vendredi 30 septembre 2011

Les Salopes sont entrées dans Paris !


Avez-vous remarqué comment en période pré-électorale ressortaient de vieilles lunes socialistes. A peu près toujours les mêmes, parfois aussi grâce à un coup de main donné par l'actualité. Le cannabis, par exemple, on sait très bien qu'on ne le dépénalisera pas, encore moins le légalisera-t-on. Mais, on en parle, on en parle pour en parler, se donner un air progressiste pimenté de subversivité, ça plaît aux jeunes et à Modernoeud. C'est liberté chérie à la sauce soixante huitarde sur le retour.

L'autre truc, c'est la cause féministe. Nous les femmes ! Aux armes citoyennes ! Le déclencheur aura été la quéquette à DSK, certes, mais déclencheur uniquement. Alors on a eu "Osez le féminisme! " les chéries. Sus à l'homme qui nous oublie jusque dans ses programmes électoraux. On va se rappeler à votre bon souvenir, bandes de vicelards. Alors on crée l'assoc' idoine, on y met à sa tête Caroline De Haas qui se trouve, comme par hasard,  être la plus proche collaboratrice de, je vous le donne en mille, Benoit Hamon. Et roule ma poule, la garantie que le PS pensera à nous,  et par ricochet, on soulignera la supposée carence du camp du mal en matière de parité. Excroissance, si j'ose dire, de cette première assoc', on va vous monter une campagne choc: " Osez le clito ! ", les mecs, on va vous apprendre à vous en servir, bandes d'incapables tout juste bon à ne penser qu'à votre propre plaisir. Mais ne nous leurrons pas, il s'agit bien d’aller à l’encontre des forces de dominations sociales. Les forces de dominations sociales, je vous laisse mettre des noms là-dessus, vous aurez compris: les hommes, la droite, le capital, les réacs, les Zemmour et cie, etc...

Et puis, pour faire bonne mesure, spectacles et festivités, on va vous sortir du minou, le truc qui tue: La marche des salopes ! C'est demain à Paris. Le principe: manifester «habillée comme une salope», pour défendre le droit des femmes à s'habiller comme elles le veulent, en opposition au cliché sexiste qui veut que les femmes doivent arrêter de se vêtir comme des «traînées» si elles ne veulent pas être violées. Dans une rhétorique bien connue et bien à gauche, Gaëlle Hym, organisatrice de cette Bitch Pride, vous explique que s'habiller comme une pute n'a qu'un but: montrer qu'on en est pas une... ( elle n'aurait pas un léger pet au casque la mademoiselle ? )

Et bien moi, je crains que tout ce ramdam, un peu à l'instar des gay pride, ne serve à autre chose que de ridiculiser la cause censée être défendue. La femme n'a pas être ridiculisée, encore moins instrumentalisée, juste à être respectée, comme tout un chacun. Ni plus, ni moins.

Folie passagère 849.

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

jeudi 29 septembre 2011

Primaires PS: le hold-up médiatique.


Alors hier soir, 2ème débat pour les Primaires. Et Pan dans ta gueule, encore 2h30 d'antenne accordée à la bande des 5 et demi. Bon vous me direz, je ne suis pas obligé de regarder, sauf que j'ai regardé, distraitement, je le reconnais. Donc, point de résumé. Juste un commentaire sur ces Primaires qui n'ont pas fini de squatter nos écrans et la sphère médiatique.

Je dois dire que les p'tits gars de Solférino ont réussi un coup de maître avec cette innovation démocratique.

Parlons en  justement de cette innovation démocratique. Donner à ceux qui partagent les valeurs de la gauche l'illusion du choix. Certes, l'un des 5 et demi sera le candidat du PS mais certainement pas celui de toutes les gauches à en juger par les propos de La Méluche. Et puis, nous le savons bien, quelque soit l'heureux élu, nous les retrouverons tous, en cas de victoire finale, au gouvernement ou à Solférino. Ne nous leurrons pas, c'est le PS qui est en ordre de bataille pour dégommer l'UMP, ni plus, ni moins. Malgré les divisions évidentes entre eux, ils échangeront maroquins contre unité de façade.

Innovation démocratique, dites-vous...

A-t-on déjà vu en démocratie, un parti politique s'emparer à ses seules fins de tout un système:

Au minimum 3 débats télévisés et près de 8 heures d'antenne. Sans compter un éventuel 4ème débat. Sans compter les reportages, débriefings, interviews et autres répercussions Tv parallèles. Sans compter les 2 jours de scrutins télévisés en boucle,  n'en doutons pas, soirées électorales obligent. Sans compter les journaux, les radios, les blogs de gauche, les conversations de bistrots et les sondages, etc... Tout un système médiatique au service exclusif du PS et de 5 prétendants et demi. Sans compter les 4 millions d'euros officiellement dépensés pour cette folie démocratique. Sans compter les énergies dépensées et les milliers de personnes mobilisées de près ou de loin par ces primaires. Sans compter, les infrastructures et autres moyens mis à la disposition quasi gratuites du PS pour la bonne réalisation du scrutin: écoles, mairies, listes électorales, urnes, isoloirs, accès sécurisés etc...

Avez-vous noté à quel point la vie politique ne tourne plus qu'autour de cela: les Primaires, les primaires, les primaires.  Oui, le PS a innové. On n'avait jusque là jamais fait aussi fort en terme de matraquage publicitaire, tous produits confondus, yaourts inclus. Jamais. Jamais en France, une telle vitrine n'a été offerte à un parti politique. Alors exercice démocratique... permettez moi tout de même d'exprimer quelques doutes.

Je reconnais volontiers le coup de génie, peut-être même involontaire, du PS dans cette histoire. Mais innovation démocratique, non, hold-up médiatique, incontestablement.

(billet précédent: Prévisions socialistes...au doigt mouillé, ici )

Folie passagère 848.

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr