jeudi 31 mai 2012

L'antiracisme sera au 21ème siècle ce que fut le communisme au 20ème

On peut se demander à quoi joue Libération...


" Libération s'indigne de la composition des cabinets ministériels. Pas assez de femmes, pas assez de couleur. Libé s'acharne surtout contre l'homme blanc car il est homme et il est blanc. Ce matin, en tant qu'homme et en tant que blanc, j'ai regretté ne pas être à la tête d'un autre "SOS Racisme" pour les poursuivre en justice et dénoncer ce nouveau sexisme et ce nouveau racisme...
... Finkielkraut avait prévenu: l'antiracisme sera au 21ème siècle ce que fut le communisme au 20ème. "
Le reste, que j'approuve à 100% est à lire ici chez Le Mal Pensant ! 
Et dire que j'ai dépensé 1,50 euro pour lire ce torchon...

Folie passagère 1180.
 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Qui de hollande ou de Pujadas raconte n'importe quoi ?

Moi pas comprendre... Mardi sur France 2, Moi-Je-Président nous annoncé avec un air presque martial qu'il avait décidé d'expulser l'ambassadrice de Syrie en France, Lamia Chakkour. Une décision prise en concertation avec quelques uns de ses collègues du monde libre. Bien. Jusque là, j'arrive à suivre.

Et puis, je tombe par hasard sur une petite vidéo du JT de 20h de France 2 datant du 7 juin 2011.


Le présentateur est David Pujadas. Le même David Pujadas que celui qui a interviewé hollande mardi. Sur cette vidéo, notre bidibule de journaliste nous raconte que l'ambassadrice de Syrie en France, Lamia Chakkour, a décidé de démissionner de ses fonctions d'ambassadrice pour protester contre le régime de Bachir El Assad.

Donc moi pas comprendre: Y aurait-il deux Lamia Chakkour ayant toutes les 2 exercé le même job d'ambassadrice à Paris ? Y aurait-il 2 David Pujadas ? L'un ébahi par la décision d'hollande et l'autre heureux d'annoncer le 7 juin 2011 la démission de la même Lamia ?

Pujadas ou hollande, il y en a forcément un des deux qui a raconté n'importe quoi.

Quelqu'un pour m'expliquer ?

Folie passagère 1179.
 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

mercredi 30 mai 2012

Fausse pudeur journalistique: Le décès de Richard Descoings


Richard Descoings était le très populaire et tout aussi controversé directeur de Science-Po. Un homme que la Socialie nouvelle n'aurait pas renié. Il est mort le 3 avril dans sa chambre d'hôtel à New York. L'homme, haut fonctionnaire, était un personnage important et influent.  Tellement important qu'il aura fallu près de deux mois pour connaître les causes de son décès.

Dès l'annonce de son décès dans les ( curieuses ) conditions dont on a bien voulu nous faire part à l'époque, je me suis demandé si, un jour, nous connaitrions la vérité sur la disparition de cet homme-symbole.

Par fausse pudeur journalistique et pour ne gommer que très légèrement certaines incertitudes tout en laissant planer l'ombre d'un doute, il a donc été décidé par toute la presse française et l'ensemble des médias de communiquer les conclusions de l'enquête sur sa mort de la façon suivante: 

Richard Descoings est décédé " de causes naturelles, d'une crise cardiaque ". Tout est dans les guillemets. Fermer le banc, l'enquête est bouclée.

Ceux qui, de près ou de loin, connaissent un peu la vie de Richard Descoings et les curiosités du monde homosexuel, en rigolent encore. Enfin quand j'écris " rigolent ", vous m'aurez compris...

Nous prendrait-on pour des cons ?  Oui, sans doute, si l'on considère que certaines personnes sont symboliquement intouchables.

Folie passagère 1178.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Que s'est-il passé sur France 2 hier soir ? Rien !

 

Mais que s'est-il passé hier au JT de France 2  ?

Moi-Je-Président parlait dans le poste. Sa première interview depuis son élection: un moment normalement très attendu...

Et bien rien, il ne s'est quasiment rien passé. Il est venu, il a parlé, il a lassé. Il n'a pas intéressé. Ou si peu.

6,2 millions de téléspectateurs pour notre très simple président à ramener aux 11,6 millions de Français ayant eu envie d'écouter Nicolas Sarkozy lors de sa première intervention en 2007.

Et à part cela ? Un coup de pouce au SMIC annoncé mais un petit, sans doute en Juillet et certainement sans commune mesure avec les attentes des syndicats. Je parierai bien sur une hausse inférieure à 2%. L'annonce que la France, oups, que hollande n'est pas contre une intervention militaire en Syrie sous réserve d'un mandat de l'ONU. D'ici quelques temps donc, un mois, peut-être 2. 

Alors à la question de savoir ce qui s'est passé hier sur France 2, la réponse est évidente: rien !

Tellement rien que sur Twitter hier soir, la véritable info c'était le départ annoncé de Laurence Ferrari du JT de TF1. C'est dire !

Folie passagère 1177.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

mardi 29 mai 2012

Résultats des législatives: Le FN est-il de droite ou d'ailleurs ?


Les législatives approchent, les couteaux s'aiguisent, les sondages s'affinent et les dernières estimations donnent la gauche en tête avec 44% des intentions de vote. 44% se décomposant en 32% pour le PS, 4% pour les écolos-bobos, 1% pour l'extrême-gauche et 8% pour le Front de Gauche. La droite ( UMP et alliés ) perdante avec 31%. Le Modem à 4%. Et 3% de candidatures exotiques.

44% + 31%  + 4% + 3% =  82%. Et 16% pour le FN ! 

La première observation est la curiosité des mots employés: la gauche gagnante avec l'extrême-gauche et le FDG. La gauche, c'est donc tout, y compris les extrêmes, qui plus est si l'on considère la perméabilité des frontières entre le FDG et ce que les sondeurs appellent l'extrême gauche.

Le problème est donc de savoir si le FN est de droite ou d'ailleurs. On considère, sans trop en disconvenir, que les électeurs du FN sont globalement de droite. Si tel est réellement le cas, ce n'est plus la même mayonnaise, la droite l'emporte donc avec 47% des voix, et même 51% si on y inclue le Modem. Si le FN n'est " qu'extrême ", effectivement la gauche, vocabulairement, l'emporte. Mais pourquoi la gauche aurait-elle, pour être gauche, le droit d'inclure son extrême et pas la droite ? Vous me suivez ?

La question est donc maintenant de savoir à quelle moment la cohabitation se met en place: Avec " toute " une gauche à 44% ou bien avec " toute " une droite à 47 ou 51% ?  Je sens déjà les odeurs de tambouille électorales...

Et on réalise ici que l'arbitre de la future Assemblée Nationale devrait être logiquement le FN. J'entends déjà des dents grincer. Mais c'est ainsi. J'imagine volontiers l'ambiance très Rock'n Roll  des prochaines séances plénières, spectacle et noms d'oiseaux à volonté.

La deuxième observation est de savoir si une tendance politique, la gauche, en cas de victoire, peut s'octroyer la totalité des pouvoirs: Sénat, Assemblée Nationale, la quasi totalité des grandes villes et des collectivités territoriales ( sans compter la composition politique des fameux corps intermédiaires ). Qui plus est avec une " droite " estimée à 47% ou 51%. Assurément non. Il est donc souhaitable, pour la démocratie et par respect minimum de la représentativité, que la victoire de la droite, de toute la droite, soit la plus claire possible.

Et puis franchement, mettre hollande dans l'embarras ne serait pas pour me déplaire. Ne serait-ce qu'en l'imaginant se gratter ce qui lui reste de cheveux pour trouver un premier ministre... à droite !

Folie passagère 1176.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Les putes humiliées par une candidate PS...

... et autres brèves mardiennes.


 Pas une journée ne se passe sans que cette Socialie nouvelle nous donne quelques raisons supplémentaires de ne pas l'aimer !

- Après avoir annoncé qu'il ferait modifier la Constitution pour y ôter l'affreux mot " race ", Moi-Je-Président décida qu'il la retoucherait à nouveau pour y renforcer la notion de laïcité. Comme si la loi de 1905, cependant habilement contournée par Ayrault avec ses financements de centre culturel musulman, ne se suffisait pas à elle-même ! C'est au tour de Cheftaine Martine de vouloir la modifier: " Nous devons inscrire le dialogue social dans la constitution ", a-t-elle déclaré ce matin. Crénom, faire du dialogue social une obligation constitutionnelle ! Quelle bêtise sans nom !
Quand on pense qu'il y a peu c'était la bronca à gauche dès que Sarkozy annonçait vouloir lui aussi quelques modifications, on se marre !

- Moi-Je-Président l'avait clairement dit: Une fois élu, il serait le président de tous les Français et ne se mêlerait plus de politique politicienne. Comment interpréter alors sa présence sur le plateau du 20H de France, ce soir, à moins de 15 jours des élections législatives. Qu'a-t-il de si important à nous dire qui mérite cette occupation d'antenne ? Rien ! Alors que n'a-t-il pas attendu que les législatives soient bouclées pour venir polluer notre espace télévisuel. Au moins Sarkozy, en 2007, avait-il eu l'heur de ne se pointer dans le poste que le 20 juin, après les législatives. Question de respect de la démocratie, sans doute.

- Où l'on apprend que Moi-Je-Président a passé le week-end dans la magnifique propriété de La Lanterne. Un président " normal " suffisamment séduit par les palais de la République pour aller s'y mettre au vert. Avec Elsa Jeandet ?....

- La candidate PS aux législatives dans les Yvelines nous a pondu l'affiche de campagne la plus conne qu'il soit, une affiche qui, venue d'ailleurs, n'aurait pas étonné:

Bien évidemment , le Syndicat du Travail Sexuel, petit groupe plutôt à gauche regroupant en très grande majorité des putes indépendantes, qui tente de défendre les droits et la protection s'en est ému à juste titre. Le Strass demande au PS de faire retirer cette affiche et que hollande respecte un de ses engagements: la dépénalisation du racolage !

Bon, allez, à chaque jour suffit sa peine, bonne journée à tous !

Folie passagère 1175.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

(peinture: " La fille cachée " de Sandra Stoppa )

lundi 28 mai 2012

hollande élu, " Ils exigeront des bûchers et des potences..."


Il y a peu, fin avril, l'écrivain Denis Tillinac imaginait que hollande puisse être élu. Certaines lectures d'hier, sur certains blogs, me laissent à penser qu'il n'avait peut-être pas tort; disons juste qu'il voyait un peu plus loin que le bout de son nez.

" Mettons que Hollande soit élu...

L'arrosage aura une fin et les hochets du « sociétal » (mariage gay, euthanasie, etc.) n'abuseront pas indéfiniment des militants qui ont biberonné le lait sûri du ressentiment. Tôt ou tard, ils exigeront des bûchers et des potences pour assouvir leur frénésie de ratiboisage par le bas. Mais les vrais « riches » ayant décampé depuis belle lurette, vers qui, vers quoi orienter leur vindicte ? Vers le « réac » et le « facho », soit. Mais ces mots qu'on croirait exhumés d'un manuel de démonologie médiévale qualifient à peu près n'importe quel voisin de palier ou de bureau. On le débusquera. On le dénoncera. Chacun sera le réac d'un autre, le double mauvais de sa propre rancoeur. Ça promet des moeurs de vicelards qui s'épieront derrière leurs persiennes. Ça promet pire que la ruine : le deuil de toute jouvence, la réclusion dans un ennui nauséeux. Ça promet une manière de pétainisme rosâtre et verdâtre, frangé de rouge, un pétainisme bio et soft mais pas clean où l'on s'emm...comme des rats morts.

Mettons que Hollande soit élu président.

Il n'aura pas voulu ce désastre mais le vin de la haine étant tiré, il le boira jusqu'à la lie, pour survivre en son palais. Les insoumis s'en tireront mieux que lui car les nihilistes  de l'« ordre moral » socialiste n'oseront pas mettre à l'index notre patrimoine spirituel, intellectuel et esthétique bien qu'il soit très majoritairement « élitiste » et assez foncièrement « réac ». Ni fermer les bonnes auberges où les vins ont le goût du pays. Ni attenter à nos jardins secrets, où l'âme de la France continuera de rayonner. A leur insu puisque l'âme n'a pas droit de cité dans le réduit bétonné de leur imaginaire. Ils nous débineront, ils nous excommunieront mais nous sommes trop nombreux pour qu'ils nous embastillent. Dans l'exil intérieur où ils croiront nous enclore, l'ironie sera notre clé des champs ; nous filouterons du bonheur entre les mailles de leur « social ». "

Denis Tillinac, pour Atlantico, le 30 avril 2012. (extrait)

 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

dimanche 27 mai 2012

Christiane Taubira réagit... Ne riez pas, c'est très sérieux !

La dame qui nous sert officiellement de ministre de la Justice, Christiane Taubira, réagit aux monstrueuses attaques dont elle s'estime victime de la part des méchants... Elle eut pu le faire via les micros de RTL,  c'eut été faire preuve du panache provocateur dont elle est coutumière; non, elle a choisi, on aurait pu s'en douter, de le faire grâce à un espace de liberté gracieusement offert par Merdapart Mediapart...

Son appel au secours s'intitule: " Tel est notre cap ".
" Vous êtes si nombreux à m’adresser de magnifiques messages de confiance et d’encouragements que je ne peux satisfaire au plaisir de répondre à chacun d’entre vous.

La campagne électorale a donné une odeur de souffre à une campagne de discrédit. C’est une bien laide façon de faire de la politique ou de l’information, pour les quelques uns qui s’y sont commis. Ce tapage, qui se veut intimidant, ne saurait occulter l’essentiel.

Merci à chacun d’entre vous. Votre confiance m’est précieuse.

On est en droit de tenir en aversion les brutalités qui furent infligées aux citoyens par des politiques fiscales, économiques, sociales, qui ont livré sans emploi, sans revenu, sans ressources de plus en plus de personnes à la précarité, à l’appauvrissement, au déclassement social, à l’angoisse du lendemain.

Le Président de la République (ndlr: Moi-Je-Président) a rappelé le rêve français : ouvrir le chemin pour la génération suivante.

Les politiques, les décisions, les actes que nous devrons mettre en œuvre visent à réconcilier, à réparer, à redonner espoir et recréer des conditions collectives de prospérité et individuelles de bien-être. Avec courage, persévérance et inventivité. En retissant le lien social. Le service public de la Justice y prendra sa part, toute sa part. Les magistrats l’entendent ainsi, les greffiers et les fonctionnaires qui chaque jour animent ce service public, également. Les partenaires de l’Institution judiciaire, avocats et autres professions juridiques et judiciaires partagent cette ambition, voire la fierté de mobiliser à nouveau cette matière noble que sont les intelligences, l’énergie, l’expérience et la volonté de rendre à cette magnifique mission, si structurante pour la démocratie, le lustre et la force d’un droit juste, appliqué avec le discernement dont s’honorent les acteurs de justice, dans des procédures contradictoires.

Tel est notre cap. Nous poursuive qui peut. « Monter, grimper…mais se hisser ? Oh ! Combien c’est difficile ». René Char.

Christiane Taubira,
Garde des Sceaux, Ministre de la Justice, Le 26 mai 2012 "

" Nous poursuive qui peut...", nous suive qui pourra, que les autres aillent se faire voir ailleurs, je suppose ! Ça en dit long pour ceux qui auront le malheur de ne pas être du même avis qu'elle.

Moi, une ministre qui, nommée depuis moins de 15 jours, est obligée de prendre la plume pour s'auto-défendre et appeler à la rescousse ses grands frères du Camp du Bien, ça ne m'inspire rien de bon pour la suite...

Folie passagère 1173.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Zemmour viré ! A qui le tour ?

Fut un temps pas si lointain où RTL aimait Zemmour; la radio en faisait même un argument de vente, un produit d'appel: Il y avait de  " l'opinion-piment sur RTL ".

Fut un temps; un temps d'avant 6 mai 2012 ?

Zemmour a donc été " écarté " des matinales de RTL. Les tiraillements entre la direction de cette radio rose et l'éditorialiste ne datent pas d'hier mais la chronique ci-dessous semble avoir permis aux dirigeants de prendre la bonne décision: nul ne saurait impunément s'attaquer à Taubira. La bien pensance et la police de la pensée veilleront.


Que soient pendus haut et court ceux qui oseraient dire que cette éviction est due à une quelconque intervention taubirienne, ce serait mentir, assurément. La docilité, la servitude et le désir de satisfaire suffisent. Le bon courtisan sait anticiper les désirs du prince.

Le politiquement correct et l'anti-racisme à deux balles, admirablement servis par les subventionnés SOS Racisme, le Mrap et autre LICRA, semblent reprendre du poil de la bête depuis le retour de la gauche au pouvoir. Le Mrap ne voit dans cette chronique que " délires mysogine et raciste ". Une chronique de " la haine " ordinaire.

La liberté d'expression serait-elle menacée ? Que nenni, peuple de gauche ! Du moment que vous ne sortez pas des clous, à condition de faire preuve de docilité vis à vis du nouveau pouvoir, si les discours bien lisses et proprets vous satisfont, si vous vous gargarisez avec la novlangue, si le politiquement correct vous sied,  vous ne risquez rien !

Alors, entendons-nous bien, Zemmour n'est pas viré, ça peut coûter cher ( on se souvient encore des indemnités versées à Guillon par France Inter ), il est juste débarqué de la matinale, relégué pour un temps aux tranches dominicales en attendant de... ne pas renouveler son contrat à la rentrée !

Salviac viré il y a peu, toujours par RTL, pour crime de lèse - Trierweiller, Zemmour évincé aujourd'hui; à qui le tour ?

Folie passagère 1172.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

samedi 26 mai 2012

Journalisme et Socialie: Séduction,mansuétude et allégeance


Je me suis souvent plaint pendant la dernière campagne électorale du rôle des médias et des journalistes. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'ils n'ont pas ménagé leurs efforts pour que leur champion, l'hollande, gagne les élections.

Réalité ou fiction ?

Ainsi, nous avons vu Mazerolle, dégoulinant d'antizarkozysme, avoir table ouverte sur BFM. BFM qui, et encore hier, arbore fièrement, en bas de ses écrans "Hollande Président "! De la même façon que Nicolas Domenach et son vieux copain Maurice Szafran, tous les deux journaleux à Marianne, se repaissaient sur Itélé de leurs chroniques acerbes et totalement partisanes contre l'ex-président. On vit même la Sinclair commenter la soirée électorale du 1er tour sur BFM. Sur France 2, c'est Elise Lucet, ancienne présidente du Press Club de France ( club chargé de faire se côtoyer journalistes et personnalités politiques ou du monde des affaires ) qui se charge des opérations anti-Sarko. Libération, L'Humanité, Marianne se jettent sans retenue dans la bataille.

Dans son n° 209 d'avril 2001, le journal Marianne concluait ainsi une enquête sur les appartenances politiques des journalistes: " Les journalistes sont, à une écrasante majorité de gauche. L’écart avec la population est ici maximal: au total 6% de journalistes pensent voter à droite, contre au moins 50% dans le peuple français. " Dans la promotion 1985 de l'école de journalisme de Tours, Eric Brunet rapporte, pour l'exemple, que 31 étudiants sur 34 étaient encartés à gauche ou à l’extrême gauche. Ils exercent tous aujourd'hui dans les grands médias audiovisuels.

Ainsi, peu à peu, les idéologies de gauche investissaient peu à peu le journalisme et, logiquement, tous les organes d'informations alors que dans le même temps, allez savoir pourquoi, la droite se retrouvait réduite à sa plus simple expression: le Figaro, TF1, Valeurs Actuelles...France Antilles... What' else ? rien.

Ne restait plus aux journalistes de gauche qu'à conquérir les premiers cercles du pouvoir, c'est à dire, l'Etat. C'est chose faite aujourd'hui et les commentaires ou reportages dithyrambiques  sur les premiers jours de Moi-Je-Président et de son gouvernement confirment cette main-mise. Hollande en concubinage avec la féroce Trierweiler. Arnaud Montebourg, ministre du Redressement Progressif, et sa compagne Audrey Pulvar, l'anti-raciste patentée qui aimerait qu'on oublie qu'elle dinait régulièrement avec Boris Vallaud, nouveau conseiller de... Montebourg et accessoirement mari de... Najat-Vallaud-Belkacem. Vincent Peillon dont l'épouse, Nathalie Bensahel, est rédactrice en chef du pas vraiment droitier Nouvel Obs. Michel Sapin, lui, a épousé Valérie de Senneville, responsable de la rubrique Justice (sic) des Echos... 

Comment imaginer que la profession puisse s'en prendre aux époux ou concubins de leurs collègues bien aimés. Les rares à avoir essayé, même pour de rire, s'en mordent les doigts. Le premier mort au champ du " déshonneur " de cette corporation: Pierre Salviac. La Rott' veille au grain: solidarité avec la nouvelle équipe ou la mort...professionnelle !  Couchage, copinage et mansuétude seront donc le ferment de la profession et le serment d’allégeance au nouveau pouvoir en place. L'hollande le sait fort bien et dès les primaires socialistes, bien coaché par la Rott', a su se faire de la corporation journalistique son meilleur allié. Un exemple: les niches fiscales inférieures à 10 000 euros ne seront pas touchées par le nouveau pouvoir, l'abattement d'un autre temps dont bénéficient les journalistes est de 7 650 euros.

Ainsi, nous, gens de droite et à l'aune de ce nouveau quinquennat, devront compter quasiment que sur nous-mêmes pour rester vigilant sur l'ensemble de l'action de l'équipe hollandaise. La tache sera rude ! Il nous faudra ne rien laisser passer sans réagir. Nos blogs peuvent aussi servir à cela.

Folie passagère 1171.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Le militant de gauche est un authentique progressiste ( lol )


Rire est un petit plaisir qui ne se refuse pas; jamais. Quand c'est un degauche qui vous en donne l'occasion, gratis, sur un plateau, on aurait tort de se priver.

Aujourd'hui, c'est grâce à Romain Pigenel que nous dériderons nos zygomatiques. Pour ceux qui ne connaissent pas, Romain Pigenel est un blogueur de gauche " incontournable ", une bonne conscience, un garant de la bonne moralité de la gauchosphère, un homme du camp du bien. Il fut aussi responsable du pôle "action influence" de la campagne web de Moi-Je-Président. A ce titre, on peut considérer qu'il collabora peu ou prou avec le désormais célèbre Robin King, le directeur artistique de la campagne web du Hollande, celui qui s'amuse à caricaturer Sarkozy en Hitler,  just for fun...

Tel qu'il le définit lui même, sans rire et en toute modestie, son blog ( de gauchiste qui a tout bon sur tout puisque la droite a tout faux sur tout ) est " reconnu d'utilité publique "; genre, les autres ne le sont pas !

Enfin, bref, vous l'aurez compris, Romain Pigenel est un homme bien et bon comme tout militant de gauche. Hommes de peu de foi, vous ne seriez pas convaincu  ?

Lisez donc la profession de foi de Romain: " Le militant de gauche est un authentique progressiste, qui fait passer le bien de son semblable avant toute autre considération ".

Repeat after me... " Le militant de gauche est un authentique progressiste, qui fait passer le bien de son semblable avant toute autre considération "...

Et le militant de droite, un immonde réactionnaire, je suppose !

Alors, elle n'est pas croustillante celle-là ? Moi, j'en rigole encore !

Allez, bonne journée les gentils !

Folie passagère 1170.
 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

vendredi 25 mai 2012

Folklore et drapeaux exaspérant...


Pour un peu, j'allais encore écrire un billet sur le fake qui fait office de président et puis je suis tombé sur cette info parue dans Libé:

Christian Estrosi a annoncé jeudi que les noces célébrées à l’hôtel de ville devraient désormais se dérouler sans cris, ni sifflets, ni «drapeaux notamment étrangers», ni groupe de musique «folklorique» non autorisé, sous peine de voir la cérémonie repoussée de 24 heures. L'édile estime que ces comportements sont «de nature à troubler (...) la tranquillité (des riverains) et la solennité de l’instant».

D'aucuns jugeront la chose inadmissible, crieront au scandale, pointeront la stigmatisation; bref, s'engouffreront dans les sempiternels procès en racisme et autres fariboles modernoeuses, une atteinte au progressisme...

Et si on soulevait le problème autrement:

Faut-il que l'exaspération soit grande et les abus fréquents pour qu'un élu, et donc ses administrés, prenne une telle décision...

Ça le fait vu sous cet angle ?

Folie passagère 1169.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

jeudi 24 mai 2012

Eurobonds ou pot de pus ?


Croissance, croissance, croissance ! Youpiiii ! Rien qu'avec ce mot là, l'hollande rend heureux les médias, les degauches et... puis c'est tout. Comme si le fait de dire " croissance " à tout bout de champ allait créer des emplois et du pognon pour tous ! Qui peut croire cela ?

( Depuis la nuit des temps, et il n'y a pas de raisons que cela change, pour qu'il y ait croissance, il faut qu'il y ait investissements, compétitivité et création de richesses suffisamment importantes pourqu'elles puissent être partagées par le plus grand nombre.)

Bon, vous me direz, l'hollande, il a une recette miracle: les eurobonds. Késako ? Compliqué le truc. En gros, si j'ai bien compris ( ce qui n'est pas acquis mais on va faire comme si, on va parler comme " on ", comme les gens que j'ai écouté dans le train ), on prend la dette de tous les pays qui ont de la dette dans l'Union, on met cela dans un pot commun et avec ce trésor ( pourri ), on crée de la croissance. Rhoooo ! Mais si la chose était si évidente et si prometteuse, que ne l'a-t-on pas fait plus tôt ? On aurait dit aux contribuables européens: " Hé, les petits gars, ça y est, vous êtes riches, on a mutualisé les dettes de chacun et roulez jeunesse ! "

Sauf que la dette grecque, elle est pourrie de chez Pourri, la dette espagnole vaut pas tripettes, la dette roumaine vaut encore moins, etc, etc... Bref, en guise de pot commun, nous aurions un pot de pus. Parce que, que vous le vouliez ou non, une dette est une dette; la dette allemande est moins pourrie que la dette française, elle-même, un peu moins daubée que la dette portugaise, etc... mais au final, c'est pas des eurobonds que nous aurons mais des junk-bonds ! (de la merde, en français)

Alors, l'hollande, il a dit: " Pas de croissance sans confiance, pas de confiance sans croissance ". En gros, il nous demande de lui faire confiance et d'admettre que la croissance, c'est la dette ! Ben, voyons.

Et puis, ce qu'il oublie de vous dire l'hollande, c'est que pour que le truc marche, en supposant follement que cela puise fonctionner, c'est qu'il faut d'abord que tous nos potes de la zone, ils se mettent d'accord. Autant espérer cueillir cerises en décembre ! Alors avant que cette croissance hollandaise n'approvisionne vos portefeuilles, grattez-vous la couenne !

Pour moi, les seules recettes qui fonctionnent, ce sont celles qui ont fait leur preuve: Ainsi, " Qui paye ses dettes s'enrichit " et son corollaire " On ne prête qu'aux riches " !  Et pour l'instant, on est tous endetté et sans le sou.

Vous suivez ?

Folie passagère 1168.
 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Moi aussi, je fais comme hollande, je prends le train !

Et bien moi aussi, je suis un mec normal. Aujourd'hui, je monte à la capitale et j'y vais en train 

Alors en attendant le prochain billet et pour vous faire patienter, le petit truc que les moins de 35 ans ne peuvent pas connaître...



Bonne journée et à ce soir !

Folie passagère 1167.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

mercredi 23 mai 2012

Bon, c'est le bordel en Socialie !


Okay, ils débutent, pour certains. Mais tout de même, tout de même, c'est un petit peu le bordel en Socialie en ce moment. " Y a d'la merdum dans le bousin " comme disait Grand' Pa ! 

Parce que si on récapitule et vous me pardonnerez si j'en oublie:

- L'hollande va aux States, ne convainc pas grand monde, rompt une promesse phare de sa campagne et se fait remarquer par ses tenues vestimentaires inappropriées, ses absences ou retards, son peu d’entrain à regarder un match de foot et un oubli de talonnette qui l'eut hissé au même niveau que ses nouveaux camarades de jeu. Mais mieux encore et tel le fanfaron qui ne voit pas le ridicule, il conclu son discours de clôture par un pédant ou suffisant ou stupide ( au choix ): " Je considère que le mandat qui m'a été confié par les Français a été honoré " ! On en rigole encore ! Quant à sa potiche qui offre des produits de beauté, certes corréziens, à madame Obama, quelle classe! Et pourquoi pas un fer à défriser ?

Pendant ce temps-là à Paris, c'est le boxon. Pas 8 jours après leur nomination, Ayrault est obligé de recadrer ses ministres...

- On a d'abord eu l'épisode de la refonte d'Hadopi ou Fleur Pellerin nous annonce un calendrier de mise en œuvre d'une réflexion, contredite le jour même ou le lendemain par Aurélie Filipetti entre deux petits fours et une montée des marches au festival de Cannes, qui en substance déclare "Hadopi c'est moi". Bon alors les filles va falloir vous entendre hein, le bordel ce n'est pas maintenant ! ( merci à Melclalex pour ce résumé )

- Belkacem  se brule la langue en déclarant: " si la droite arrivait au pouvoir lors de ces élections législatives [...] ce serait une crise politique éminemment grave " et se fait immédiatement recadrer.

- Taubira va voir un match de basket à Bercy, excusez du peu, entre détenus et matons, et paf ! Il y en a un qui se fait la malle. Il faudra attendre que tout le monde soit rentré pour s'en apercevoir ! Sacrée Taubira qui saura, en moins d'une semaine, se mettre à dos et la droite, logique, et la police avec sa volonté de supprimer la correctionnelle pour les plus de 16 ans récidivistes !

- Valls, on croirait voir du Sarkozy: Partout et nulle part en même temps  mais surtout dans les médias ! Recadré par Ayrault !

- Le député Dosières, apparenté PS, le bon gars discipliné votant toutes les lois ou amendements déposés par le PS depuis des années, au travail d'épluchages des comptes public reconnu par tous se verra refuser l'investiture PS aux législatives pour cause de tambouille avec les Verts. Forcément, ça fait du bruit, même dans son camp !

- Anne Mansouret se voit exclue du PS pour avoir refusé de se retirer au profit d'un candidat EELV... et peut-être bien aussi pour avoir été une des seules à dire ouvertement qu'au PS, hollande compris, tout le monde savait pour DSK...

- Et Peillon, le gars qui dans son coin annonce sans prévenir personne qu'on repasse à la semaine des 5 jours à l'école. Recadré ! Tellement perturbé le Peillon qu'il confond Aubry et Marine Le Pen !

- Martine Aubry qui après avoir traité hollande de " couille molle " et avoué qu'elle préférait " laver les chiottes plutôt que de travailler avec hollande " affuble maintenant Ayrault d'un superbe " gros naze ", "Et pourtant, on nous avait dit la veille qu'entre eux deux, tout allait bien ... Vous verrez que ce soir, elle nous confirmera que tout va bien avec le président et son premier ministre !

Et pour couronner le tout... 

- Montebourg ! Lui, il fait fort: il convoque sans en référer à son boss les organisations syndicales. Pan, première baffe ! Son ministère du redressement productif rebaptisé, par erreur au J.O. en ministère du redressement progressif. Paf, la honte et deuxième baffe ! Et voilà t'y pas qu'il met à nouveau ses patrons dans l'embarras en se faisant condamner par la Justice pour diffamation. Paf, troisième baffe et... la question de savoir s'il devra démissionner. Une promesse est une promesse, nom de Dieu !: pas de personne condamnée ou jugée dans le gouvernement !

Je sais, ce n'est pas chrétien bien de se moquer. Mais à vrai dire, je ne me moque pas ou si peu, je constate, comme vous: C'est bien le boxon en Socialie. Ça sent l'amateurisme et le manque d'expérience à tous les étages.

J'dis ça, j'dis rien mais y a bien d'la merdum dans le bousin à hollande ! Et bientôt, hélas, on aura fini de se marrer, on ne pourra plus qu'être affligé !

Folie passagère 1166.
 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

TF1 ou Quatremer, qui croire ?


La profession de journaliste est parait-il noble. Okay, nous l'avons vu pendant la campagne électorale, elle est surtout d'opinion... partisane. Mais passons, les journalistes sont, depuis, tellement source de méfiance qu'ils finiront peut-être par se remettre en cause. On rêve ! Encore que...

Ceci étant dit et puisqu'il sont aussi chargés de nous informer, pouvons-nous douter de leur crédibilité ?

Exemple:

Lundi soir au JT de 20h de TF1, et aucun journaliste n'osera dire du mal de ses confrères de TF1, ils sont journalistes patentés après tout, est diffusé un reportage sur le fisc en Grèce. Avec images, caméra cachée et de nombreux témoignage, TF1 nous informe: le Fisc a bien repris les choses en main, les contrôles se multiplient de partout, plus aucun restaurant ou magasin n'osent vendre sans l'impression d'une facture ou d'un ticket de caisse. On arrive tout de même encore à truander et à négocier mais globalement, et le reportage nous l'assure, les choses sont en bonne voie: Le Fisc est à l'oeuvre, la population semble l'accepter, les choses vont s'assainir, les impôts seront peu à peu prélevés normalement, l'incivisme recule.

Le même soir, sur le plateau de l'émission de France 2 Mots Croisés, on débat entre gens sérieux de la crise en Grèce. Il y a Lellouche ( ump ), Michel Sapin et Jean Quatremer. Ce dernier est journaliste, correspondant de Libération à l'UE. Un pro parait-il, un gars qui fait son boulot, qui est journaliste, comme ceux de TF1, la même carte de presse. Il m'a même dit sur twitter qu'il n'informait que sur ce qu'il maitrisait parfaitement: l'Europe et l'UE. Soit. Et Quatremer de prendre l'exact contrepied de TF1. L’histoire ne dit pas s'il a vu le JT de ses confrères de TF1. Le voilà parti dans une diatribe - qu'il nous demande de croire sur parole, il est tout de même journaliste - sur la gabegie incroyable qui règne en Grèce et sur l'incivisme de ses habitants en matière d'impôts: Impossible d'obtenir la moindre facture dans un restaurant, les contrôles du Fisc sont inexistants, etc, etc, le souk à Athènes ! ( Seul Calvi osera dire qu'il a été en Grèce et qu'il a assisté à au moins 2 contrôles...).

Ainsi donc, 2 chaînes différentes, deux émissions différentes, des journalistes ayant les mêmes qualités, les mêmes cartes de presse, le même sujet d'observation, d'information et de débat, et pourtant 2 visions aux antipodes, 2 regards diamétralement opposés.

La mémé qui ne regarde que TF1 se fera son idée sur le sujet en question, le bobo qui n'aura, sur le sujet, écouté que  Quatremer se dira : crénom c'est tout de même le bordel en Grèce !

Et le gars comme moi, qui par le plus grand des hasards aura vu les deux, se dira: lequel se fout de nous?  TF1 ou Quatremer ? Qui croire ?

Folie passagère 1165.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

mardi 22 mai 2012

Sarkozy = Hitler, les bonnes recettes de l'équipe Web d'hollande

Parfois, rarement en ce qui me concerne, on se creuse les méninges pour écrire un billet. Et puis parfois, nul besoin de se casser la tête, il suffit de pomper sur le site du Lab d'Europe 1 pour trouver la matière nécessaire. Le texte qui suit montre sans ambages les outrances auxquelles se sont prêtés les membres de la cellule Web de François Hollande pendant la campagne électorale. Chacun appréciera à sa façon. Mais que personne, et surtout pas un degauche bas du front,  ne vienne nous donner la moindre leçon de morale.

Il serait intéressant par ailleurs de savoir ce que pense de ces aveux l'un des papounets de la gauchosphère, par ailleurs animateur web de la campagne d'hollande et donneur de leçons patenté, j'ai nommé, Romain Pigenel !

A vous de lire et de juger:

Avis aux amateurs. Dans une interview à lawebcampagne.fr, publiée le 15 mai 2012, Robin King, le directeur artistique de la campagne de François Hollande, révèle ses trucs et astuces pour faire une "bonne" campagne sur internet. 

Imagination et logiciel de retouches d'image sont les deux indispensables, ainsi que quelques techniques de diffusion, parfois pas franchement officielles, pour assurer la viralité des contenus. 
  
" Je diffusais mes photomontages depuis mon compte Facebook personnel, pour que ça ne paraisse pas officiel, explique le responsable artistique de Hollande. Les images et les vidéos se répandaient ensuite toutes seules sur YouTube et sur les réseaux sociaux. Elles restent introuvables sur les pages Facebook et les comptes Twitter officiels du candidat "

Quelques exemples des affiches

Robin King a par exemple diffusé sur son mur Facebook le photomontage Marine Le Pen - Nicolas Sarkozy, détournement d'une pub The Kooples, dont il est à l'origine, révèle lawebcampagne.fr, a été posté le 26 avril sur son "mur", avant de connaître un succès très large sur internet - partagé près d'un millier de fois, un score très élevé :


On y trouve également d'autres contenus, beaucoup plus choc, notamment plusieurs montage présentant Nicolas Sarkozy sous les traits d'Hitler, comme celui-ci :


Contenus recalés 

Le "DA" ( le Robin King ) s'en explique d'ailleurs :

 "Il était mieux réalisé et plus puissant que tout ce qui avait été fait avant. Peut-être était-il trop réaliste finalement."

Enfin, pour railler la "fascination" de Nicolas Sarkozy pour l’Allemagne, Robin King avait préparé une image d’Angela Merkel accueillant Nicolas Sarkozy en expatrié déçu par son pays. Les bras grands ouverts la chancelière lançait à l’ancien président français un chaleureux "Willkommen !".

Lawebcampagne.fr explique que, là encore :

" L’illustration n’est jamais sortie des ordinateurs du siège de campagne socialiste, peut-être pour ne pas risquer de froisser le futur partenaire allemand."

A tort, il reconnait ne pas avoir écouté les conseils de l'équipe web de Barack Obama :

" Quand elle nous a rendu visite, l’équipe d’Obama nous a conseillé de réunir le site du candidat (francoishollande.fr) et le site des militants (toushollande.fr). Nous avons refusé. Pourtant, dans les dernières semaines, les deux sites ont presque fusionné. Ma leçon : ne pas séparer le candidat, son programme, et ceux qui le soutiennent. "

Pour la suite, Robin King ne cache pas ses ambitions : il se verrait bien à l'Elysée, chargé de renouveler elysee.fr. Rien que ça. 

                            ________ _ ________

Gageons que personne n'osera demander à Moi-Je-Président ce qu'il pense des manipulations de son Directeur Artistique !

Folie passagère 1164.
 
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Les larmes du drapeau - FTP