de voir:


Envoi massif en formation, radiations massives (plus de 300 000 en octobre), contrats aidés (avec vos sous), transfert dans les autres catégories, etc, etc, etc..., la seule chose qui l’intéresse c'est de faire baisser autant que faire se peut les chiffres de la catégorie A

Il nous prend vraiment pour des cons.

Et un petit tweet hollandesque pour la route; Il nous aura tout fait, même d'adresser des condoléances à des personnes blessées...

Folie passagère 3401.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

lundi 26 décembre 2016

Edwy Plenel, pauvre biquet !

Afficher l'image d'origine

Edwy Plenel n'est pas content et il le fait savoir en écrivant au bureau de l'Assemblée Nationale. Rendez-vous compte, il a été " insulté " sur LCP. Sa lettre est un modèle du genre, c'est pour cela (et parce que je suis trop fourbu pour composer un billet) que j'ai choisi de vous la copier-coller:


" Mesdames et Messieurs les membres du bureau de l’Assemblée nationale,

En tant que simple citoyen et journaliste professionnel, directeur de publication du journal en ligne Mediapart, je vous saisis en vertu de l’article 45-2 de la loi du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication. Il énonce en effet que La Chaîne Parlementaire (LCP) ne relève pas de l’autorité du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) que, ignorant cette disposition, j’avais d’abord saisi des faits ici relatés. Son président, Olivier Schrameck, m’a donc fait savoir que je devais me tourner vers vous, la même loi énonçant que le bureau de l’Assemblée nationale « fixe et contrôle » les conditions d’application de la réglementation audiovisuelle à la chaîne LCP.

Samedi 17 décembre 2016, sur la chaîne d’information publique de l’Assemblée nationale, La Chaîne Parlementaire (LCP), dans l’émission « Entre les lignes » diffusée à 12 heures, puis rediffusée à 19 heures, j’ai été qualifié d’ « ennemi de la nation » par l’un des invités, Frédéric Encel, avec l’approbation de l’animateur, Frédéric Haziza, lequel a même suggéré cette formulation en évoquant, dans sa question, des « ennemis de l’intérieur ».

Cette incitation à la haine visait aussi deux universitaires renommés, le philosophe Alain Badiou et le géopolitologue Pascal Boniface.

Elle a été, de plus, diffusée largement sur les réseaux sociaux sur le compte Twitter officiel de la chaîne @LCP, sous forme de teaser de l’émission, à 8h52 le même samedi 17 décembre, soit trois heures avant sa diffusion, dans la formulation suivante, accompagnée d’un extrait vidéo : « - @FredericEncel : “@edwyplenel, Alain Badiou et @PascalBoniface sont des ennemis de la nation” #ELL ».

Dans l’époque troublée que traverse notre pays, ce propos, proféré sans aucune contestation sur la chaîne de la représentation nationale, n’est pas une simple opinion, mais un appel à la violence, sinon au meurtre. Par définition, l’ennemi, c’est celui contre lequel on est en guerre et qu’il faut donc annihiler, soumettre ou vaincre. Qualifier un citoyen français d’ « ennemi de la nation », c’est aussi réclamer son exclusion de la communauté nationale.

Vous n’êtes pas sans savoir que ces formules – « ennemi de la nation », « ennemi de l’intérieur » – ont toujours été le refrain des forces les plus obscures de notre histoire nationale, lors de toutes les grandes crises morales qui ont ébranlé la République, que ce soit pendant l’affaire Dreyfus, l’entre-deux guerres ou la guerre d’Algérie.

Ce fut notamment le langage tenu par l’Action Française et son chef, Charles Maurras, et, plus généralement, par l’extrême droite xénophobe et raciste, à l’adresse de diverses personnalités politiques, parlementaires et ministres.

Je ne m’abaisserai pas à répondre à de telles infamies qui, jamais, ne m’empêcheront de continuer à servir les idéaux d’une République démocratique et sociale, défendant l’égalité des droits pour toutes et tous, sans distinction d’origine, d’apparence, de croyance, de sexe, etc. Ma requête n’est donc en rien personnelle. Elle concerne la déontologie du débat public audiovisuel, notamment sur la chaîne de télévision qui devrait refléter l’éthique de discussion et de délibération propre à la représentation nationale.

Une récente campagne électorale américaine a montré, s’il en était besoin, le désastre démocratique du déchaînement médiatique de la violence verbale et des discours haineux, dans le dénigrement de toute vérité des faits. A l’orée de la campagne présidentielle française, je suis stupéfait de constater que cet abaissement de la vie publique a droit de cité sur la chaîne télévisuelle supposée incarner l’Assemblée nationale et son pouvoir législatif.

Dans l’attente des suites que vous donnerez à ce courrier, je vous prie de croire, Mesdames et Messieurs les membres du bureau de l’Assemblée nationale, à l’expression de mes salutations républicaines,

Edwy Plenel, le 21 décembre 2016 "

En bonus, 2 petits tweets de Plenel que j'ai retrouvés, depuis il m'a bloqué:


Ce type est vraiment un ennemi du pays, dommage qu'il ne le sache pas...

Folie passagère 3400
Résultat de recherche d'images pour "edwy plenel tariq ramadan"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

dimanche 25 décembre 2016

Vitement ce soir que l'on se couche !

L’image contient peut-être : nourriture

Je suis mort ! Je n'en peux plus, vitement ce soir que l'on se couche !

Alors, hier soir, nous étions 8 à dîner, de la gnognotte, 8 c'est rien. Au menu: plateau de fruits de mers avec huîtres, langoustes, crevettes, bulots ( j'adore les bulots ( que mon petit frère appelle bibilots, ce qui n'a aucune espèce d'importance ) avec de la mayonnaise à la moutarde de Dijon, ( merci de noter la triple parenthèse) ) après quoi nous avons embrayé sur un rôti de bœuf en croûte avec sa sauce aux truffes noires du Périgord, rôti accompagné de petits fagots d'haricots verts et de pomme de terre sautées ( un classique qui marche à tous les coups ), puis plateau de fromages de l'Aveyron ( ça va de soi ) et pour conclure, traditionnelle bûche de Noël pas faite maison ( je ne sais pas faire les desserts donc 19,90 euros chez Carrouf'), café, mignardises et calva. Car il ne saurait y avoir de bon repas sans calva ( de contrebande, ça va de soi aussi ). Puis, re-café. Pinard ?: Sylvaner puis St Estèphe 1988. Puis dodo vers 2h00 du matin après avoir regardé la messe de Noël en direct live du Vatican ( pas mal !).

Réveil à 9h00 parce qu'il faut bien se lever et qu'il y a un p'tain de service à assurer pour déjeuner. Un petit tour sous l'arbre de Noël pour savoir ce que le petit Jésus avait déposé ( chez nous, c'est le petit Jésus, pas le Père Noël ). Généreux, cette année avec ma pomme: un nouveau lit en 160 avec les parures de draps qui vont bien, une eau de toilette qu'avec ça tous les mecs vont succomber, le bouquin de Fillon ( okay, je sais, des fois le petit jésus déconne ), un portefeuille en cuir, un JW Blue, une super cocotte en (vraie) fonte pour faire des daubes et des bourguignons et un kilo de Bounty !

Et le repas à préparer et la table à dresser pour 18 ! 

Apéritif, bien sur. Foie gras fait par moi-même personnellement, l'un aux pommes et au Calva, l'autre aux poires et au Porto, une tuerie d'après les convives. Puis chapons farcis ( très pénible de se farcir un chapon ) ( farce au foie gras et aux pommes; des Granny, c'est bien ), chapons accompagnés ( là aussi comme il se doit ) de marrons mariés avec des pommes ( des pommes, encore, je sais mais c'était un Noël placé sous le signe de la pomme ), des Golden. Salade ( mâche fraîche de l'Aveyron ), plateau de fromages, normal, pas de bon repas sans plateau de fromages, suivi de délicieuses bûches de Noël faites par sœurette number one, café, champagne et divins chocolats. Pour les vins: Vouvray moelleux 1997 puis Côtes du Rhône 2014 ( on ne va pas tout de même pas filer du St Emilion à des ceusses qui ne savent pas apprécier ).

Et ce soir, me direz-vous ? 

Dodo !

Tout ça pour vous dire que même si je n'ai pas eu le temps de répondre à tous vos commentaires sur le précédent billet, je les ai tous lu et, du fond du cœur, vous remercie tous pour vos bons vœux de Noël.

En espérant que vous ayez tous passé une belle et douce nuit de Noël, même en Socialie !

Amitiés à chacun(e) et bisous pour tous...

Folie passagère 3399
Résultat de recherche d'images pour "chapon farci"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

samedi 24 décembre 2016

Joyeux Noël

Ignorons pendant quelques heures ce monde de fous et profitons de la joie de Noël, c'est toujours ça que les gauchistes ne pourront pas nous enlever !

Afficher l'image d'origine
( Rembrandt, adoration des bergers , 1646 )

A toutes et tous, à vos familles et vos amis, je vous souhaite un joyeux Noël

Bisous !

vendredi 23 décembre 2016

La GPA, une liberté fondamentale ??? Ben, voyons !

Ben voyons !  Voyez, dans le texte qui suit, comment les " progressistes ", pervers à souhait, vendront aux Français la GPA: Un outil d'émancipation des femmes, une liberté fondamentale, un droit des femmes, remboursé naturellement par la sécu, liberté, égalité, etc, etc, etc...

Résultat de recherche d'images pour "gestation pour autrui"

" La GPA, une liberté fondamentale

Si elle devenait un service public remboursé par la Sécurité sociale, et donc contrôlé, la gestation pour autrui constituerait une forme d’émancipation des femmes. Et instaurerait une égalité des filiations.

Un étrange et inquiétant consensus s’est installé dans l’ensemble des forces politiques et institutionnelles françaises contre la gestation pour autrui (GPA). De l’extrême gauche à l’extrême droite, en passant par le Sénat, le Comité d’éthique ou l’Ordre des médecins, tout le monde s’accorde pour condamner cette nouvelle forme de reproduction. Marchandisation des corps, atteinte à la généalogie de l’enfant, exploitation des femmes, néo-esclavagisme… La violence de ces arguments entre en correspondance avec le droit français, l’un des plus répressifs au monde. Outre la sanction civile, comportant la nullité du contrat de GPA, celle-ci constitue une atteinte pénale à la filiation. En effet, attribuer la maternité d’un enfant à une femme qui n’en a pas accouché est puni de trois ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende. Il a fallu une condamnation de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) en 2014 pour que la France permette la transcription de l’acte de naissance des enfants nés par GPA à l’étranger.

Malgré la volonté du gouvernement de régulariser cette situation, la Cour de cassation s’est acharnée, au nom de l’ordre public et contre l’intérêt de l’enfant, à refuser l’inscription des enfants issus d’une GPA aux Etats-Unis, les privant ainsi de nationalité, de filiation, de droits successoraux et d’allocations sociales. Après un long combat judiciaire, ces enfants pourront finalement trouver une identité mais uniquement par rapport à la lignée paternelle. Le droit français continue ainsi à faire payer aux enfants la «faute» de leurs parents. La situation est d’autant plus surprenante que la GPA s’inscrit dans la continuité de l’IVG à plusieurs titres. D’abord, comme manifestation de la liberté reproductive et de la libre disposition de soi. Si «mon corps m’appartient» pour interrompre une grossesse, pourquoi cesserait-il de m’appartenir pour le fait contraire ? C’est-à-dire, aider à faire venir un enfant au monde…

Aussi, comme pour l’IVG autrefois, la légalisation de la GPA serait de nature à limiter les pratiques clandestines. La GPA peut être altruiste, comme au Royaume-Uni depuis 1985, ou conçue comme un service rémunéré. Souvent les mères porteuses se représentent leurs prestations comme celles d’une nourrice. Il me semble capital de souligner cet aspect de la question car, comme le note l’anthropologue féministe Paola Tabet, pour la première fois, une femme peut être rétribuée pour une tâche qu’elle accomplit gratuitement depuis toujours. En ce sens, loin de constituer une exploitation, la GPA serait une forme d’émancipation des femmes, non seulement par la désacralisation de la maternité qu’elle opère, mais aussi et surtout par la mise en lumière du travail procréatif, historiquement occulté. A cet égard, la GPA peut prendre la forme contractuelle ou celle du service public. Comme dans tout contrat, l’intervention du droit permettant d’empêcher les abus et les déséquilibres financiers entre les parties me semble indispensable. De surcroît, dans les pays ayant opté pour cette forme de régulation, l’intervention d’un juge est systématiquement requise. Selon le politologue Bertrand Guillarme, afin d’éviter la marchandisation, il faudrait organiser la GPA comme un service public remboursé par la Sécurité sociale : des travailleurs - mères porteuses, médecins - seraient employés de manière salariée par une agence nationale de la procréation.

Outre les droits des parents, la GPA doit également être pensée en fonction de l’intérêt de l’enfant in concreto. Intérêt qui prend la forme du droit à l’égalité par rapport aux enfants nés de manière «naturelle», du droit au respect à la diversité des filiations (classique, monoparentale, homoparentale, naturelle ou par techniques procréatives…) et du droit au respect de la vie privée qui exige que chacun puisse établir les détails de son identité d’être humain, ce qui inclut sa filiation, comme ne cesse de le rappeler la CEDH. Pour sortir de l’impasse dans laquelle se trouve la France, il faut inscrire la GPA dans les principes généraux du droit relatifs à la liberté procréative, à la libre disposition de soi et à l’égalité des filiations."

Tribune de Daniel Borrillo, Juriste et maître de conférence à l’université de Paris-Ouest-Nanterre, parue dans Libération, forcément...


Afficher l'image d'origine
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

Quizz Photo ( Niveau de difficulté: moyen )

Que nous montre cette main ? :


Folie passagère 3398.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

jeudi 22 décembre 2016

La DILCRA est morte, vive la DILCRAH !

Résultat de recherche d'images pour "les lobbies LGBT"

Ce n'est pas comme si nous étions en guerre contre un ennemi qu'il ne faut pas nommer ou dans un pays comptant toujours autant de chômeurs, de précaires et toussa... Ce n'est pas comme si nous étions dans un pays " où ça va mieux "... Le gouvernement, Président en tête, nous l'ont encore démontré hier: Ils pensent à tous les Français et surtout aux minorités visibles ou invisibles - on ne sait plus trop - et agissent en ce sens.


Ainsi, hier donc, le Conseil des Sinistres a rajouté une pierre à l'édifice des trucs qui ne servent pas à grand chose: la DILCRA est devenue la DILCRAH, un " H " de plus. Késako ? Simple: La Direction Interministérielle de Lutte contre le Racisme et l’Antisémitisme a été rebaptisée La Direction Interministérielle de Lutte contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Haine anti-LGBT ! Hé, avouez, ça a tout de même de la gueule, non ? 

Le premier machin s'occupait de la lutte contre les affreux racistes et les méchants qu'aiment pas les juifs ( y compris au fin fond de la Corse du Sud ) et bien le second truc va être en plus chargé de mener une lutte implacable contre, non pas les homophobes, trop facile, les ceusses qu'ont la haine vis à vis des pédés, des lesbiennes, des bisexuels et des trans. Bon, okay, ils ont oublié les Queer et les Intersex, pas grave, ce sera pour la prochaine  pierre, le Bergé y travaille.

Vous imaginez un peu, pour les lobbies associations, c'est les élections Noël avant l'heure, parce que si le pédé lambda se fout comme de l'an 40 de ce genre de machin, les associations LGBT, elles, elles adorent car enfin elles feront partie du machin ( toujours plus près du pouvoir, c'est mieux ) mais qui dit nouveau machin dit pognon en plus ! Youpi ! Y a tout de même un magot de 100 millions d'euros à se partager avec les chasseurs de racistes et d'antisémites, c'eut été dommage de passer à côté ! Sans compter que ces 100 millions, c'était avant l'ajout du " H ", ça m'étonnerait fort que le père Noël n'ait pas prévu un petit budget supplémentaire parce que sinon les premiers auraient vu d'un sale œil cette intrusion dans ce superbe fromage républicain. C'est formidable, non ? Bon, okay, là aussi, c'est avec votre pognon mais comme on ne vous demande pas votre avis, autant vous réjouir, n'est-il pas ?

D'un côté vous avez l'entrisme des lobbies LGBT, toujours plus puissants, en particulier depuis le passage de feu Richard Descoing à la tête de Science-Po, et de l'autre, un gouvernement qui joue la carte du clientélisme - à quelques mois d'une présidentielle, on ratisse au plus large - sous couvert de mesure " sociétale " de gauche à 100 et quelques millions d'euros la pièce, tout le monde est content ! Sauf le contribuable; mais lui, comme dit plus haut, on s'en tape.

Folie passagère 3397.
Résultat de recherche d'images pour "Tour eiffel gay"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

mardi 20 décembre 2016

Berlin: Le tweet et la photo qui rendent fou



Allez, je vous la remets cette photo... Vous voulez savoir pourquoi ? Voyez...



J'avais vu ce journaliste à la télé et peu de temps après je vois passer cette photo sur un réseau social, je la saisis et la re-balance hier soir, vers 22h30, sur twitter avec le lien vers le billet du blog et le commentaire suivant: " #Berlin 9 morts, 50 blessés, voilà qui ne semble pas déplaire à tout le monde #Ouvrirlesyeux " donc, sensiblement la même chose que dans mon billet d'hier. On en était encore à 9 morts...

Bien, le truc part sur twitter et là, le " succès " est immédiat. Ça n'arrête pas, les " gens " s'en saisissent et le re-balancent aussitôt à leurs propres abonnés.  Plus de 650 Re-tweet, ce matin vers midi. 2 620 personnes sont abonnées à mon compte twitter et chacune d'entre elles a d'une dizaine d'abonnés à des milliers d'abonnés... Imaginez l'effet boule de neige pour un obscur blogueur-twitter de mon acabit... Et ça continue, cela s'amplifie, la boule grossit. Et chacun y va de son petit commentaire. Globalement tous les commentaires sont positifs, critiquent cet homme qui sourit, parfois l'insultent mais aucun n'est dupe, l'image parle d'elle-même.

Bien ( bis ), jusque là tout va bien. Et puis vers 15h00, je reçois un tweet me disant que je fais de la récupération politique. Ah bon, me dis-je... Puis un deuxième du genre " on ne peut plus sourire en Allemagne, on n'a plus le droit ? " puis, " si ça se trouve il est heureux d'être en vie ", puis " Tout de suite, parce qu'il porte une barbe, t'en fais un terroriste ", etc...

Là, me dis-je, la machine est entrain de se mettre en route à l'envers, en quelque sorte.

Le festival démarre;  chacun, les cons, relayant en plus mon tweet initial. Et ce sont depuis des centaines de tweets ( certains provenant d'Angleterre, d'Allemagne et même des USA ) et de notifications qui partent dans tous les sens. Pour 5 tweets relayant favorablement le mien, ce sont des dizaines qui me prennent à contre-pied ( tout en relayant le mien, ce qui n'est finalement pas très astucieux). Au début c'est mignon et puis, le ton monte et tout y passe et moi avec...

De la féministe qui trouve qu'il ne faut pas se moquer d'un gars qui téléphone aux nombreux gars dont les noms ne laissent aucun doute sur leurs origines, les uns se proposant de me pendre, d'autres de m'enc.... avant de me faire sauter... 

Entre ces deux extrêmes, il y a de tout: raciste, manipulateur, sale pédé, on devrait t'envoyer au goulag, sale con, fasciste (jamais oublié celui-là), photo truquée, on va niquer ta mère, ta mère et tes sœurs sont des putes, c'est pas parce qu'il est barbu qu'il est terroriste, faut pas faire d'amalgame (celui-là non plus ), si ça se trouve il est juste content parce qu il appris qu'un ami est indemne, vous êtes des psychopathes faut vous faire soigner, vous voyez le mal partout, wallah!, et si ta mère avait été au Marché tu s'rais pas content qu'elle soit en vie, mou du bulbe, vous êtes matrixé (sic) pourquoi n'aurait-il pas le droit de sourire, pauvre con, paranoïaque, votre cerveau est minable, il a une belle gueule le mec qui sourit pas comme la tienne, etc... Rien que de la poésie donc...

Parfois, rarement, certains donnent dans l'original, du genre: " les anti musulmans comme vous devrais tous partir souffrir à Alep comprendre pourquoi ce genre d'actes sont commis chez nous " ou dans le scato, du style: " qui vous dit qu'il appelle un de ces proche pour savoir si il est vivant bande grosses merdes de pigeons mouton de merde ", voire dans le pénalement condamnable: " c'est bien fait, Allah Akbar, il a bien raison de sourire "

Et ça continue, encore et encore, des centaines de tweets rageurs, orduriers, insultants, la routine quoi, ça mouline ... Et moi, de mon écran, je vois tout cela défiler, un brin goguenard, amusé finalement, ne répondant pas (sauf à une pouffe qui me demandait d'enlever mon tweet initial, une féministe encore, une bien de chez nous). Tous ces gens deviennent fous, de la merde dans les yeux, quand ils ne se rendent pas complices de cet acte ignoble. Impressionnant pour qui débarquerait par hasard sur twitter.

Les réseaux sociaux ont l'originalité d'exister pour le meilleur ou pour le pire, c'est ce qui fait leur charme. Mais ils sont aussi d'une redoutable efficacité pour révéler la bêtise crasse, débusquer les fêlés, les détraqués, les allumés du carafon, sans compter les sympathisants de la cause terroristes (et ils sont nombreux) qui se félicitent de ce nouvel attentat... C'est absolument hallucinant de les voir se déchaîner et sortir ainsi du bois, enfin du net, voulais-je dire.

En attendant, relayant mon billet de blog à tour de bras, les cons disais-je, jamais depuis la création de ce blog celui-ci n'avait reçu autant de visites en 24 h. Nous en sommes actuellement à 12 525 !

Et tout cela pour une simple photo pas truquée et un commentaire en même pas 140 caractères. Y a pas à dire, le net, c'est formidable !

Folie passagère 3396.
Afficher l'image d'origine
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

12 morts, 50 blessés... Le sourire en plus !

Attentat islamo-terroriste à Berlin:12 morts, 50 blessés... Il semblerait que certains apprécient la " beauté " du geste...



Ouvrir les yeux ! Ne rien laisser passer !

Folie passagère 3395.
Résultat de recherche d'images pour "attentat berlin"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

lundi 19 décembre 2016

Rapide tour d'actus... c'est pas joli-joli

Résultat de recherche d'images pour "actualités dans le monde"

- Je trouve totalement démesurée l'importance et la place que les médias accordent à ce François Bayrou sauf à imaginer qu'ils aient trouvé avec ce guignol le seul rempart éventuel contre la droite...

- Arnaud Montebourg est un idiot qui fait du bruit avec sa bouche. Au JT, démago à souhait, il a déclaré que les banques ne finançaient pas l'économie. Je ne connais pas une entreprise quelque soit sa taille, pas un artisan, pas un commerçant qui puissent se passer de son banquier.

- Un lieu " cultuel " muzz a été incendié à Château-Thierry, toutes les chaînes d'info sont sur le coup. Crèche incendiée à Metz, incendie à l'église de la Motte-St-Héray, aucune chaîne d'info sur le coup.

- Selon le Canard Enchaîné et Europe 1, le patrimoine immobilier et automobile de Jean-Luc Mélenchon est estimé à 2 465 000 euros. C'est formidable !

- Christine Lagarde a été ( contre l'avis du procureur ) jugée coupable. Coupable mais pas de peine, pas d'amende. Alors, elle est coupable, ou pas ? Si elle est coupable, pourquoi n'est-elle pas condamnée si ce n'est pour la faire chier, elle et par ricochet Sarkozy... Bayrou n'est pas content et il le dit.

- Et le Yémen alors, tout le monde s'en fout du Yémen ! Une coalition internationale emmenée par L'Arabie Saoudite, soutenue par les Ricains, bombarde à qui mieux-mieux le Yémen depuis plus de deux ans, des attentas, en veux-tu en voilà et personne ne dit rien, les médias se taisent, tous les éplorés par le sort d'Alep-Est sont muets et celui qui nous sert encore de Président est aux abonnés absents.

- A Alep-Est, des " rebelles modérés " tirent sur les bus chargés d'évacuer la population cvile et en incendient quelques-uns. C'est qui les méchants, là-bas ?

- Tiens, nous apprenons que le ministre de la Défense Saoudien est en visite officielle à Paris. François Fillon a décliné l'invitation du ministre saoudien.

- Et la Turquie, hein, tout le monde s'en fout aussi, le gars Erdogan est entrain de devenir l'un des plus puissants dictateur de la planète, le bourreau de nos alliés kurdes en Irak et nos dirigeants laissent faire.

- L'ambassadeur de la Russie en Turquie s'est pris quelques balles dans le buffet à Ankara. Comme il se dit, son pronostic vital ne peut être engagé, il est mort. Poutine ne va pas être content.

- Le Président du parlement européen, le socialiste Martin Shultz, veut engager une lutte contre les fausses informations qui circulent sur les réseaux sociaux et sur internet. C'est vrai, c'est trop pénible tous ces sites, ces tweets, ces blogs qui racontent n'importe quoi... Faisons-les taire, fermons-les.

- Le 13 décembre dernier, l'hôpital de Cagliari renvoie ses patients chez eux et décale les opérations et autres soins en prévision... d'un arrivage de migrants.

- Nettoyage ethnique et génocide en cours au Soudan du Sud; pas de panique, le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a organisé, mercredi dernier, une table ronde sur le sujet.

- Bolivie: sécheresse sans précédent, des millions de gens touchés par cette sécheresse, 400 000 dans la région de La Paz.  Des tensions et des émeutes éclatent d'un peu partout. Pas de panique, le rallye Paris-Dakar (sic) y passera quand même dans une quinzaine de jours.

- Alerte rouge à la pollution atmosphérique à Pékin: Hôpitaux débordés, vols annulés, autoroutes fermées, la circulation alternée est mise en place.

- Alerte Google: " Attaques en Jordanie: des explosifs saisis sur Orange Actualités " (sic). Orange terroriste ? Et on ne nous aurait rien dit...

- France: 2 500 euros pour tout migrant qui souhaite rentrer au bled. Suède: 4 500 euros et 10 655 migrants à avoir saisi l'occase sur les 8 premiers mois de l'année.

- Modification de la loi en Italie: Les jeunes mariés n'auront plus, lors de la cérémonie civile, à se promettre fidélité.

- Le journal " News Guinée 360 " titre: " IMMIGRATION: TROIS FOIS PLUS DE MORTS CETTE ANNÉE EN MÉDITERRANÉE " et justifie ce titre avec la démonstration suivante: " Quant aux victimes, le nombre de morts est trois fois plus important en 2016 comparé à l’année précédente. Cette année ce sont au total 4742 migrants qui sont morts en tentant de gagner l’Europe alors qu’en 2015 on avait enregistré 3771 morts et 3500 en 2015 " (sic).

Et bonjour chez vous !

Folie passagère 3394.
Résultat de recherche d'images pour "monde va mal"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

Arrêts supsendus pour cause de bordel ambiant...

Un peu dans la continuité du billet d'hier soir ou quand à Paris, les " divers " condamnent la RATP/STIF à fermer une partie d'une ligne de bus parisien.



On notera avec quelles précautions les choses sont dites, " présence de vendeurs à la sauvette "; tu parles, faut-il que cela soit un sacré bordel pour que la RATP/STIF en vienne à cette extrémité.

En toute logique, la ligne qui dessert Barbès, boulevard de la Chapelle et Château-Rouge (photo ci-dessous) devrait subir le même sort à moins que les pontes de la RATP ne soient jamais passer dans le coin...

Folie passagère 3392.
Résultat de recherche d'images pour "Chateau rouge"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

dimanche 18 décembre 2016

Le Grand Remplacement en 43 ans et 20 centimètres




Cela fait quarante trois ans que j'utilise régulièrement cette ligne de train, train de banlieue parisienne, ligne H. Elle va de Paris-Nord à Persan-Beaumont, via Montsoult ou via Valmondois. Et hier encore, je l'ai emprunté, via Montsoult ayant laissé ma voiture au parking de cette gare.

Les premières fois que je l'empruntais, c'était en 1973, j'avais dix ans, un temps où des parents pouvaient laisser raisonnablement leur gamin prendre seul le train. Nous habitions à la hauteur du 9ème centimètre et je faisais deux allers-retours par semaine pour aller à l'école à Paris où j'étais en semi-internat. A l'époque, c'était les bons vieux trains de couleur verte, les banquettes étaient encore en bois. Les gens étaient tous des habitués, si habitués que la plupart s'étaient attribués des places qu'il convenait de ne pas s'approprier. Des groupes se formaient, les uns discutaient, d'autres jouaient aux cartes, on pouvait fumer sans que personne ne se plaigne, on y lisait le journal ou on révisait ses cours avant d'aller en classe. La vérité si je mens, je me souviens même avoir vu un groupe se faire des crêpes sur un petit réchaud Bleuet à la chandeleur. L'ambiance était généralement conviviale sauf les jours de grève; il n'y avait pas alors de service minimum, ces jours-là, dans les rares trains circulant, c'était une infernale cohue, tous debout serrés, pire que dans le métro aux heures de pointe: l'horreur. 

La gare du Nord, large d'une centaine de mètres, porte d'entrée sur la France et la capitale pour des centaines de milliers de banlieusards et de touristes du nord de l'Europe était vieillotte et secure. Il y avait une trentaine de voies. Aujourd'hui, elle a doublé de surface tant en largeur qu'en profondeur, comporte 45 voies et deux cent dix millions de personnes s'y bousculent chaque année. Le nouveau commissariat de police fait 300m² quand l'ancien faisait à peine 80m² et pas moins de 600 caméras de surveillance ont été installées.

Quarante trois ans plus tard donc, les vieux trains verts et leurs successeurs, les " vieux gris ", ont été remplacés par des " Bombardier " avec écrans télé, éclairage d'ambiance et caméras de surveillance. 

J'habitais au 18ème centimètre lorsque ado j'allais au sympathique collège sans nom de Persan, collège dont 98% des élèves étaient de souche, il s'appelle maintenant collège Georges Brassens et j'aurai vendu père et mère pour ne pas avoir à y envoyer mes enfants, si enfants j'avais eu. J'habite maintenant à la hauteur du 17ème centimètre.

Si aujourd'hui, le billet aller-retour Paris coûte 15 euros, il était d'environ 15 francs lorsque nous nous installâmes en 1976 à hauteur du 18ème. Avec 40 francs, je pouvais, avec les copains, prendre le train, passer une excellente journée à la capitale, sandwich grec ( on ne disait pas kebab à cette époque ) boulevard St Michel et ciné compris.  

Aujourd'hui, finie la bonne ambiance, les gens ne se connaissent plus, ne serait-ce que de vue, ne se parlent plus, ne lisent quasiment plus; la grande majorité ont les yeux rivés sur leur smartphone ou écoutent de la musique, casques greffés sur les oreilles et l'on s'assoit là où il y a de la place. On se regarde en chien de faïence. On se défie parfois ou l'on s'évite.

En 1973, au 9ème centimètre et avant, nous étions en terre de  France; la France telle que la décrivait De Gaulle, repris par Nadine Morano bien des années plus tard, il fallait attendre le 4ème, voire le 3ème, que le train passe dans le 9-3 pour que sa population se diversifie. Quelques personnes d'origine maghrébine montaient à Epinay-Villetaneuse ou à La Barre-Ormesson et lorsqu'un black entrait on ne voyait que lui tellement c'était pittoresque presque extravagant pour nous, de souche. Et petit à petit, au fur et à mesure que les années s'enfilèrent les unes aux autres, c'est au sixième, au huitième, au neuvième centimètre que la population d'origine étrangère était de plus en plus nombreuse. Progressivement, la ligne H changeait, la tendance s'inversait au fur à mesure que l'on s'éloignait de Paris; de blanche au début des 70's, sa population devenait majoritairement d'origine étrangère. Cette partie de la banlieue parisienne mutait inexorablement. Voir des blacks n'a plus rien d'étonnant, on ne voit que ça.

Hier, samedi, revenant de Paris, je pris le train de 16h34 pour Persan-Beaumont via Montsoult. Impressionnant, suffisamment en tout cas pour que j'en fasse un billet, Il me faudra attendre d'arriver à mon domicile pour me sentir... en terre de France.

Sur la ligne H, le Grand Remplacement s'est fait progressivement, inexorablement, indubitablement. Le temps a fait son oeuvre.

Folie passagère 3391.
Résultat de recherche d'images pour "escalators de la gare du nord"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@yahoo.fr

Les Brigandes et l'Antifa