mercredi 27 février 2013

Amnistie ! Amnistie ! Tremblez patrons ! ( ou barrez-vous )


C'est beau la culture de l'excuse et du pardon...

Ils nous auront tout fait. Des députés et sénateurs communistes ont présenté un nouveau projet de loi visant à amnistier des faits commis à l’occasion de mouvements sociaux et d’activités syndicales et revendicatives.
 
Vous pouvez lire, c'est ici, mais permettez-moi, pour vous servir, d'extraire de ce projet de loi n°219 les meilleurs passages:

" Ces dernières années, les difficultés rencontrées par les Français se sont fortement accrues : chômage, précarité, accès au logement, à la santé, inquiétudes sur l’environnement... Beaucoup de nos concitoyens se sont légitimement engagés dans des mouvements sociaux. Ils se sont exprimés pour faire respecter leurs droits fondamentaux, protéger leurs conditions de travail, préserver l’emploi, les services publics, un système de protection sociale efficace et solidaire, leur environnement. Alors qu’ils défendaient l’intérêt général, nombre d’entre eux ont fait l’objet de sanctions pénales, disciplinaires et de licenciements... "

Blablabla, les patrons, les politiques ( de droite ), les juges et la police aux ordres sont pointés du doigt; enfin, ceux d'hier qui ne sont sans doute plus les mêmes aujourd'hui...

Ce projet de loi prévoit donc l'amnistie de toutes personnes physiques ( comprendre les gros bras syndicalistes ) et morales ( comprendre les organisations syndicales ) ayant commis,  avant le 6 mai 2012 ( ! ),  des infractions passibles de moins de dix ans d'emprisonnement lors de conflits du travail ou à l'occasion d'activités syndicales ou revendicatives de salariés, d'agents publics, de professions libérales ou d’exploitants agricoles, y compris au cours de manifestations sur la voie publique ou dans des lieux publics....

Bon, je vous épargne le reste de cette bouillie juridique, sachez juste qu'il s'agit, en gros, d'exempter, y compris de manière rétroactive, de toutes sanctions pénales, disciplinaires ou financières, les gros bras, généralement syndicalistes, qui foutent le bronx dans les manifs, qui saccagent les préfectures ou leurs lieux de travail, qui en brûlant des pneus polluent l'atmosphère, qui séquestrent les dirigeants d'entreprises, qui caillassent les voitures des cadres, qui taguent les locaux, qui portent préjudice à l'activité économique de l'entreprise ou du terrioire et toutes autres broutilles venant à perturber l'ordre social, au sein ou hors de l'entreprise.

Ils nous auront tout fait mais ils ont aussi pensé à tout:  L'amnistie entraîne la remise de toutes les peines principales, accessoires et complémentaires ainsi que de toutes les incapacités ou déchéances subséquentes. Elle ne peut donner lieu à restitution. Elle rétablit l'auteur de l'infraction dans le bénéfice du sursis qui a pu lui être accordé lors d'une condamnation antérieure ( art.10 ). L’amnistie entraîne la suppression des empreintes génétiques issues des traces biologiques recueillies dans les fichiers de police ainsi que l’ensemble des informations nominatives relatives aux délits mentionnés à l’article 1er recueillies à l’occasion des procédures d’enquête et des procédures judiciaires dans les fichiers de police judiciaire ( art.12 ).

Tremblez patrons et autres briseurs de grèves ( avocats, juges, forces de l'ordre...), tout désordre, casses, dégradations et autres manquement à l'ordre social sont en passe, si ce projet de loi est adopté, d'être légalisés ! Sans être grand clerc, considérons, cerise sur le gâteau, que la rétroactivité de cette loi pourra, de fait, faire office de jurisprudence pour les faits à venir... Pourquoi condamner demain ce qui aura été amnistié hier ?

Ils ont pensé à tout, vous dis-je, même à défendre la morale: " Sont exceptés du bénéfice de l’amnistie prévue par le présent article les faits constituants des manquements à la probité ou à l’honneur ". Ouf !

Nous y sommes, chaque jour un peu plus: Bienvenue en Socialie !

Comme dirait l'éminent Hashtable: Ce pays est foutu !

Folie passagère 1594.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr



39 commentaires:

  1. ce n'est pas ce qui était prévu dans les annonces faites par la mère Taubira?
    La droite , syndicats , malfrats le loi est pour vous , patrons , retraités , emplyés(e) attention à vous , la loi ne vous concerne pas , VIVE la SOCIALIE bien pensante . salut corto , je vais allez m'alcooliser pour me remonter le moral .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claude Henir: je crois que je vais y aller aussi, je viens d'apprendre que:

      Le texte a été voté, au Sénat, de justesse par 174 voix contre 172 !

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Elle parle de Justice alors qu'elle mène une politique complètement macabre.
      Laisser en liberté des multi-récidivistes ne finira jamais de me faire réagir. Je n'arrive pas à ne pas penser à toutes les victimes.
      C'est à travers eux que je perçois la Justice alors que notre ministre ne pense qu'à travers des idéaux. Et les leftsblogs, pareil. Ils ont tout plein de rêves, mais en oublient le côté pragmatique qui doit primer en politique. Comment les gens ont-ils pu finir par croire que les idées sont plus importantes que les actes? Il y a là un mystère que je ne comprendrai jamais...

      Comment une dame qui pense d'abord aux délinquants plutôt qu'aux victimes a pu se retrouver ministre de la Justice? Jamais les left blogs ne prennent en compte la douleur des victimes. C'est honteux et macabre.

      Supprimer
  3. Dans une société de plus en plus violente, quel message envoie ce type de loi ?
    Une fois de plus ce que l'on ne peut endiguer sera carrément légalisé ! Je suis effarée que de telles idées germent dans la tête de "responsables politiques" !
    Sans doute sentent-ils venir des temps difficiles et cette loi permettrait de ne pas engorger les tribunaux...
    Tous les signaux qui sont envoyés me font craindre le pire...
    Devrons-nous encore tomber plus bas avant de dire "STOP" ? Est-il encore temps ?
    L'inversion totale des valeurs est-elle inéluctable ?
    Je ne veux pas croire que le bon sens ait totalement disparu, mais l'oligarchie qui fait la pluie et beau temps en est, elle, bien dépourvue...
    Hasthable a raison, ce pays est peut être bien foutu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @nana: et me voila a reparler de La France Orange Mécanique car cette loi, si elle est validée, va tout a fait ds le sens du bouquin: culture de l'excuse, victimisation des fauteurs de troubles ...
      Etonnant, entre ce depot de projet de loi et son adoption par le Sénat aujourd'hui, Valls prédisait il y a peu ses craintes dune explosion sociale...

      Est-il encore temps ? il n est jamais trop tard pour faire cesser les conneries: 1ere étape le 24 mars

      Supprimer
  4. ah la la !!! qu'est-ce que je regrette !!!
    Dire que j'aurais pu casser la gueule à mon connard de patron avant le 6 mai, et que je ne l'ai pas fait. Je suis vraiment bete. Il suffisait de se syndiquer (quelques dizaines d'euros par an, remboursés au 2/3 sur les impots) et hop c'etait tout bon !!! Est-ce que maintenant c'est vraiment trop tard ? Y a pas un petit avenant dans la loi qui autorise de le faire si on a oublié l'année dernière ? Faudrait suggérer ça à Taubira, elle n'y a surement pas pensé !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @dan_b: jamais trop tard pr bien faire, si cette loi est définitivement adoptée, son effet retroactif ne fera-t-il pas jurisprudence pour les actes commis à l avenir. Comment condamner ce qui a été amnistié

      Supprimer
  5. Mes Respects,

    Je reste sans voix (ou plutôt sans clavier) devant autant d'absurdité...

    On est à plus de 3 millions de chômeurs et au lieu d'encourager des étudiants à monter leur boite ici, on va irrémédiablement les faire fuir à l'étranger et ces emplois que nous devions avoir en France, ils seront créés ailleurs...

    Quand au vieux (patrons) de la vieille, ils ne vont pas se faire de vieux os sur le territoire... Tel Depardieu, ils vont franchir la frontière, laissant dans les locaux de leur entreprise des ouvriers paniqués et des syndicats vociférants... Au moins, ils pourront tout casser, ça les calmera un peu, et la loi les protègera...

    Allez, on fait un pari : avant le 31 décembre 2013, on aura dépassé la barre des 3 600 000 chômeurs déclarés...

    Acceptez mes respects quantiques...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Richard: Avec radiations curieuses et massives à Pole emploi comme en décembre dernier, il devrait être possible d'atteindre ce chiffre avant décembre !

      Supprimer
  6. Ils sont complétement fous... Et dangereux avec ça.

    La gauche de la gauche montre tous les jours qu'ils sont pire que la droite de la droite qu'ils vomissent tous les jours. Ca devrait normalement commencer à se voir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @falconhill: après tous les signes d'animosité envoyés par montebourg et cie aux patrons, voici une loi qui pourrait bien démotiver plus encore les quelques investisseurs fadas qui voudrait venir en France. Quant aux patrons qui y sont déjà... Courage fuyons !

      Supprimer
    2. @Falcon: ça devrait commencer à se voir ? crois-tu, tels les blogueurs de gouvernement, ils en sont encore à se pignoler avec leur anti-sarkozysme primaire

      Supprimer
  7. Mais qu'est-ce qu'elle a, mon cher Corto, cette Najat qui essaye de ménager la chèvre et le chou ?
    Qu'elle assume ! Ses amis ont voté cette loi d'amnistie qui fait droit aux délinquants pour peu qu'ils soient syndicalistes ou apparentés. Qu'elle se réjouisse avec eux et ne vienne surtout pas nous parler de "respect de la légalité républicaine", sur laquelle ces gens ont décidé de s'asseoir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @marianne: Sont-ils devenus fous ? Comment cette loi a-t-elle pu être voté au Sénat ?

      la loi est la loi, pour tous y compris pour les gros bras syndiqués et autres fauteurs de trouble. Enfin, en principe !

      Quant à najat ...

      Supprimer
  8. Tout ceci est dans la droite ligne de leur politique de destruction massive de tout ce qui s'apparente de près ou de loin à de la morale... Ne pas oublier que la plupart d'entre eux ont fait leurs premières armes avec des slogans tel "il est interdit d'interdire"....
    Après, on va pas s'étonner que les Patrons se tirent les uns après les autres pour aller créer des emplois ailleurs et idem pour les jeunes qui ont envie de bosser...
    Mais ce qui est drôle c'est que ces gens ne se rendent pas compte qu'ils sont en train de scier la branche sur laquelle ils sont assis... En autorisant ce genre de "dérapages", je pense que les prochains mouvements de grève risquent de faire du bruit... Et puis, n'oublions pas qu'en faisant fuir les riches et les entrepreneurs, il ne restera plus grand monde dans les usines puisqu'ils seront tous en train de pointer au chômage.... Ca risque d'être drôle de voir tout ce petit monde détruire les bureaux de Pole Emploi...

    Titi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Titi: ce projet de loi est complètement contre productif et absurde. Et une raison de plus pour faire fuir tous les investisseurs.
      Mais rien d étonnant avec ces gens là. Dès lors que même DSK en appelle à la morale, lui l'ex-candidat de tout ce beau monde...
      On marche sur la tête.

      Supprimer
  9. Un blanc-seing donné aux casseurs! On légalise par avance les "débordements incontrôlés"!
    Les gens qui ont proposé et voté cette loi sont des dangers publics.
    Ils ne se rendent pas compte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @pangloss: et note que ce projet a été adopté par la totalité des voix de gauche au Sénat cet après midi ! manque plus que l'Assemblée nationale. Ces gens sont fous ou alors qu on m explique.

      Supprimer
  10. Ça ressemble à une loi pour intimider les patrons d'entreprises en difficultés, ou sur le point de lancer des plans de sauvegarde de l'emploi.
    C'est une loi de plus pour décourager les nouveaux investissements, les nouvelles créations entreprises, surtout des entreprises étrangères.
    Et après cela, certains osent dire encore que Maurice Taylor est un sauvage ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Sen: maurice Taylor est tout simplement lucide, lui.

      Supprimer
  11. Mais se rendent-ils compte qu'avec ce genre de loi (une de plus !), ils ne font que saborder la paquebot France ? (paquebot ... c'est plutôt le radeau de la méduse maintenant ...)

    RépondreSupprimer
  12. Bonsoir Corto,
    Bonsoir à tous,

    Je suis suis scandalisée par le laxisme ambiant qui nous conduit aux pires horreurs.

    Pour ce qui concerne les entreprises, les syndicalistes et leurs sbires n'auront bientôt plus rien à casser car celles qui n'auront pas mis la clef sous le paillasson se seront expatriées sous des cieux plus cléments.

    Pendant ce temps, chez nos voisins Allemands :

    "Info du 27/02 - Allemagne - Volkswagen – Prime pour 100 000 salariés : Après avoir enregistré un bénéfice net record de presque 22 milliards d'€ en 2012, le constructeur automobile allemand Volkswagen a annoncé aujourd'hui qu'il allait verser une prime de résultat de 7200 € par personne à environ 100.000 salariés allemands. L'an dernier, la prime avait atteint un niveau record de 7500 €."

    Voila une boîte qui sait motiver ses salariés. Prime à l'intéressement ou participation, voilà une excellente politique d'entreprise pour ceux évidemment qui adhèrent au concept : "travailler plus et mieux, pour gagner plus". Mais voilà...ça nécessite de bosser un peu plus de 3 heures par jour...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @cyrielle: ça necessite surtout d'avoir des syndicats de consensus et non pas de conflits ou d affrontements comme nous avons ici.
      Cette loi, si elle est adoptée, serait d un cynisme incroyable.

      J'aimerai tout de même savoir comment ce projet est né

      Supprimer
  13. Question : Si par le plus grand des hasards, mus par un ras-le-bol généralisé, les forces de l'ordre venaient à se mettre en grève et envisageaient de procéder au démontage citoyen des ministères de la Justice et et l'Intérieur, la loi s'appliquerait-elle à leur cas ? :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La loi ne s'applique qu'aux actes commis avant le 6 mai 2012. Depuis l'avènement de Hollande, tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes. Les sénateurs n'ont pas envisagé qu'une partie de la population puisse être mécontente après cette date... hormis quelques bourgeois cathos qui ont manifesté le 13 janvier et envoyé 700.000 pétitions au CESE mais qu'il convient d'ignorer puisqu'ils votent forcément tous à droite. Et puis de toute façon, ils ne cassent rien.

      Supprimer
    2. @Koltchack: et bien pourquoi pas. allez hop, au boulot !


      @lucile: cette loi est pr des actes commis avant mai 2012 mais comment par la suite condamner des gens alors que pour les mêmes faits d'autres ont été amnistié ?

      Supprimer
    3. d'autant qu'on vous enverras pas les forces de l'ordre pour le rétablir..l' ordre, allez-y les gars, vous gênez pas, les ruines peuvent toujours servir !

      Supprimer
  14. Mais j'y pense! Et la séparation des pouvoirs dans tout cela? Depuis quand le législateur peut annuler une décision judiciaire? Il me semble naïvement que seul le président de la République possède un pouvoir d'amnistie: "un droit de grâce". Allo, le conseil constitutionnel?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui peut encore croire qu'il y a séparation des pouvoirs en Socialie ? Taubira à tous les pouvoirs et ne le cache pas , elle a dû faire des stages de démocratie à Cuba .

      Supprimer
    2. @Lucile: la séparation des pouvoirs est un joujou pour les ravis de la crèche, cela n a jamais existé.

      Tiens hollande et son ministre de l intérieur ne sont-ils pas intervenu directement, il y a peu, en écrivant au Tribunal pour soutenir la Concubine ? Si. Et bien personne, a gauche, ne s 'en est offusqué.

      Supprimer
    3. Il est bien clair que la Socialie se fiche de la poire du bon peuple. Il suffit de voir avec quelle suffisance Jean-Pierre Michel, le rapporteur des lois socialiste, a répondu à Thibaud Colin, philosophe, lors de son audition au sénat. Il a dit quelque chose du genre: "le législateur n'est pas là pour réfléchir à la vérité. La loi, c'est la Vérité, puisque c'est la loi. La loi est l'expression d'un rapport de force. C'est ma conception marxiste des choses". Les socialistes ne se cachent même pas de leur conception dictatoriale du pouvoir. Les exemples ne manquent pas depuis quelques semaines, tout cela avec la bénédiction des médias.
      N'empêche que le conseil constitutionnel peut retoquer les lois non conformes à la constitution, contrairement à la lettre de Hollande au tribunal où il n'a pas possibilité d'intervenir.

      Supprimer
  15. Ce matin le bouffon Melanchon sur BFM.TV , il me donne l'envie d'être royaliste, c'est dire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Grandpas: ce à quoi Koltchack te répondrait " dans mes bras, fils ! "

      Supprimer
    2. Il faut avouer que l'expérience présidentielle, depuis quelques temps, donne un peu envie d'émigrer en Ouzbékistan...

      Supprimer
    3. @Lo: perso, l 'Australie, z'ont une reine mais elle est jamais là

      Supprimer
  16. j'avoue que j'avais oublié que le Séant pouvait faire des propositions de loi.... Bel (le président, pas La Vache qui rit), le con qui parle a ravivé ma mémoire...... comment peut on "honnêtement" et "sincèrement" proposer cela ? y aurait il un but éléctoral ? si oui... c'est bien trop con car ces saboteurs saccageurs ne peuvent voter qu'à gauche (et plus sans affinités !!)... faut vraiment que la droite apprenne à casser...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Francis: rappelons tout de même que le projet a été adopté par toutes les voix de gauche au sénat. Pas de but électoral si ce n'est celui pr le gouvernement de donner un p'tit signe sympa à la gauche de sa gauche, histoire de compenser le reste.

      Supprimer
  17. et puis on a eu la démonstration avant hier ! dommage la période des voeux est passée, on ne dira pas "good year" !

    RépondreSupprimer

Les commentaires " anonyme " seront systématiquement rejetés. La modération des commentaires étant activée, leur parution peut prendre quelques temps. Les commentaires hors-sujet ne seront pas validés.

Les Brigandes et l'Antifa