jeudi 30 avril 2015

Implacable !


Après on va dire que je m'en prends toujours à ce qui nous sert de Président. Certes mais est-ce ma faute si tous les jours lui ou l'un de ses sous-fifres nous donnent matière à... Et puis, comme les médias la ferment, et bien moi, je dis.

Des militaires Français engagés dans l'opération Sangaris auraient en échange d'un peu d'argent et de nourriture obtenu d'enfants centrafricains quelques gâteries sexuelles. On nous parle de seize soldats. Soit et conditionnel de rigueur. Personnellement, cela m'étonne tout de même que des militaires de l'Armée Française se livrent à de telles exactions; mais bon, pourquoi pas, dans tous les milieux et toutes les professions, il y a des brebis galeuses. Mise au courant, l'Armée, donc le ministre de la Défense, donc le gouvernement, donc Président, a expédié sur place, il y a 6 mois, une équipe spéciale pour enquêter... Il y a six mois, nous dit-on. Six long mois. Et le scandale - si tant est qu'il y ait scandale puisque les faits ne sont pas avérés - n'éclate qu'aujourd'hui... Pour le grand public, oui, et sans doute n'aurions-nous rien su avant longtemps si un fonctionnaire des Nations Unies n'avait pas fait fuiter le truc que tout le monde gardait sous le boisseau.. Pour les autorités, les plus hautes, les nôtres, soyez en assurés, elles sont au courant depuis au moins six mois.

Et voilà t'y pas que notre président, parce que l'histoire est balancée à la presse (étrangère dans un premier temps), de jouer les étonnés et d'affirmer haut et fort, à m'en faire recracher mon p'tit punch: " Si certains militaires se sont mal comportés, JE serais implacable ". " Je " ! " Implacable " ! Ma couille, comme disait un camarade de régiment, y a pas de " Je " qui tienne. ni " d'implacable " - pourquoi mes doigts me font-ils taper incapable? obligé de corriger à chaque fois -, la justice, en France, ce n'est pas toi. Tu peux dire et blablater aux micros ce que tu veux, tu n'as pas dans cette histoire à être implacable ou pas, ce n'est tout simplement pas ton job. Ma couille. Il n'y a que les tyrans, les autocrates et les dictateurs, les rois d'autrefois ou les petits Seigneurs, qui puissent, parce qu'ils étaient (ou sont) la Justice à eux tous seuls, proclamer " Je serai implacable ". Toi, ma couille, la seule chose que tu puisses dire, c'est un truc du genre: " Je fais confiance à la justice pour que si les faits sont avérés les coupables soient condamnés avec sévérité ". Point barre. Il n'y a pas de " je serai implacable " qui tienne. Compris. T'es ni dictateur ( même si l'envie doit te démanger de temps en temps ) ni roi. A peine es-tu, en principe, le garant d'une justice indépendante.

Non, non, le seul truc qui cloche et sur lequel Président aurait du nous éclairer c'est pourquoi, compte-tenu de la gravité des faits et du nombre de personnes à priori impliquées, pourquoi, au bout de six mois, la justice civile n'a été saisie qu'aujourd'hui. Sauf à penser qu'effectivement les plus hautes autorités aient voulu étouffer l'affaire en la laissant aux seuls militaires, militaires dont on connait les capacités à juger sévèrement les siens quand ils déconnent mais dont on sait aussi qu'elle sait parfaitement laver son linge sale en famille. Grande muette, un jour, grande muette toujours...

Non, Président, implacable, je vais te dire, tu aurais pu, tu aurais du l'être aujourd'hui avec ton Sapin, il eut mérité ton courroux et dix coups de bâtons, parce que franchement l'entendre dire, lui, ministre des finances, sur Europe 1: " Parfois, je cherche des patrons... En ce moment, je n'en trouve pas. On me dit qu'ils sont juste en vacances. Donc eux-aussi pourraient commencer par travailler " Si ce n'est pas se foutre du monde, faudra me dire ce que c'est. Branquignol un jour, branquignol toujours...

Sans transition...

Fut un temps où le Qatar n'était pas fréquentable. La gauche se riait de voir Nicolas Sarkozy recevoir régulièrement les Qataris à l'Elysée et lécher les babouches d'émirs dont on connait le peu de cas qu'ils font des droits de l'homme. Mais ça, voyez-vous, c'était avant. Aujourd'hui le Qatar est notre ami. Il nous achète 24 Rafale et peut-être 12 de plus si tout va bien. Le Qatar est devenu fréquentable.

Pour finir, une petite devinette: Quel est, entre mai 2012 et août 2014, le pays à avoir été le plus reçu à l'Elysée pour des entretiens en tête à tête avec Président ?....

Folie passagère 2755.
Résultat de recherche d'images pour "Hollande qatar"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

mercredi 29 avril 2015

Ainsi va la vie en Socialie... (26)


Quand un haut fonctionnaire utilise à des fins personnelles de l'argent public, n'y-a-t-il pas détournement de fonds publics et abus de bien social ? Et si oui, pourquoi Agnès Saal, promue officier de la Légion d'Honneur par Manuel Valls en janvier 2015 et ex-présidente de l'INA démissionnée par sa ministre de tutelle, n'est-elle pas poursuivie en justice ? Ceci dit même éjectée, la dame n'en garde pas moins son statut de fonctionnaire et sa rémunération.

Président avait dit qu'il ne nommerait pas les patrons de chaînes publiques. Il a donc nommé à la tête du CSA un des ses amis, Olivier Schrameck. Le CSA étant lui chargé de nommer les dits patrons. Le CSA vient de nommer dans la plus grande opacité la nouvelle patronne de France Télévision, Delphine Ernotte. Pourquoi elle ? Vu qu'elle n'a aucune expérience de la télévision, on ne sait pas trop si ce n'est que son programme a été jugé intéressant par les " Sages "; peut-être bien aussi parce qu'elle est de gauche, sympathisante socialiste, copine d'Anne Hidalgo et de Delanoë et qu'en novembre 2013, elle est intégrée au très sélect club Le Siècle qui compte parmi ses membres pas moins de 2 membres du CSA (sur 8) ... Olivier Schrameck et Sylvie Pierre Brossolette.

Tiens, pourquoi ne suis-je pas étonné, le " monsieur laïcité " de l'Education est un musulman, Abdennour Bidar.

Tiens, pourquoi ne suis-je pas étonné: 42% (+8) des gens de gauche et 45% (+8) des socialistes souhaitent qu'Alain Juppé joue un rôle plus important dans les mois et années à venir. Presque à égalité de score avec Ségolène Royal, Belkacem, Fabius et... Taubira.

Depuis quand les guignols peuvent-ils promouvoir les bouffons ? Depuis que Belkacem et Président pensent que l'école pourrait s'inspirer des talents d’improvisation de Djamel Debbouze. Dans " Liberté, Egalité, Improvisez ", documentaire réalisé par la compagne d'i-celui, à vos frais, l'art de l'improvisation à la Djamel apparaît " comme un remède miracle contre les inégalités, l'exclusion et l'échec scolaire " ( Le Nouvel Obs), une façon comme une autre, selon l'hystérique de Matignon, " de casser les murs qui existent parfois entre les institutions, et aussi souvent dans les esprits. " Wesh, wesh, z'y va ta reum ! En attendant, latin et Grec passent à la trappe.

Je disais hier que le chômage atteignait des chiffres records: +0,4% à fin mars avec 3 509 800 chômeurs (Cat. A) et  5 590 600 chômeurs en catégories A, B, C confondues, Dom-Tom inclus. J'ai oublié de préciser que ces chiffres, bien sûr, ne prenaient pas en compte les 254 000 radiations des listes de Pôle Emploi pour raisons " administratives " ou défaut d'actualisation. A la télévision, ils oublient toujours de nous parler des radiations, allez savoir pourquoi...

Parce que le supplément familial attribué aux fonctionnaires a été intégré, par le gouvernement socialiste, dans le calcul du revenu imposable, la vieille dame handicapée que je connais voit son Allocation Personnalisée d'Autonomie (grade 4), payée par le département, passer de 254 euros par mois à ... 56 euros. En avez-vous entendu parler aux JT ? Non, alors chut....

Il paraît qu'en Chine, ils sont très, très inquiet: Pour la première fois depuis 1990, le taux de croissance ne dépassera pas les +7%. Chez nous, le gouvernement n'est pas inquiet du tout, du tout, la France devrait être, pour la deuxième année consécutive, l'un des pays de l'Union avec la plus faible progression de son taux de croissance soit +1%. L'Irlande devrait finir à +3,5%, l'Espagne à + 2,3%, +1,6% au Portugal et... +2,5% pour la Grèce.

Président a déclaré débloquer 3,8 milliards d'euros supplémentaires pour nos armées sur 4 ans " sans faire aucun appel à des ressources extérieures ". C'est chouette, non ?, puisque tout le monde s'en réjouit. Sur la même période, et Président de l'admettre, les experts estiment que l'impact de la baisse des coûts du pétrole sur le fonctionnement des armées se chiffre à 3 milliards d'euros. Autrement dit, Président débloque 800 millions d'euros supplémentaires pour nos armées et non 3,8 milliards. Cépapareil mais tout le monde s'en fout. Reste à savoir si ces 800 millions suffiront à couvrir le surcoût des opérations extérieures et la préservation de 18 500 emplois sur les 34 000 suppressions prévues.

L'hystérique de Matignon a annoncé la création (avec quels sous, mystère) d'ici la fin de l'année d'une structure qui prendra en charge les d'jeuns de retour du Djihad. Je ne sais pas pourquoi mais cette phrase de son discours m'a fait sourire: " Une structure sera créée d’ici la fin d’année afin de prendre en charge, sur la base du volontariat, des jeunes de retour de zones de conflit et ne faisant pas, bien sûr, l’objet de poursuites judiciaires . "

Vu comment le nouveau nom de l'UMP, Les Républicains,semble déranger les socialistes qui osent parler de captation d'héritage, c'est que c'est sans doute une très bonne idée. Quant à La Marine va falloir qu'elle trouve un nouvel élément de langage: UMPS, c'est fini.

Il y a 70 ans, les Françaises obtenaient le droit de vote. Au regard de l'abstention de plus en plus élevée à chaque scrutin, combien sont-elles à encore voter aujourd'hui ?

Le Président de la Commission Européenne, Jean Claude Juncker, devrait se faire de nombreux ennemis et favoriser, si tant est qu'il en soit besoin, l'anti-européanisme. Sans rire, et après avoir déclaré: " Nous devons travailler sur l'immigration légale. Si nous fermons les portes, les migrants entreront par effraction par les fenêtres. ", il demande aux pays de l'Union que l'immigration (extra-européenne) légale soit facilitée.

Un grand bravo à mon cousin F., médecin à la retraite, qui, à 70 ans, s'est envolé ce matin pour le Népal donner un coup de main aux médecins de l’hôpital central de Katmandou.

Voilà, c'est tout pour le moment, bonne soirée, même en Socialie !

Folie passagère 2754.
Résultat de recherche d'images pour "Les Républicains"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

mardi 28 avril 2015

Allez, encore un petit effort Président et bientôt, ils seront 6 millions !


Comme une litanie, les chiffres du chômage sont tombés hier; faut-il croire que nous nous habituons à cette triste rengaine puisque demain nous n'en parlerons plus... jusqu'au mois prochain. Ils sont tombés donc, comme un coup supplémentaire que l'on nous assène chaque mois, et ils ne sont pas bons. Pas bon du tout. La barrière symbolique, nous dit-on, de 3 500 000 chômeurs ( Cat. A) a été franchie. C'est déjà ce que l'on nous disait lorsque nous franchîmes le cap du million, des deux millions, des trois millions. A quand le cap symbolique des 4 millions. Voilà au moins un domaine où les symboles évoluent... C'est toujours ça de pris.

Il paraît qu'il y a des signes encourageants, que la baisse de la hausse est encourageante, que des " signaux " devraient nous donner plus d'espoir, que heureusement, il y a des catégories, des tranches d'âges où qu'ça diminue, alors patientons pour les autres, ça va viendre, Marcel, ça va viendre...

3 509 800 chômeurs de catégorie A soit 0,4% de plus qu'en février. 

5 590 600 chômeurs, catégories A, B, C confondues, Dom-Tom compris. Encore un petit effort Pépère, le mois prochain, on devrait pouvoir franchir le cap symbolique, lui aussi, de 6 000 000 de chômeurs ! En voilà un chiffre qui pète, qui pique aux yeux: 6 000 000 ! Même pas mal, qu'il a dit Rebsamen, ça augmente mais moins vite, " Ce rythme de progression est près de quatre fois moins élevé que celui observé en 2014 "; tu parles d'une consolation ! 
Elle devait s'inverser la courbe, Président, nous l'avait autant promis que répété. 615 000 chômeurs de plus depuis qu'il est " en responsabilité " ! Elle était amorcée cette inversion qu'il nous avait dit Michel Sapin. Mais l'un comme l'autre se sont plantés alors qu'ils imaginaient sans doute qu'en criant très fort et en tapant dans leurs mains, comme par magie, le chômage diminuerait. Et bien non, y a pas de magie là dedans, quand on prend les bonnes mesures, dès que possible, il y a de l'espoir mais quand on attend tels des tortues-piquets ou des disciples de Coué que la croissance revienne, ça ne marche pas. Ça ne marchera pas. 

Qu'est-ce qu'elle disait la Ségolène en 2011 ? " Le chômage a encore augmenté, la France n'est ni présidée, ni gouvernée " ! Tiens donc. Et qu'est-ce qu'elle nous dit aujourd'hui ? " L'année 2015 doit être l'année de l'inversion de la courbe du chômage ". T'inquiètes Ségo, on saura s'en souvenir ! Et qu'est-ce qu'il nous dit aujourd'hui Président ? Ben rien. Silence radio. Oups, pardon, il a annoncé la création de 7 centres de service militaire adapté qui pourront accueillir chacun 100 jeunes chômeurs. 700 chômeurs de mpoins, dans six ou douze mois, le temps d'ouvrir ces 7 centres, c'est toujours ça de pris et c'est pas cher, c'est l'Etat qui paye...

1 an à faire du mariage pour tous, deux ans à faire des CICE, des pactes de machins et des pactes de trucs qui ne sont toujours pas " en efficacité ", des lois Micron, des contrats aidés qui plombent nos dépenses publiques et des contrats de génération qui font un bide... mais ça va viendre, ça va viendre... Bande de Pieds Nicklelés même pas drôles.

615 000 chômeurs de plus en 3 ans. 17 000 de plus chaque mois. 600 de plus chaque jour. Il est là ton bilan Pépère. " La France n'est ni présidée, ni gouvernée " !

5 590 600 chômeurs auxquels on rajoute enfants, conjoints, familles et entourage ...  En tout, Président, ça fait combien de personnes " en détresse ", dans la mouise, la galère et l'angoisse?

Se souvient-il président de ce qu'il disait dans l'entre deux tours en 2012: " L'explosion du chômage est une injustice ". Sans doute que non, il a d'autres chats à fouetter, il commémore, il inaugure, il reçoit... Bref, il vaque à ses occupations...

Folie passagère 2753.
Résultat de recherche d'images pour "françois hollande"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr 

Agnès Saal se souvient-elle de Christian Blanc ?


Agnés Saal, la patronne de l'INA, nommée par la gauche en remplacement de Mathieu Gallet parti lui à Radio France, a été pris la main dans le pot de confiture. Alors qu'elle a voiture de fonction et chauffeur à sa disposition, elle a trouvé le moyen de dépenser avec l'argent du contribuable 40 000 euros de taxis en dix mois, dont un peu plus de 6 500 euros par son fils à qui elle avait passé sa carte d'abonnement.

Selon elle, c'est " une maladresse " et elle s'est engagée à en rembourser une partie, un tiers, les deux tiers, elle ne sait pas encore; elle a pour cela besoin du temps nécessaire à faire le ménage dans ses reçus pour savoir ce qui relève des trajets privés ou des trajets professionnels... pauvre chérie.

Une certitude, pour l'instant, elle n'a pas annoncé qu'elle démissionnerait et je parie dix euros que dans 15 jours on aura oublié, les médias auront oublié, et qu'elle sera sans doute encore en poste.

Se souvient-elle de Christian Blanc ? La gauche morale d'aujourd'hui se souvient-elle aussi de Christian Blanc ?


En 2010, alors que celui-ci est secrétaire d'Etat au développement de la région capitale, sous Fillon et Sarkozy, le Canard dénonce sa consommation excessive de cigares payés par la République. La polémique enfle et enfle, dure des jours et des jours, il suffit pour s'en souvenir de taper  sur gogol " Blanc et cigares " pour le vérifier. La gauche se déchaîne. Les médias embrayent, l'homme est crucifié sur place pour 12 000 euros (14 000 selon d'autres versions) de cigares. Il accepte d'en rembourser une partie correspondant à sa consommation privée, hors réception, soit 3 500 euros. Le reste ? On ne sait pas.


Mais ce que l'on sait, c'est que la polémique aura été si bien montée en mayonnaise et le scandale vendu comme tellement énorme que Sarkozy n'aura pas d'autre choix que de lui demander de démissionner. Ce qu'il fera le 4 juillet 2010 soit plus de quinze jours après le début de " l'affaire ".

Agnès, si tu me lis, rendez-vous dans un mois. Auras-tu démissionné ? De ton propre chef ou parce que Président te l'auras demandé ? Nous verrons.

Allo Agnès ? Allo ?

ADDENDUM de 17h32: Je dois faire amende honorable: à la demande de sa ministre de tutelle, Agnès Saal vient d'annoncer qu'elle remettait sa démission. C'est bien et c'est la moindre des choses.

Folie passagère 2752.
Résultat de recherche d'images pour "Christian Blanc"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

lundi 27 avril 2015

La troisième guerre mondiale a bien été déclarée. Mais pas par Estrosi


Sacré Estrosi, dès qu'il l'ouvre pour dire une connerie, tout le monde lui tombe dessus et dès qu'il l'ouvre pour dire une vérité, tout le monde, enfin surtout les gauchistes démagos, lui tombent aussi dessus. Qu'a-t-il encore dit ? 

" Oui les catholiques sont menacés en France, les catholiques sont une cible. La civilisation judéo-chrétienne dont nous sommes les héritiers aujourd'hui est menacée. L'immense majorité des musulmans de France qui aujourd'hui placent les lois de la République au-dessus des lois religieuses essaient de nous trouver en refuge parce qu'ils se sentent menacés par ce que j'appelle l'islamo-fascisme. L'islamo-fascisme présent en Irak, en Syrie mais aussi ailleurs, et notamment en France, à travers les cinquièmes colonnes et (leurs) réseaux infiltrés dans nos caves, dans nos garages, dans les lieux clandestins. J'y vais fort, oui ! C'est une troisième guerre mondiale qui nous est déclarée, il faut en être conscient et dire la vérité ". 

Ben mazette, voilà qui méritait que la gaucholalie se déchaîne contre lui. Bruno Le Roux, roquet de président mais aussi, Le Foll, Cambadélis et consorts, tous y seront allés de leurs petits couplets pour avoiner ce pauvre Estrosi l'accusant de délirer, de fantasmer voire de plagier le FN. Même le FN lui tombe dessus...

Et pourtant qu'a-t-il dit de faux ? Rien.

Nous sommes bien en guerre contre les islamo-terroristes, même Manuel Valls et Président ont bien voulu le reconnaître. Nous avons bien des soldats au Mali, certains ont même été tués, et des avions en Irak pour faire la guerre aux islamo-fascistes. Nous avons bien dans nos rues, devant nos églises, nos synagogues et autres lieux " sensibles " des milliers de soldats en armes et en faction. Ne sommes-nous pas sous Vigipirate Alerte Attentat ? Si, alors désolé mais quand on a recours à des tels moyens, c'est que forcément nous sommes en guerre. Les catholiques sont-ils menacés ? Assurément puisqu'il faut les protéger et l'arrestation fortuite de Sida Mehrd nous a permis de le comprendre; Valls et Cazeneuve n'ont-ils pas assuré les chrétiens de France de leur soutiens en se rendant à Villejuif ? 

La civilisation judéo-chrétienne n'est-elle pas menacée ? Bien sûr que si, la preuve: Violemment avec l'hyper-casher, le massacre systématisé des chrétiens d'Orient ou lorsque des synagogues, des églises et des cimetières sont profanés; bien plus sournoisement quand dans les futurs programmes scolaires on fait le choix de privilégier l'enseignement de l'islam par rapport à celui des Lumières ou du christianisme médiéval. Les musulmans de France ne se mettent-ils pas sous protection républicaine lorsqu'ils applaudissent un premier ministre qui annonce que tout sera fait pour protéger leur communauté du racisme et des tentations amalgamiques ? Si et bien alors ?

L'islamo-fascisme n'est-il pas en Irak et en Syrie, en Libye ? Si bien sûr, Daesch est là pour nous le rappeler tous les jours. N'est-ce pas de l'islamo-fascisme quand des milliers de lycéens tunisiens font la fête en dansant sur des musiques nazies et en brandissant des portraits à la gloire de Hitler et de l'auto proclamé Etat islamique ? Ce ne sont tout de même pas des bisounours qui ont descendu 24 personnes au Bardo, en Tunisie, ou 2 000 personnes du côté de Baga au Nigéria... Le bataillon Doudaïev, ultra-radicaux islamistes, fait tout autre chose que d'enfiler des perles en Ukraine. Et New-York, Madrid ? Boston? Et Bruxelles ? Et Copenhague ? Oui l'islamo-fascisme, celui qui, par des moyens terroristes, cherche à annihiler - et le proclame - tout ce qui ne pense pas et ne vit pas comme l'imposerait le prophète est bien partout. Ça, c'est la vérité. Alors pourquoi s'en prend-on à Estrosi si celui-ci dit la vérité ?

Une cinquième colonne en France ? Crénom, l'horreur, mais ce n'est pas possible, il ne dirait que des conneries Estrosi ? Le concept était, nous dit-on, complotiste, une ruse de guerre, possible, mais ça c'était avant. Aujourd'hui, elle est bien là la cinquième colonne, bien réelle. Elle compte dans ses rangs des Merah, des Nemmouche, des Ghlam, des Kouachi, des Coulibally, des Nzohabonayo, des Romain L., j'en passe et des pires et des que j'ai oublié. Déséquilibrés, islamo-terroristes, islamo-fascistes ? Je vous le demande. La cinquième colonne, elle est à Lunel, dans les quartiers nord de Marseille, à Tarbes, Beziers, Castres, Garges, dans un bus parisien (vidéo ci-dessous), dans certaines mosquées sous surveillance ou à Sarcelles et Barbes. Oui, elle est bien là cette cinquième colonne, bien réelle et parfois, il est à craindre de plus en plus souvent, l'un de ses membres, de nationalité française ou pas, se réveille et fait (ou tente de faire ) un carton. P'tain, faut-il avoir autre chose que des ballons multicolores dans les yeux pour ne pas l'admettre ! Appelez cela comme vous voulez: des dormants, des rampants, des islamo-terroristes en puissance; mais oui, il y a bien une cinquième colonne en France ! Oui, l'islamo-fascisme est une réalité, même l'hystérique de Matignon l'a reconnu et déclaré qu'il fallait le combattre !

France, Irak, Syrie, Nigéria, Tunisie, Ukraine, Tchétchénie, Mali, Egypte, Belgique, Pays-Bas, USA, ... dans tous ces pays et ailleurs, à l'échelle mondiale donc, des moyens financiers, militaires et humains colossaux sont engagés dans la lutte contre l'islamo-fascisme ou l'islamo-terrorisme; encore une fois appelez cela comme vous voulez, au bout du compte, il y a bien une civilisation occidentale avec des racines judéo-chrétiennes qui est en lutte contre une nébuleuse musulmane radicalisée pratiquant une nouvelle forme de fascisme et recourant au terrorisme. Quoiqu'en dise cette allumée tri-nationale d'Esther Benbassa, la troisième guerre mondiale a bien été déclarée, mais pas par Estrosi.

Arrêtons de nous voiler la face, l'heure n'est pas encore venue de nous soumettre, et arrêtons de taper sur ceux qui disent la vérité, même et surtout quand celle-ci dérange.

Folie passagère 2751.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

dimanche 26 avril 2015

Pleure, ô Pays bien aimé


Je n'ai rien d'un royaliste mais je n'ai strictement rien contre les royalistes. Tombant par hasard sur le blog du Comte de Paris; Monseigneur, c’est comme cela que, me semble-t-il , on dit, écrit régulièrement. j'y ai trouvé lecture agréable et intéressante... 

" Il est nécessaire d’assimiler, de comprendre cette évidence: la greffe d’un Islam conquérant et dominateur en terre Chrétienne depuis des millénaires est aussi incompatible que celle d’une Chrétienté en terre d’Islam. L’Histoire depuis l’an 742 le démontre. La victoire de Poitiers sur les escadrons arabo-berbères signe l’arrêt de l’expansion des Arabes vers le nord. De leur côté au moyen-orient Saladin et ses successeurs mettent fin aux croisades chrétiennes après la mort du Roi Saint Louis à Tunis en 1270. De même les Rois Catholiques d’Espagne chassent le dernier Roi Arabe de Grenade, Boabdil, en 1492, libérant ainsi la péninsule ibérique. Tandis que Don Juan d’Autriche en 1571 détruit la flotte turque à la bataille de Lépante. Après les dernières tentatives de conquête, les Ottomans échouent devant Vienne en 1529 puis en 1683. Une sorte de statut-quo s’installe alors autour de la Méditerranée. Au nord des Dardanelles et de Gibraltar, c’est terre chrétienne. Au sud, c’est terre islamique.

Pourtant ces frontières immatérielles n’ont jamais empêché la culture, les arts et la science de s’entrecroiser. Ce furent autant de ponts permettant le dialogue, parfois des alliances. La Chrétienté, comme l’Islam ont su tisser une compréhension respectueuse sur la trame de la diversité. Ce fragile équilibre, fondé sur le respect des Etats, des êtres et des religions, fut contesté, mis à mal à partir de 1793 par les terroristes Jacobins et par leur idéologie laïque sans foi, déniant toute Loi naturelle transcendante. En décidant d’imposer au monde, si besoin est par la force, la négation de toute Loi Supérieure, si ce n’est celle de leur minuscule volonté, ils ont déclaré que les peuples peuvent disposer d’eux mêmes. Puis ils ont proclamé unilatéralement leur droit d’intervenir pour libérer les peuples de leurs dirigeants, considérés comme des « tyrans »… N’ayant pas réfléchi aux conséquences de leurs actes, ils ont installé le chaos, plus de souffrances et de misères. C’est ainsi que l’idéologie tient lieu de stratégie et on se demande si le mot même de stratégie a le même sens pour eux que pour Sun- Tzu, ou Clausewitz ? 

La France, terre mystique au destin singulier, dont la déclinaison existe dans sa modernité, trouve un écho dans « une certaine idée de la France » disait de Gaulle. La France des Pays ainsi que l’on s’exprimait autrefois dans sa construction centralisatrice, avant l’heure, était déjà un concept Capétien, et pourtant la terre de France était hérissée de libertés, car elle fut toujours terre d’accueil et elle pouvait assimiler, car elle était forte, elle savait faire respecter son identité et savait intégrer l’immigrant, respectant son identité et sa liberté. Il ne pouvait être question de primer quelque religion sur l’identité de chacun, ni l’identité collective de la France et le respect de ses lois sur quelque communautarisme.

La laïcité que notre gouvernance actuelle nous impose est semblable au poison qui fut versé dans l’oreille du Roi du Danemark par Hamlet (Shakespeare). Il s’infiltre et pourrit le cerveau. Il engendre la haine de la Chrétienté permettant à l’Islam d’envahir notre terre, à des fins électorale et, bientôt, faute de police, faute de gendarmerie, ou pire d’armée, le peuple de France retournera au néant, ou alors un sursaut risque de les pousser à la révolte, aux pogroms ! A Dieu ne plaise…

Français de souche depuis Hugues Capet (987), je me dois de dire ma répulsion pour ce grand chambardement que l’on tente de nous imposer pour transmuter les Français en « ilotes », sans sexe, sans passé, sans avenir, sans âme, bref en singes de Dieu. Pourtant comme tant de Français, je voudrais trouver des solutions pacifiques afin de contrer cette haine et cette sottise, qui à la longue nous transforment en futurs esclaves de ces nouveaux barbares de l’Islam.

Il est donc urgent de connaître cet ennemi, largement infiltré en Europe, tout comme en France; car la terre Chrétienne, à partir d’un certain seuil de tolérance, ne pourra plus supporter ce greffon que l’on nous impose et qui ne veut pas être assimilé à notre façon de » vivre, à notre mode vestimentaire, à notre goût culinaire, à la mixité dans les hôpitaux ou dans les piscines et encore moins à la démocratie, qui pour nos envahisseurs est une farce nécessaire pour ne pas avoir d’ennuis dans le moment présent. Ce n’est pas aux Chrétiens de s’adapter à l’Islam, mais à l’Islam à s’adapter à nos lois, à TOUTES nos lois, en terre Chrétienne! Or Daesh a déjà des alliés en Ukraine, côté Kiev: le bataillon « Doudaïev », très bien armé, composé de Tchétchènes, de Caucasiens et de néo-fascistes, au nord de Donetz, tout comme le bataillon « Al Mansour » composé de Tatars, qui défend Marioupol. On parle déjà d’une infiltration d’éléments armés dans la chaîne des Carpates. Ce massif montagneux touche la Pologne, la Slovaquie, la Hongrie et la Bulgarie, toute l’Europe centrale…. Je n’ai pas ici la place de vous détailler toutes les diverses 5°colonnes qui existent en Europe Occidentale. Lorsque Hercule, dans la mythologie antique grecque, tue l’Hydre de Lerne, il se rend compte qu’en coupant une tête, une ou trois autres la remplace immédiatement. Pour en terminer avec la bête immonde il tranche la racine. La racine Daesh est le résultat d’une politique de gribouille engendrée dans les prisons occidentales. Au nom d’une démocratie, que l’on ne pourra imposer au monde musulman avant des siècles et pour des raisons non avouées de faire main basse sur des ressources énergétiques ou des mines de métaux précieux pour nos industries, sans oublier au passage quelques pillages d’oeuvres d’art, l’occident a armé des milices contre Bachar El Assad. Ces milices ont été phagocytées par Daesh avec armes et bagages. Il serait temps d’entreprendre enfin une « real-politik ». Certes Bachar-El-Assad a commis des atrocités personne ne peut le nier. La coalition occidentale n’a fait que renforcer Daesh et Bachar El Assad est toujours là. Il devient un des volets du rempart pour permettre de détruire Daesh. Les Américains ont bien compris qu’il est nécessaire de changer de stratégie aussi bien avec Bachar-El-Assad qu’avec Téhéran… Mais dans ce jeu d’échecs ils oublient une pièce maîtresse, qui est liée géographiquement et historiquement avec cette région du Moyen-Orient: la Russie.

Pour arrêter Daesh en Ukraine et par conséquence de déboucher en Europe, l’alliance avec la Russie devient indispensable, car ce n’est pas le fantoche qui a été élu par la CIA à Kiev qui peut résoudre le problème en Ukraine, puisqu’il est l’otage de Moutayeb, patron des Tchétchènes en Ukraine de l’ouest. Je ne suis pas le seul à penser que l’Europe a, ou aura besoin de s’allier à la Russie. Le maître du Kremlin est un remarquable stratège et un excellent joueur d’échecs. Pour le moment, il attend et la Russie est avec lui. Plus nous tarderons, plus ses exigences seront proportionnellement fortes. Il est temps, afin d’éviter une guerre sanglante et barbare, de se mettre autour d’une table et de négocier avec le Maître du Kremlin. Il détient plus de cartes que l’Occident et son intérêt est également le nôtre.

Sinon, craignons que le va-t-en-guerre qui prendrait le pouvoir en 2016 aux USA ne nous entraîne dans une conflagration armée, cette fois véritablement mondiale. Alors « pleure ô pays bien aimé ». Je reprends ici les paroles de la mère de Boabdil, dernier Roi Arabe de Grenade dont le portrait se trouve derrière moi dans ce bureau d’où je vous écris : « Pleure comme une femme ce que tu n’as pas su défendre comme un homme. » "

Paru le 18 mars 2015, sur le blog du Comte de Paris, Henri d'Orléans, sous le titre " Pleure, ô pays bien aimé ", titre du livre de Alan Paton, 1950.

Résultat de recherche d'images pour "Henri d orléans"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Le rêve d'un Président qui serait parti chercher Serge Atlaoui



Voyez-vous, moi, si j'étais Président, je mettrais en accord tous les beaux principes que je ne cesse de rabâcher à mes compatriotes ( liberté, justice, plus jamais ça, blablabla ), j'arrêterais de faire de belles déclarations d'intention, je ne ferais pas rigoler le monde en disant " à tout le moins, je rappellerais mon ambassadeur ", j'arrêterais de pisser dans un violon en disant à qui veut l'entendre: " Nous allons intensifier notre mobilisation dans un cadre bilatéral, européen et multilatérales " ou " C'est une épreuve car c'est la mort d'un homme qui est en jeu ", un Français tout de même. Si j'étais Président, je me serais souvenu qu'en 1981, lorsque la France abolit la peine de mort, j'étais aux côtés de François Mitterrand et que si j'avais été député, sans nul doute aurais-je voté l'abolition. Oui, si j'étais président, je ferais en sorte de joindre les actes et les écrits; après tout, sur le site internet de l'Elysée, il y a peu était écrit: " La France au premier rang du combat pour l'abolition de la peine de mort. "

Oui, si j'étais Président, je prendrais mon bel avion présidentiel que pourtant j'adorais critiquer - mais ça c'était avant -, j'embarquerais avec moi les quelques présidents d'associations droitsdelhommistes qui manifestaient hier à Paris et la chanteuse Anggun venue elle aussi manifester " pour un homme et pour tous les autres détenus ", peut-être bien que je demanderais aussi à Robert Badinter de venir et illico, tous ensemble, tous ensemble, nous décollerions direction Jakarta, Indonésie et j'irais chercher Serge Atlaoui ou tout au moins je me ferais fort d'obtenir de mon homologue local une grâce présidentielle ! Croyez-moi, que l'opération soit un succès ou pas, voilà qui aurait de la gueule ! Non ?

Mais je ne suis pas Président et je doute que celui que nous avons au Palais ait les coucougnettes pour agir de la sorte... 

Folie passagère 2750.
Résultat de recherche d'images pour "serge atlaou"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

samedi 25 avril 2015

Sarkozy responsable du chaos libyen ? Stupidité, ignorance et manipulation...


Il est communément admis que le bordel actuel en Libye, permettant entre autres choses cette immigration massive, serait du aux inconséquences et à l'absence de suivi de l'intervention militaire française de 2011 ordonnée par Nicolas Sarkozy. A gauche, mais pas que, au FN aussi, on nous repasse le truc en boucle; ils 'amusent avec cela et s'autorisent ainsi à taper sur Sarko. C'est la faute à Sarko !

Et bien comptez sur moi pour dire que ce raisonnement est aussi simpliste que ridicule et que cela m'attriste que tant de gens se fassent ainsi abuser. Et voici pourquoi...

Depuis des semaines, en fait depuis fin 2010, la révolte libyenne fait des milliers de morts parmi les rebelles opposés au régime de Kadhafi. Avec la plus grande barbarie, Kadhafi tente de terrasser cette révolution en massacrant sans discernement aucun rebelles, civils, femmes et enfants. Là dessus, tout le monde est d'accord: Il faut que cela cesse. Dans un premier temps, Nicolas Sarkozy tente de mobiliser l'UE mais sans succès, en particulier à cause de l'opposition d'Angela. Puis dans un deuxième temps, Sarkozy, Obama et Cameron arrivent à mobiliser la communauté internationale: ce sera la résolution 1973 de l'ONU. Sarkozy est le premier à reconnaître et à inviter à l'Elysée le Conseil National de Transition Libyen.

Premier élément, l'intervention n'a pas été que française, plus de quinze nations se sont militairement engagées dans le combat, le tout sous l'égide des Nations Unies: la fameuse résolution 1973 du Conseil de Sécurité. Cette résolution permet aux pays qui le souhaitent de participer à une zone d'exclusion aérienne au-dessus de la Libye pour protéger la population civile, et de " prendre toutes mesures nécessaires pour protéger les populations et les zones civiles menacées d’attaque par les forces armées de Kadhafi ". Celui-ci proposera bien un cessez-le-feu auquel personne ne croira.

L'intervention de la coalition internationale débute le 19 mars 2011. Les avions Français sont parmi les premiers à frapper. Durant toute l'opération Harmattan (nom donnée à cette opération par la France, chaque pays participant aura son propre nom d'opération) les forces militaires françaises resteront sous le commandement unique de Sarkozy (Actuellement, dans le golfe, le porte-avions Charles de Gaulle est sous commandement US). 

Le 20 mars, François Hollande, alors Président PS du CG de Corrèze déclarera approuver le déclenchement des frappes aériennes, déclenchement qu'il juge " nécessaire et légitime ". Le 22 mars, conformément à nos institutions, le premier ministre, François Fillon, présente les enjeux de cette opération devant l'Assemblée Nationale. Le président du groupe socialiste, Jean-Marc Ayrault, dans son discours de réponse, émettra plusieurs réserves (pas de troupes au sol, par ex. ) mais validera l'opération, il déclarera: " Nous avons suffisamment dénoncé la perte de crédibilité de la France au démarrage des révolutions arabes pour ne pas saluer son engagement aux côtés du peuple libyen et son action décisive pour obtenir un mandat de l’ONU. " Approbation est donc donnée aux autorités françaises de prendre part à cette intervention par la quasi totalité de la classe politique (cocos mis à part).

Toujours conformément à nos lois et l'engagement militaire se prolongeant au delà de quatre mois, le 12 juillet 2011, un vote solennel a lieu à l'Assemblée autorisant le gouvernement et le Président Sarkozy à poursuivre les opérations. A une quasi unanimité, droite et gauche confondues, la prolongation est adoptée par 482 voix pour et 27 contre (dont FDG et une partie de EELV, de mémoire, même Noël Mamère votera pour). On le voit, si c'est Sarkozy qui est aux manettes en tant que chef des Armées et Président de la République, c'est à la quasi unanimité que la classe politique le soutient. En août 2011, Hollande, alors candidat à la primaire socialiste, déclare: " Il fallait cette intervention ". Mi-septembre 2011, Benghazi est libérée, Sarkozy et David Cameron y font un voyage éclair durant lequel ils sont acclamés par les Libyens.

Sans aucune contestation en France, les opérations dureront jusqu'au 20 octobre 2011, date à laquelle Kadhafi est tué. Bien fait pour lui ! Tripoli tombe et le CNT, reconnu par toutes les forces politiques françaises, prend le contrôle du pays. Peu à peu, la coalition internationale se retire et laisse au CNT le soin de réorganiser le pays et de " l'amener vers la démocratie ".

Nous sommes fin octobre, dans six mois auront lieu en France les élections présidentielles... Et toute la classe politique, gauche et droite confondues, d'oublier, certainement pour des raisons électorales la Libye. Les deux finalistes de la présidentielle n'évoqueront quasiment pas le problème libyen. Devait-on à l'époque, fin 2011, s'inquiéter de l'avenir de la Libye ? Après tout, il y avait bien à ce moment le CNT, une organisation validée par la communauté internationale, à la tête du pays. On imagine bien par ailleurs que la classe politique française avait alors d'autres chats à fouetter: mai 2012 en ligne de mire. Sarkozy fera un dernier voyage à Tripoli et dans une Libye " apaisée " le 19 mars 2012: A ce moment là, rien ne laisse présager du chaos à venir. Enfin, dès lors que Sarkozy revêt l'habit de candidat à sa réélection, difficile d'intervenir par la suite, si besoin s'en était fait sentir, entre mars et mai 2012.

Alors au vu de tout cela, continuer de dire que le bordel en Libye, c'est de la faute à Sarkozy; continuer de faire croire aux Français que si la Libye est devenue ce qu'elle est, et en particulier, un des lieux d'embarquement d'une immigration de masse vers l'Europe c'est de la faute de Sarkozy, est au mieux une preuve d'ignorance totale des faits et de la chronologie, au pire de la stupidité et une manipulation grossière de l'opinion; le tout avec la complaisance des médias, ne l'oublions pas.

Enfin, à ceux qui croiraient encore que Sarko a initié cette intervention militaire pour être sûr de dézinguer Kadhafi avant que celui-ci ne révèle comment il finança la campagne électorale de Sarko en 2012, rappelons que cette intervention a démarré en mars 2011, que Kadhafi a été zigouillé en octobre 2011 soit 8 mois durant lesquels ce dernier aurait pu apporter les preuves de ce soi disant financement...

Par contre, on peut en toute objectivité, dire que oui, François Hollande porte lui une part de responsabilité indéniable pour l'état de déliquescence dans lequel se trouve aujourd'hui la Libye. Après tout, n'est-il pas président de la République depuis 3 ans ? Qu'a-t-il fait depuis 3 ans pour éviter ce naufrage ? Rien.

Ceci dit, peut-être ne sait-il toujours pas qu'il est Président; n'a-t-il pas déclaré hier à Bruxelles, cherchant à tacler bêtement son prédécesseur: " La question est de savoir comment se fait-il qu'après une intervention il y a maintenant plus de trois ans et demi, il n'y ait eu aucune réflexion sur ce qui devait se passer après. Alors maintenant, il s'agit de réparer les erreurs du passé ! "

Sur ce bonne soirée, même en Socialie !

Folie passagère 2749.
Permalien de l'image intégrée
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Les Brigandes et l'Antifa