mardi 31 juillet 2012

Un plan de licenciements dont on ne parle pas (même Montebourg s'en tape)


Il y a un plan de licenciements dont on ne parle pas. Même Montebourg, il s'en tape, c'est dire, et pourtant...

Et pourtant, il concerne une entreprise comme un autre, ou presque. Une entreprise qui se doit d'avoir de bons gestionnaires pour durer dans le temps, qui se doit de satisfaire ses clients, qui doit respecter les règles évidentes en matière de droit du travail et qui est soumis aux règles comptables en vigueur. Et bien cette entreprise existe, c'est le CCE d'Air France. Il est totalement autonome dans son fonctionnement ( et ses recrutements ) et vit du grassouillet pourcentage obligatoire, 3 %,  prélevé sur la masse salariale. Son patrimoine immobilier s'élève à environ 100 millions d'euros ! Cette " entreprise " gère les activités sociales, culturelles et touristiques des 49 300 employés de la compagnie..et n'a jamais été gérée par des " bons pères de familles ".

Sauf que le bidule, il est tellement bien géré depuis des années et totalement vérolé de l'intérieur par la toute puissance syndicale qu'il est au bord de l'asphyxie: la cessation de paiement ! La honte pour un CE aussi riche ! Une telle gabegie que des mesures drastiques s'imposaient. Elles viennent d'être prises ! Allez, hop, 90 licenciements ( sur 260 salariés ) que l'on appelle, en terre syndicale, des plans de départs volontaires. Comble de l'histoire, c'est la CGT, celle-là même qui, avec la CFDT, portait le ver dans le fruit, qui a majoritairement voté l'adoption de ce plan. On s'marre

On s'marre encore plus lorsque l'on comprend pourquoi personne n'en parle de ce plan. Tout simplement parce qu'il est royal ! Les " éjectés " bénéficieront, en sus des indemnités légales, d'une prime allant de 6 mois à deux ans de salaire. Des incitations financières, jusqu'à 6 mois de salaire, sont également proposées aux salariés pouvant prétendre à la retraite à taux plein. Ainsi, ce CE, mal géré par les syndicalistes depuis des lustres, accumulant jusqu'à 15 millions d'euros de dettes sur un budget annuel d'environ 80 millions d'euros, offre à ceux-là même qui ont profité de la gabegie ambiante, un plan social d'un coût de 5 millions ! Une paille !

Un plan de licenciement qui est négocié et adopté par ceux-là même qui ont coulé la boîte et dont une bonne partie des bénéficiaires sont ceux ... qui ont et négocié et adopté et coulé la boîte...Vous suivez ? Non? C'est pourtant simple, en terre syndicale comme c'est ici le cas, saborder l'entreprise n'est pas un problème, vous ne repartirez jamais les mains vides!

Mais chut ! On n'en parle pas, surtout pas; pas même un expert diligenté par Don Quichotte pour auditer ce plan... ça ferait désordre.

Folie passagère 1280.
 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

lundi 30 juillet 2012

Rions un peu... avec François !

Ben oui, la classe, on l'a où on ne l'a pas. C'est ainsi !




 A ce soir, si vous le voulez bien pour un prochain billet !

Folie passagère 1279.

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Peillon joue avec le feu et l'âme de vos enfants


Je vous ai parlé dernièrement de ce mal étrange dont semble atteint notre gouvernement et le président à savoir la commissionnïte aiguë. La 10ème commission vient de voir le jour à l'initiative de Peillon. Le brave homme met sur pied un groupe de travail: Inculquer la morale laïque à l'école. Késako que c'te bête là ? Il s'agit selon le ministre de réfléchir à, je cite, " La conception de la laïcité que nous devons diffuser ". La laïcité n'étant selon lui: " jamais la simple tolérance, l'indifférence, la neutralité; elle comporte des valeurs qui doivent être inculquées ".

Il s'agit bien donc de " morale laïque " et non d'une nouvelle tentative de réintroduire l'instruction civile et la morale à l'école.

Ça fait un peu peur tout de même, non ?  Parce qu' à bien l'écouter, lorsqu'il dit: " La conception de la laïcité que nous devons diffuser ". Ne sous-entend-il pas qu'il pourrait y avoir plusieurs conceptions, et l'une, celle qui serait diffusée, prévaudrait sur les autres ? Il est à craindre dans ce cas que cette " conception " soit bien teintée d'idéaux socialisant et progressistes du genre: toutes les religions se valent... Parce que diffuser au sein des écoles ( toutes ? ) une conception de la laïcité entraine obligatoirement l'évocation de la question religieuse. Et comment imaginer une seule seconde que sous la férule de l’État, d'un état socialiste, l'on puisse inculquer à nos têtes blondes une vision objective des différentes religions et à fortiori de la laïcité ?  N'y-a-t-il pas dès lors que l'on s'applique à évoquer les religions à l'école atteinte justement à la laïcité ? Enfin, comment concilier les éventuelles aspirations religieuses des parents et la " conception " de la laïcité qui serait imposée aux enfants par l'école de la République ?

Sans présager des conclusions des travaux de cette énième commission, il est à craindre que de sérieuses oppositions se manifestent. Inculquer la laïcité à l'école ( par un collège d'enseignants globalement de gauche ), c'est obligatoirement parler de façon nécessairement orientée de religion. Est-ce bien le rôle de l'école ? Est-ce le rôle de l’État d'influer sur le salut des âmes des enfants de la république ? Assurément non !

Que Peillon souhaite jouer avec le feu, c'est son problème, souhaitons qu'il se brûle; qu'il joue avec l'intime des enfants, non!

Folie passagère 1278.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

dimanche 29 juillet 2012

Noir sur Blanc

Voilà, c'est écrit noir sur blanc ! Alors heureuses, heureux ? Vous me direz ce que vous en pensez. Perso, ça me va, c'est pour les photos... j'ai un doute...


Bon et bien nous verrons à l'usage...

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Hollande a parlé, personne n'a tremblé...


" Je m'adresse une fois encore à la Russie et à la Chine pour qu'ils prennent en considération que ce sera le chaos et la guerre civile si Bachar al Assad n'est pas à un moment empêché. Le régime de Bachar al-Assad sait qu'il est condamné et donc il va utiliser la force jusqu'au bout. La seule solution qui permettra de réconcilier et de réunir les Syriens, ce serait le départ de Bachar al-Assad et la constitution d'un gouvernement de transition. Il n'est pas trop tard, mais chaque jour qui passe, c'est une répression, des soulèvements et donc des massacres ".

Tel est le cri d'alarme de notre bon François, hier à propos de la Syrie. Il paraît que ces divines paroles ont ému quelques degauches. Vous ne remarquez rien ? Epluchez donc. C'est de la creutitude en barre qui ne fera peur à personne, rien qui ne puisse ébranler les convictions ou intérêts sino-russes, rien qui ne puisse influer le cours des choses. Hélas. Tout juste bon à tenter de rassurer  nos humanistes et autres droitsdelhommistes en larmes.

Je m'adresse encore une fois: Il peux continuer à s'adresser à la Chine ou aux Russes, de manière évidente et après 2 vetos déposés à l'ONU, ces deux puissances en ont visiblement strictement rien à faire des incantations hollandaises !

Ce sera le chaos: Ca l'est déjà, non ? Depuis plus de 18 mois. 20 000 morts selon les dernières estimations non vérifiables.

Ce sera la guerre civile: Bis répétita, ça l'est déjà ! Et s'il s'agit de guerre civile - doublée d'une guerre de religion - avons nous quelques légitimités pour intervenir ? Non, pas vraiment.

Le régime d'Assad se sait condamné: Ah bon ? Il a vu jouer ça où. Pour l'instant, je ne vois qu'un régime qui entend avoir le dernier mot. Et tant pis pour la casse.

La seule solution qui permettra de réconcilier et de réunir les Syriens, ce serait le départ de Bachar al-Assad: Rien n'est moins sûr. Il y a un tel imbroglio politico-militaro-économico- géostatégico- religieux dans ce pays qu'il est à craindre que le départ de Assad n'entraîne plus encore le pays dans le chaos; Un Irak bis en quelque sorte. Et est-ce que la solution ne serait pas de laisser-faire, qu'ils se débrouillent entre eux, comme en 1982 ?

La constitution d'un gouvernement de transition: Avec qui ? Les chiites ? Les Alaouites, les sunnites, les druzes, les Ismaeliens, les Catholiques, les Kurdes, les Salafistes, les Caucasiens sunnites ou non-sunnites, les Arméniens, le patchwork de l'Armée Syrienne de Libération ? Ave qui ?

Il n'est pas trop tard : Malheureusement pour les civils qui morflent, justement, il est peut-être encore trop tôt pour savoir vers quels " saints " la communauté internationale et la population civile locale pourraient se tourner. Aucune des forces en présence - si ce n'est Assad  de par sa présence à l'ONU et au pouvoir - n'a de légitimité.

Chaque jour qui passe, c'est une répression, des soulèvements et donc des massacres: Une répression ou des répressions ? Des massacres, oui de toutes parts et pas uniquement du fait des forces " loyalistes " !

Nous le voyons depuis des mois, la communauté internationale ne peut, malgré toutes ses gesticulations de façade dans ce conflit faire quoique ce soit. N'y aurait-il qu'hollande pour ne l'avoir pas encore compris ?

A moins qu'il ne soit, lui aussi,  avec ce genre de discours dans la même type de posture ! L'offuscation à peu de frais. L’indignation démagogique.

Folie passagère 1277.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

samedi 28 juillet 2012

Ils ont les Rollings Stones; on a Sheila, Sardou, NTM, Cali et Johnny...


Ainsi comme près de 9 millions de Français, 26 millions de Britanniques et 1 milliard de terriens, j'ai regardé hier soir la cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques de Londres. D'ailleurs, je n'avais pas prévu de la regarder. J'avais commencé de regarder une série sur la 6 en attendant l'heure idoine pour sortir, celle où tous les chats sont devenus gris, lorsque, à la faveur d'une page de pub, j'ai zappé sur TF1. Et je ne l'ai pas regretté.


Quel spectacle ! Quel génie créatif de la part de Danny Boyle pour avoir su en un espace délimité magnifier de la sorte cette généralement pompeuse cérémonie. Réussir la gageure de retracer en quelques tableaux une bonne partie de l'histoire de l'Angleterre et de ses génies, il fallait le faire. Ce fut fait et de quelle manière. La touche d'humour so british en prime: Le passage avec la reine herself prenant l'hélicoptère avec James Bond, Rowan Atkinson au piano puis incrusté dans Les Chariots de Feu, il fallait oser. Les clins d'oeil aux héros populaires et / ou imaginaires de la perfide Albion: Lewiss Carroll, Mary Poppins, Oliver Twist ... Pas une image qui ne nous rappellent pas, au moins un petit peu, des souvenirs ou des lectures d'enfance.


Et la musique, la musique...

C'est au fur et à mesure du déroulement de cet enchantement que j'ai pris conscience du génie musical Pop-Rock de nos voisins rosbeefs. Et de me poser la question, pourquoi eux, et pas nous ? Comment se fait-il que ces bouffeurs de jelly aient été capables de nous pondre autant de groupes et de stars de renommées mondiales: The Kinks, Queen, The Cure, The Beatles, Bowie, The Who, The Rolling Stones, The Clash, Sex Pistols, Led Zepp', Duran Duran, Mike Oldfield, Vangelis, Muse, The Jam, Eurythmics, Coldplay... J'en passe et des meilleur(e)s. ( Et curieusement il me semble, 2 absents: The Police et Dire Straits. )

Une bande son composée de tubes mondiaux ... à la hauteur d'un évènement planétaire: Parfaite adéquation. De par le monde, il n'y a pas, même au fin fond de la Chine, de karaoké sans Imagine, Satisfaction, Relax, Bloody Sunday, Heroes ou de Sweats dreams... Je sais, j'ai eu l'occasion de le vérifier.

Et je me suis pris à divaguer... Si nous avions eu, en France, pareille cérémonie à organiser, pareil reflet de nous-mêmes et de notre histoire à offrir au monde, qu'aurions-nous pu offrir musicalement ? Johnny, Mireille Matthieu ( pour les Chinois à la limite ), Calogero, Cali, Cyndy, Sheila, Vartan, Nougaro, Higelin, Nique ta Mère, Sardou, Pagny, Sexxion d'Assaut, les bottes à Lalanne... Piaf ou Aznavour, peut-être ? Oui, quoi ? Rien ou peu s'en faut qui ne résonne à plus de 100 kms de nos frontières terrestres... Étonnant, non ?

Oui d'autant plus étonnant qu'avec toute cette folie télévisée, toute cette musique et bien finalement, rendu 2 heures du matin et l'embrasement final, je n'ai pas eu le courage de sortir. A quoi bon, la soirée fut merveilleuse ainsi !

Folie passagère 1276.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

vendredi 27 juillet 2012

Petite ou grosse commission ? L'idéal, c'est de ne rien faire...


Christian Saint Etienne est le gars qui pour marquer son total désaccord avec hollande avait démissionné du Conseil d'Analyse Économique, organisme rattaché à Matignon. Dans le dernier numéro de l'Express, on lui a demandé de définir le modèle économique de hollande. Visiblement, c'est une quasi mission impossible qui relève presque d'un travail d’anthropologie. C'est dire. Il conclue ainsi son billet:

 " En réalité, la pensée économique hollandaise est une pensée statique, de partage du travail et des ressources existantes, avec une volonté de revanche sociale d'autant plus marquée que les nouveaux princes n'ont jamais travaillé en usine et pratiquement aucun dans la sphère marchande. Ce sont des princes étatiques au mauvais sens du terme. Tous les socialistes ayant une pensée stratégique et dynamique (Collomb de Lyon, Destot de Grenoble ou Rousset d'Aquitaine) ont été écartés du pouvoir. L'Etat stratège est un vain mot. Il faut d'abord taxer et punir. L'avenir est renvoyé en commission. "

Alors parlons-en de ces commissions, une vraie danseuse pour hollande: créer des commissions pour donner l'illusion de la concertation et de l'action, une excellent manière de délayer dans le temps l'inaction et l'absence de vision stratégique, l'idéal pour ne rien faire en attendant que...En attendant quoi ?

Pas moins de 9 commissions ont été créées en moins de 2 mois:

- Commission Jospin sur la moralisation de la vie politique,
- Commission pour un nouveau Livre Blanc de la défense,
- Commission d'évaluation de la place de la France dans l'Otan,
- Commission sur le numérique dite " commission Lescure " pour décider de l'avenir d'Hadopi,
- Commission Sicard sur la fin de vie; en clair, l'euthanasie,
- Commission sur la compétitivité des entreprises,
- Commission pour l'avenir de l'audiovisuel extérieur de la France !,
- Commission dite " concertation sur l'éducation " sous l'égide de Peillon,
- Conférence environnementale, réflexion sur la transition énergétique et la sauvegarde de la biodiversité.

Tout cela, c'est sans compter la quinzaine de comités Théodules et autres groupes de travail mis en place lors de la Grande ( et coûteuse ) Conférence Sociale... Bref, beaucoup de bruit et d'énergie dépensée permettant à l'hollande  de tenir son camp, de [tenter de] rassurer les marchés, d'occuper les partenaires sociaux et...d'endormir l'opinion

Le truc, c'est que tout cela n'est qu'illusion; un immobilisme habillé de gesticulations qui n'apporte en rien des réponses ou des solutions aux urgences du moment. Recevant ce matin en cadeau chez Valéo un phare de bagnole, l'hollande a déclaré: " Vous avez sans doute voulu signifier que le président de la République était un phare pour éclairer l'avenir ! Ce que demandent les Français dans les moments difficiles, c'est que le président de la République fixe la direction ". Le problème, c'est que la direction prise, pour l'instant, aucun Français ne la voit vraiment.

La seule chose qui apparaît effectivement,  c'est ce hollandisme inconsistant qui nous conduit tout droit vers les récifs ! Tout le contraire de ce que l'on est en droit d'attendre d'un phare dans la nuit !

Folie passagère 1275.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Août, le mois de tous les dangers ! Rester vigilant !


Le mois d'août est le mois de tous les dangers et de tous les soucis, contrairement à ce que l'on pense. Et ce quelque soit le côté où on se place: touristes, vacanciers, hôteliers, exploitants-soleil, etc.... Vous ne le saviez-pas ? Et pourtant:

Incendies de forêts, campings évacués, coups de soleil, canicule, embouteillages sur les routes et sur les rails, arnaques aux touristes, noyades, hydrocutions, coups de chaleur, intoxications alimentaires, contrôles sanitaires accrus dans les barques à frites et autres tires-pognon, grèves à Air France, accidents ( routes, montagnes, randonnées,...), glaces à deux boules daubées, petites maladies honteuses d'été, etc... Liste non exhaustives à compléter de vous mêmes et selon expériences vécues.

Mais le mois d'août est aussi celui de l'insouciance, celui pendant lequel on ne fait trop attention à ce qui se passe. Si vous voyez ce que je veux dire... Et cette année, histoire de nous faire oublier tous nos soucis, on a droit, en prime, aux JO de Londres ! Ad nauseam !

Alors, soyez et restez vigilants, je ne serai pas surpris que les branquignols qui nous gouvernent en profitent pour faire passer deux ou trois trucs indigestes dont les effets ne se feront sentir qu'un petit peu plus tard, lorsque tout le monde sera rentré, lorsque tout le monde aura d'autres chats à fouetter !

Vigilance !

Folie passagère 1274.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

jeudi 26 juillet 2012

Valls dans le texte: Portes ouvertes à l'immigration ?


M'en allant à reculons à Paris, compte-tenu de la chaleur, je vous laisse avec Manuel Valls. Celui-ci va faire en sorte de simplifier autant que faire se peut le processus de naturalisation, autrement dit faciliter la prise de nationalité française. Un bon moyen selon lui pour lutter contre l'immigration ! (sic ) Car Valls n'est pas content:

 "  le nombre de naturalisations est en chute libre " et " si rien n’est fait, ce nombre va chuter de 40 % entre 2011 et 2012 après une chute de 30 % entre 2010 et 2011. Le défi de l’immigration sera relevé si la naturalisation n’est plus vécue, ou perçue, comme la fin d’un parcours du combattant, mais comme l’issue d’un processus d’intégration qui a sa part d’exigences ".

Par ailleurs, notre ministre juge que les questionnaires mis en place par son prédécesseur sont trop compliqués et donc un frein à l'accession à la naturalisation. " Des ministres et des sénateurs auraient du mal à y répondre tellement il est hors des clous ". Pour les avoir lu, de deux choses l'une ou Valls prend les sénateurs et ses collègues ministres pour des billes ou bien a-t-il une piètre opinion sur la capacité des requérants à apprendre quelques pans de notre histoire !

Le reste est à lire ici !

Folie passagère 1273.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

mercredi 25 juillet 2012

Si le ridicule tuait, Montebourg serait un homme mort !


Un peu faux-cul tout de même, je donnai à montebourg un crédit d'intention: Peut-être bien que le compagnon d'Audrey Pulvar aurait-il un plan de sauvetage de la filière automobile à la hauteur de la situation ... 

Qui dit plan de sauvetage dit urgence, panique à bord et toussa, emplois à sauver, non ? Alors, si vous avez eu la curiosité d'écouter le montebourg présenter son plan, rassurez-vous, le bateau peut couler tranquille: aucune mesure d'urgence n'a été réellement proposée ! Rien !

Sans doute s'agit-il donc d'un plan de sauvetage à moyen ou long terme. Sans doute puisque ne doutant de rien, l'avocat des causes perdues n'a pas hésité à déclarer: " L'avenir de l'automobile dans le monde passe par la France ! " Les bras m'en sont tombés. Stupéfait ! Notre ministre du redressement de pas grand chose nous présente un plan de sauvetage qui n'en est pas un mais qui va carrément sauver le monde automobile !

Alors regardons de plus près ce qu'il a proposé: Une augmentation des bonus ( création sarkozienne ) sur les véhicules propres, électriques ou hybrides. Bien, c'est cool-écolo. Sur le premier semestre 2012, Il s'est vendu 2 270 voitures électriques ( 30 000 euros pièce ) et 10 350 hybrides ( 20 000 euros pièce ) sur un global d'environ de 2 300 000 unités ! Et un malus ( Sarkozy bis ) sur les voitures polluantes ! Il engage l'Etat sur un achat " massif " de véhicules: 10 000 unités !  Et c'est avec cela que l'on va sauver l'automobile française ?

Parlons du reste alors: Des aides financières accordées via le grand emprunt ou Oseo ( créations Sarkozy ) aux sous-traitants, aides qu'ils leur faudra de toute façon rembourser. 350 millions d'euros de crédits réorientés en  " investissements d'avenir "; réorientés, c'est à dire du pognon pris là où il fera maintenant défaut ! Une aide à l'implantation de bornes pour le rechargement  des véhicules !  Et je passe sur le reste tant ce plan de sauvetage, s'il peut être intéressant à terme, est totalement inepte face à l'urgence, face aux menaces de multiples dépôts de bilans dans la sous-traitance, face aux milliers de suppressions d'emplois qui se profilent.

Un plan de sauvetage ridicule, inefficace, idiot et nul parce qu'il n'a rien d'un plan de sauvetage. Aucune proposition de réformes structurelles. Honteux qu'un ministre du redressement productif ne pose à aucun moment dans la problématique et dans son discours les question de la compétitivité et du coût du travail. La grande faiblesse du plan est de ne pas s'être attaqué au problème de la concurrence intra-européenne, qui conduit à ce qu'un salarié puisse être payé 700 euros de moins en Europe de l'Est qu'en France. Le problème est là, nulle part ailleurs !  Ah si, avec la Corée du Sud qu'ils ont dit, parait-il ! Mon cul !

Les syndicats s'attendaient à des propositions visant à durcir l'arsenal anti-licenciement. Ils sont déçus, bientôt dépités. Les constructeurs ( et l'opposition ) s'attendaient à des aides, des allègements de charge, un soutien quelconque: ils n'auront rien, nada, queue-de-chie !

Le problème de montebourg, en dehors de lui-même, c'est qu'il n'a que le verbe et que les Français savent que le verbe de Montebourg peut porter haut mais ils savent aussi que ça ne ne va pas très loin.

Oui, j'ai entendu montebourg causer et tenter de nous passer un plat vide. Son plan est tout ce que l'on pourra lui trouver, non sans efforts, de bien pour après, pour plus tard. Pour aujourd'hui, pour l'urgence, même pas un sparadrap, même pas une lueur d'espoir; le plan qu'un élève de BTS peu doué aurait tout juste pu fournir en fin de première année. 

montebourg ne pourra plus faire illusion longtemps, ce n'est qu'une question de temps avant que son impuissance n'éclate. Et avec la sienne, celle de hollande et de son équipe. Pour conclure, je reprendrai un mot du pourtant lèche-botte de la nouvelle majorité, Bruno-Roger Petitmontebourg est le grand corps malade du hollandisme. Une politique incompatible avec les réalités actuelles !

Folie passagère 1272.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

France - Côte d'Ivoire: Générosité socialiste ?


Vous me direz que je n'y connais pas grand chose en matière d'économie internationale; ce n'est pas tout à fait faux, ni tout à fait vrai... néanmoins, je me pose des questions.

Comme chacun le sait la France est percluse de dettes. Nous avons si peu de pognon en caisse qu'il nous faut non seulement emprunter en permanence mais aussi augmenter et augmenter encore les impôts et parce que cela ne suffit pas nous faisons appel à notre génie créatif pour créer des taxes, supprimer des niches fiscales et toussa. Bien. En clair et tel que nous le racontent les médias et nos politiques, nous n'avons plus une thune...

Alors expliquez-moi comment un pays qui n'a plus de sous se permet d'effacer d'un trait la dette de pays qui nous doivent du pognon. C'est ce qui vient de se passer, la France et son gouvernement ont avec générosité fait une croix sur les quelques 3,7 milliards d'euros que la Côte d'Ivoire nous devait...

On connaissait les amitiés toutes socialistes qui lient notre pays à la Côte d'Ivoire...mais tout de même ! 

Heureusement, nous avons été prévenus, La Françafrique, c'est fini. Presque.

Folie passagère 1271.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

mardi 24 juillet 2012

La leçon Woerth: " Moins il y a de judiciaire, plus il y a de politique "

Eh oui...

" L'expertise réalisée à la demande du gouvernement a révélé qu'Eric Woerth n'était pas en cause lorsqu'il a autorisé la vente de l'hippodrome de Compiègne. On a du mal à imager la Cour de justice de la République de ne pas tenir compte de ce rapport et assez vite enterrer la démarche qui a été engagée contre l'ancien ministre du Budget...
... On a l'impression que dans toutes ces affaires qui ont touché Eric Woerth, plus le temps passe, moins il y a de judiciaire, plus il y a de politique. On peut d'ailleurs se demander si la justice n'a pas fait plus de politique que de professionnalisme dans cette affaire. Aux juges de prouver par les faits qu'ils ont fait leur travail. Il faudra en retenir quelques leçons.... 
... Bref, l'affaire Woerth a connu un tournant judiciaire mais toutes les conséquences politiques, médiatiques, déontologiques... ne sont pas explorées. " 
Christophe Barbier, pour l'Express.  Qu'Eric Woerth ne s'impatiente pas, de ceux qui l'ont traîné plus bas que terre dans cette affaire, aucun ne viendra lui présenter des excuses... Je parierai bien sur une issue identique pour les autres affaires dans lesquelles " on " a pris plaisir à " inculper " Woerth.  Folie passagère 1270.
 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Toi aussi, joues avec Montebourg !

Puisque Libération vous y invite, posez-vous la question et essayez d'y répondre. Vous n'êtes même pas obligé d'acheter le journal. Faîtes-vous plaisir, sérieusement, avec ironie ou de la manière la plus originale possible.
 
Et accessoirement, posons-nous la question de savoir si Les Inrocks dont la nouvelle patronne est la compagne du drôle ci-dessus oserait faire le même genre de Une...

Bonne journée à tous !

Folie passagère 1269.
D'accord, pas d'accord: atoilhhonneur@voila.fr

lundi 23 juillet 2012

Ces faits divers qui me laissent perplexe


Deux faits divers me laissent perplexe.

Un bijoutier déjà cambriolé deux fois deux fois, légalement détenteur d'un port d'arme et possédant donc un pistolet, tue un braqueur entré l'arme au poing dans son commerce. Le bijoutier est mis en examen pour homicide volontaire. Les premiers éléments de l'enquête indiquent que l'arme du braqueur n'était pas chargée. Aux Etats-Unis, aucune charge n'aurait été retenu contre le bijoutier.

A Paris, un divers âgé de 22 ans, " voyou multirécidiviste ", sous l'emprise d'alcool et de cannabis, connu des services de police dans 22 affaires différentes ( extorsion de fonds, violences, vols, usurpations d'identité, conduite en état d'ivresse et sans permis, etc... ),  libéré autant de fois qu'il fut interpellé, arrive tout de même à se procurer une BMW de location et roulant comme un fou tue une mère et sa fille de 11 ans en plein Paris. Préférant, on le comprend, prendre la fuite, il sera arrêté à la faveur d'un embouteillage...et se plaindra de violences policières lors de cette arrestation.

Nous sommes bien d'accord, aucun rapport entre ces deux faits divers, presque banals, et pourtant, ils me laissent perplexe...

Il y a quelque chose qui ne tourne pas rond par chez nous.

Folie passagère 1268.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

J'ai bu du petit lait !


Oui, hier j'ai bu du petit lait, comme on dit.

Je discutai avec un membre de la famille. Ayant pour des raisons professionnelles déménagé, celui-ci cherche désespérément et depuis 2 ans à vendre la maison dont il est l'heureux propriétaire. Le produit de cette vente devrait lui permettre de régler quelques dettes et de se racheter une nouvelle case là où il réside maintenant.

Ce frère est un ex-anar-boboïde devenu gauchiste convaincu et anti-sarkozyste notoire; je sais, on ne choisit pas sa famille mais, comme par ailleurs nous nous entendons bien, je lui pardonne ses errements politiques. Il a voté hollande, l'idiot.

Bref, il fait état de ses difficultés et lorsque je lui demande pourquoi ça ne se vent pas... Il me répond le plus sérieusement du monde: Je crains que la situation actuelle, la crise quoi, n'incite pas les gens à acheter. Et puis avec toutes les nouvelles lois et taxes que le gouvernement nous pond, les gens ne veulent pas investir. Ils attendent de voir. Et puis, qui achèterait un bien immobilier dont il n'aurait même pas la possibilité de choisir librement le montant des loyers à chaque relocation...

Je sentais poindre chez lui comme du ressentiment, des regrets... Et oui, pas de bol, sa maison est située sur une zone où les loyers sont maintenant arbitrairement encadrés, fixés et contrôlés par l’État. Un brin sadique, je lui fis remarquer qu'il n'y avait rien de surprenant, la chose était inscrite dans le programme du hollande. Oui, ben si j'avais su, me répondit-il.

Quand je vous dis que j'ai bu du petit lait... Ben, oui, brother, tu l'a voulu, tu l'as eu...

Folie passagère 1267.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

dimanche 22 juillet 2012

La rafle du Vel d'Hiv ? Promis, je n'y suis pour rien !


A propos de la rafle du Vel d'Hiv et cherchant à mettre ses pas dans les traces de ceux de Chirac, l'autre a dit: " Ce crime fut commis en France, par la France ".  Histoire d'enfoncer le clou et de vous obliger à bien fouiller dans vos archives familiales, il a bien spécifié, et pour une fois sans entorse à la vérité historique, que cette horreur avait été perpétrée uniquement par des policiers ou gendarmes français sans qu'aucun soldat allemand n'y prenne part.

Repentance, à nouveau. Un brin de tentative de culpabilisation et une volonté du hollande de s'inscrire comme pourfendeur en chef des vilénies commises par le passé. Bien, on a l'habitude. Chaque président, d'une manière ou d'une autre, à propos d'un évènement ou d'un autre, s'empare d'un moment de notre Histoire pour jouer avec... sans démagogie aucune. Bien entendu.

Mais afin que les choses soient claires et pour rassurer mes lecteurs, je tiens à préciser avec force que pour cette histoire de rafle aujourd'hui, d'Algérie hier et demain d'un autre truc que l'on exhumera, mes aïeux ou moi-même n'y sommes strictement pour rien. Je ne culpabilise absolument pas et ne culpabiliserai jamais de ce qui a pu être fait à cette époque ou à une autre. Je ne suis responsable en rien de ce qui c'est passé. Et d'après ce que je sais mon ascendance, non plus. Et quand bien même l'un de mes ancêtres eut participé à ça que cela me laisserait de marbre.

Ce crime a été commis en France, certes, par une partie de la France; une certaine France sous les ordres de Vichy. Ni plus, ni moins.

J'aime regarder notre Histoire avec lucidité, si possible avec objectivité, y compris ces moments peu glorieux pour comprendre, comme disait je ne sais plus qui, d'où je viens et qui je suis. Ça s'arrête là. Point barre. Comprendre, oui. Devoir de mémoire, absolument. Me repentir, certainement pas.

Quant à la récupération à des fins politiciennes des heures les plus sombres de notre histoire, je ne sais pas dans quelle mesure elle ne me dégoute pas plus que ces mêmes périodes bien noires.

Folie passagère 1266.
 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

samedi 21 juillet 2012

Hollande et Montebourg ? De dégoûtants personnages...


Au moins l'aurai-je écrit; j'ai trouvé les comportements de l'hollande et du montebourg particulièrement nuls, grossiers et non avenus dans cette affaire Peugeot-Aulnay. Les commentaires de Moi-Je-Président lors de son soliloque du 14 juillet ou ceux de montebourg n'étaient vraiment pas à la hauteur des fonctions qu'ils sont censés incarner. Tout juste auraient-ils pu sortir de la bouche de syndicalistes cégétistes. 

Effets de manche, désignant comme bouc-émissaires Varin et la famille Peugeot, tentant de les jeter en pâture à la vindicte populaire, ces deux personnages, hollande et montebourg, ont fini de me dégouter totalement. L'un comme l'autre étaient parfaitement au courant de la menace du plan de fermeture et de licenciements à Aulnay. L'un comme l'autre ont pendant la campagne présidentielle rencontré les ouvriers de Peugeot. L'un comme l'autre, qui rappelons-le n'ont jamais bossé de leurs vies dans une entreprise industrielle, jouent les indignés devant ces vicissitudes de la vie économique; ils voudraient apparaître comme les uniques sauveurs potentiels du groupe Peugeot mais n'apparaissent en fait que comme de vulgaires et ridicules don quichottes.

Qui sont-ils ces 2 nigauds pour juger de la stratégie d'une entreprise ?  Qui sont-ils pour instiller le doute sur les capacités des dirigeants de Peugeot, allant jusqu'à jeter petitement l’opprobre sur l’ensemble du management de l'entreprise ? Qui sont-ils ? Rien. Juste un président pas bien élu, juste un jeune ministre sans expérience; deux hauts personnages totalement démunis et sans moyens face à ce genre de situation. 

Peugeot, entreprise privée, n'a pas à servir de prétexte pour justifier d'une quelconque politique gouvernementale. Peugeot ne peut servir d’exutoire anti-patrons, anti-riches, anti-capitalistes, anti-droites  dont ces guignols sont si friands. La première démarche devant l'ampleur de ce " choc national " eut été non pas de convoquer les dirigeants de Peugeot comme l'on convoque des gamins pris en faute mais bien plutôt de prendre le temps de la réflexion et de l'analyse, le temps de la concertation si chère à l'hollande... Au lieu de cela: le mépris et l'arrogance jusque dans la désignation d'un expert pour aller auditer le groupe, une façon d'insinuer que le management de Peugeot en est dépourvu... d'experts.

Ils voudraient déstabiliser plus encore Peugeot qu'hollande et montebourg n'auraient pas à s'y prendre autrement.

J'attends de voir quel sera le plan de sauvetage montebourgeois prévu pour cette fin juillet. On parle d'une aide massive aux véhicules propres, d'un encouragement à l'achat, d'un super-bonus... Ces petites choses que nos gauchistes à deux balles critiquaient il n'y a pas si longtemps... Tu parles Charles !  Les dirigeants de Peugeot, ils s'en cogneront de ce plan que d'aucuns jugent déjà fumeux. La seule chose qu'ils attendent ( en pure perte ? ), ainsi que tous leurs collègues chefs d'entreprises, c'est que ce gouvernement de branquignols leur donnent les moyens d'accroître la compétitivité de nos entreprises. Ni plus, ni moins .

Sarkozy avait réussi le tour de force de me rabibocher avec la politique. hollande et son équipe ont réussi à m'en dégoutter en moins de deux mois. Jolie performance !

Dégoûtant: adjectif. Qui provoque le dégout, la répugnance et l'aversion, qui cause des déceptions.

En ces sens, je considère que hollande et montebourg sont de dégoûtants personnages.

Folie passagère 1265.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

vendredi 20 juillet 2012

Joyeux ramadan à tous ! ( redif )

Aujourd'hui, j'ai décidé de faire ma feignasse, je republie donc l'un des billets les plus " successful " de l'histoire de ce blog. Il fut écrit le 1er août 2011 mais reste forcément, dramatiquement, d'actualité ! Et à vrai dire, pas grand chose à rajouter depuis... Rien ne change....

Alors, après s'être réuni en " conclave ", les hautes autorités religieuses musulmanes de France ont validé le machin: Le ramadan commence aujourd'hui !

Je ne serai donc pas moi-même si je ne pensais pas à souhaiter un joyeux ramadan à tous mes frères et sœurs musulmans en république. Je tiens donc à souhaiter aux 3 à 5 millions de musulmans de France une chouette période de recueillement et de prières.

Au 73 % des hommes et 68% des femmes musulmans qui respecterons le jeûne, je dis bravo, ça va être dur, vous aller en baver, mais chapeau, il va faire chaud. Je félicite les aussi 73% des jeunes musulmans de 18 à 24 ans qui sacrifieront benoîtement aux rites: pas de cul, pas de boustifaille, pas de cigarettes, du lever au coucher du soleil. Vous aurez toutes les nuits pour vous rattraper, bande de petits veinards !
Il vous faudra, Jeûneurs, contenir vos pulsions, vos désirs, éviter de blesser votre prochain (y compris les infidèles), vous purifier et faire vos 5 prières quotidiennes. Ne pas oublier d'aller à la mosquée, il y en a plus de 2000 rien que pour vous, " C'en est fini de l'Islam des caves ". Et pi, à la mosquée, c'est chouette, vous ne serez pas emmerdés par les bonnes femmes, 84% de celles-ci " préfèrent " rester à la maison.

Et puis comme c'est ramadan, on pensera très fort à toutes les conneries qui sont faites en ton nom, Saint Coran. On pensera très fort à tous les muzz qui, de par le monde, s'entretuent. On priera intensément pour la Libye, la Syrie, l'Iran, l'Irak, le Mali et Tombouctou, et toutes ces jolies terres saintes où en ton nom, Mahomet, ils s'étripent allègrement. On aura aussi, vite fait, hein, très vite fait, une petite pensée pour les chrétiens d'ici et là, qui sont zigouillés parce que.... chrétiens. On n'oubliera pas de prier pour tous les pédés qui survivent en terre musulmane, quand ils ne sont pas pendus ou torturés. On aura une p'tiote pensée pour toutes les femmes qui vivent dans la joie et dans la bonne humeur, sous la burqa, le voile ou le niqab; oui, c'est ça, penser à toutes les femmes qui, parce que musulmanes, de gré ou de force, vivent en totale privation de liberté ou d'autonomie. On priera aussi pour tous ces joyeux talibans qui n'attendent qu'une chose, le départ de l'occupant pour remettre la Charia à l'honneur, horreur, malheur ! On pensera très fort aux régimes politiques qui, sabre dans une main et Coran dans l'autre font régner par chez eux les vertus démocratiques quitte à affamer une bonne partie de leurs population.

Oui parce que c'est ramadan, on pensera très fort à tout cela, à cet Islam, religion d'ouverture à l'autre, de tolérance et d'amour. Un petit mois d'amour et de prières, après tout, ce n'est pas la mer à boire !

Allez, bon Ramadan à tous !

Folie passagère 1264.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

mercredi 18 juillet 2012

Je souhaite la bienvenue à Zlatan machin-chose...

... et autres considérations mercrediennes.


On m'a dit dans le twitter que je devrais me lasser assez vite de tirer à vue sur l'hollande et sa clique. Impossible ! Comment se lasser alors que chaque jour que la Socialie fait, ils nous donnent du grain à moudre. Tenez par exemple, ces derniers jours:

- Nos socialos qui prêchent les bonnes vertus et pour une république irréprochable applaudissent à la création d'une commission (de plus) chargée de faire des propositions pour moraliser la vie politique. Mais dans le même temps, les mêmes, refusent toute transparence ( et toute fiscalisation ) sur les notes de frais des députés. Ceusses qui ont à disposition plus de 6100 euros de budget par an sans avoir le moindre justificatif à donner...

- Les mêmes, vous dis-je, qui après avoir refusé l'investiture du PS aux législatives à Sylvie Andrieux pour cause de magouilles locales et procès en cours la réintègrent discrètement au sein du groupe... PS de la nouvelle assemblée nationale. Moralisation de la vie politique, sans doute...

- Et que dire de la ministre Delaunay dont tout le monde se gausse depuis qu'elle a décidé  qu'il ne fallait  plus dire d'une personne âgée qu'elle "vieillit", jugé péjoratif, mais "qu'elle prend de l'âge" ! De la même façon, la gourde ministre ne veut plus qu'on dise "tomber amoureux", mais "monter en amour", qui "convient mieux à l’esprit de légèreté et à l’énergie de cette circonstance favorable"...

- Et que dire de Montebourg qui fait des grands moulinets avec ses petits bras vengeurs pour fustiger les dirigeants de PSA si ce n'est que même les syndicalistes, entendus à midi, reconnaissent " qu'il en fait trop et que de toute façon il n'a pas les moyens de changer quoique ce soit " !  Sacré Montebourg, il paraît, sans rire, qu'il veut démondialiser les télécoms. Y aurait-il du Don Quichotte dans ce monsieur, finalement, rigolo parce que ridicule ?

- Et que dire du hollande, qui discrètement, l'air de rien, sans même oser prononcer le mot, nous prépare la légalisation de l'euthanasie si ce n'est qu'il nous prend pour des billes. De la même façon qu’il nous prend pour des andouilles lorsque au cours de son insipide interview du 14 juillet, plutôt que de parler de rigueur ou d'austérité, il nous blablate à propos "d'efforts juste à faire"...

- Efforts justes, dit-il, comme lorsqu'il annonçait qu'il ne toucherait pas aux classes moyennes. S'est-il seulement rendu compte, Normal 1er, qu'en supprimant la défiscalisation des heures sups, il ne fait rien d'autre que de pénaliser, aussi, les classes moyennes ? Y compris chez les enseignants dont 1 sur 2 bénéficiait de ce véritable coup de pouce au pouvoir d'achat. Ne sont-ils pas classe moyenne, les enseignants ? Ben si ! Ils devraient apprécier.

- Et venons-en à notre prétentieux Zlatan dont je souhaitais, en titre, la bienvenue au PSG. Il est de bon ton en Socialie de critiquer - mais pas trop méchamment - ces scandaleux salaires footballistiques. 14 patates nettes et bien lourdes qu'il va toucher le monsieur. Tous les impôts et charges, y compris le taux marginal de 75% à venir, sont à la charge du club et rien que pour Zlatan, l’État empochera, tout compris, 80 millions d'euros ! Tout bénef ! Alors les critiques, hein, sur ces rémunérations indécentes... camembert ! Vous me direz, le PSG a les moyens, oui,  les autres clubs iront... en s'appauvrissant.

Et encore, je suis sûr que je suis passé à côté de plein de choses croustillantes; comment voulez-vous que je me lasse de leurs bêtises ? C'est tout simplement impossible !

Oups, j'allais oublier... Vous savez les gaz de schistes pour lesquels nos bons gauchistes et écolos s'étaient engagés à interdire l'exploitation ? Je suis prêt à parier que sous peu, les forages seront... autorisés ! Le gouvernement y travaille...

Pas moyen, de se lasser, vous dis-je, avec ces gens-là !

Folie passagère 1263.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

La tyrannie du grand nombre sur le petit


Le parti de l' In-nocence fondé par l'écrivain Renaud Camus communique à propos de cette " aberrante "  proposition du hollande: le taux marginal d'imposition à 75%.

" Le parti de l’In-nocence observe que le ministre du Budget, M. Pierre Moscovici, confirme l’intention du gouvernement d'instaurer de façon imminente un taux marginal d’imposition de 75 % : en somme les 50 % de Français qui ne paient pas du tout l’impôt sur le revenu, auxquels il faut ajouter ceux qui n’y sont que faiblement ou très faiblement assujettis, décident, par le biais de leur représentation politique, que dans la crise économique et financière que traverse notre pays il est urgent de mettre fin à une injustice et de contraindre les 1 ou 2 % de Français qui versent déjà une grande part de leurs revenus à l’État à en verser bien davantage encore. Il s’agit de faire payer plus ceux qui paient déjà beaucoup (et sans doute d’augmenter le nombre de ceux qui ne paient rien). 

Les mesures de ce genre, aberrantes économiquement (tous les pays qui ont voulu se débarrasser de leurs riches ont sombré dans la pauvreté ou la misère, de même que tous les pays qui ont voulu se débarrasser de leur classe cultivée ont sombré dans l’inculture, l’hébétude et le réensauvagement), sont indéfendables moralement, philosophiquement et même idéologiquement : elles consacrent officiellement, par le truchement de la spoliation, la tyrannie du grand nombre sur le petit et elles impliquent une inégalité fondamentale, ontologique, entre les citoyens, puisqu’aux uns échoirait la charge de subvenir directement aux besoins de la communauté, jusqu’à devoir y consacrer la plus grande part de leurs revenus, tandis que les autres en sont totalement exemptés. "

J'approuve !

Folie passagère 1262.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Vivre en Européen