lundi 30 avril 2012

Et si le vrai changement c'était avec Sarkozy

Oui, demain, c'est jour de fête !


En ce qui me concerne - et même si la valeur " travail " m'apparaît comme fondamentale - ce n'est pas tant le travail que j'irai célébrer que le souhait de renouveler mon soutien à Nicolas Sarkozy. Participer. Nous serons certainement très nombreux et vous verrez que dès le soir même quelques journaleux ou degauches désœuvrés iront soutenir mordicus qu'il n'y a pas eu grand monde pour faire le déplacement...


Ceci dit, Sarkozy nous a annoncé, un peu maladroitement, que ce serait la fête du " vrai " travail. Je ne sais pas, mais pourquoi depuis des années la droite s'est-elle laissée totalement dépossédée de cette journée du 1er mai ? Le 1er mai n'appartient à personne, il est à tout le monde. Il était temps que l'on s'en rende compte ! Les syndicalistes - à peine 8% de la population active - et le Front National n'ont pas le monopole du 1er mai.

Demain, le 1er mai sera aussi la fête du travail pour tous ceux qui n'ont pas l'âme d'un syndicaliste ou d'un frontiste. J'ai comme dans l'idée que demain, au Trocadéro, il y aura beaucoup plus de drapeaux Bleu-Blanc-Rouge qu'à La Bastille ou que place du Palais Royal !

Encore une fois, Sarkozy bouscule les habitudes et brise certains tabous qui depuis des années sclérosent la société française.

Et si le vrai changement c'était avec Sarkozy ...

Folie passagère 1144.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr