vendredi 4 septembre 2015

Ça marche !

Sondages réalisés après la parution de la photo d'Aylan Kurdi:


(sondage Ifop)


Capture d’écran 2015-09-04 à 15.46.02
(sondage Odoxa)

En juin, 68% des Français étaient opposés à l'accueil des migrants, ils ne sont plus que 51%.

Allez, encore un petit effort, une petite cata ou un petit drame avec la photo qui va bien, et ça devrait le faire !

Addendum: Il ne manquait plus que les footeux pour faire la balance. C'est chose faite: Claude Askolovitch demande à ce que les footballeurs français s'engagent pour l'accueil des migrants.

Folie passagère 2890.
Résultat de recherche d'images pour "manipulation"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

La douce tyrannie de l'émotion...

Merci à LibresEchanges qui m'a signalé cet article daté de 2009,


De l'émotion, les clichés médiatiques aiment à dire qu'elle est "intense" ou "vive", voire "énorme". Comme si l'émotion devait désormais être amplifiée, surqualifiée, tant nous y sommes habitués. Elle est devenue en ce début de xxie siècle notre lieu commun, indépassable, obsédant, obligatoire. Celle qui s'exprime après un accident d'avion (d'une compagnie nationale s'entend) ne peut être que partagée.

La compassion aussi est une figure des temps actuels que les pouvoirs aiment bien flatter et transformer en solidarité. On se sent presque un monstre si l'on n'est pas à l'unisson de l'émotion générale, nationale, celle "de tout un peuple". La communication politique et sa compagne managériale la "communication de crise" la maîtrisent au millimètre près. Numéro d'urgence, cellule psychologique, ambassadeur spécial, drapeaux en berne, minutes de silence sur les stades, services à l'église, à la mosquée, à la synagogue. On gère.

Depuis quelques années nous sommes ballottés au rythme accéléré des émotions fortes. Un assassinat ignoble, un prof molesté, un carambolage sur la route des vacances, un enfant renversé par un chauffard, un immeuble insalubre qui flambe, un SDF qui meurt de froid, une catastrophe écologique, un trader déchu qui pleure (car les marchés aussi vivent sous le règne de l'émotif, on le sait) et nous voilà condamnés à être bouleversés, indignés, tristes… La télévision nous montre abondamment, en direct et boucle, tous ces sentiments. Au JT l'émotion est visible, palpable (toujours selon les clichés médiatiques), donc montrable. C'est le fonds de commerce des écrans. Réalité et fiction confondues. L'autre jour, une proche des victimes de l'Airbus disait espérer encore "un miracle, comme dans une série télé". Il est vrai que ça se passe tellement mieux dans "Lost" où les rescapés jouent à "Koh Lanta" pour de faux. Télé-réalité, fabrique d'émotion, avant et après le "20 heures"… Tout se mêle.

Puis vient, tout de suite, à chaud, la communication politique : un projet de loi, le durcissement d'un décret, une règle à appliquer sans faiblir, une nouvelle norme pour que ce crime, cet accident, cette catastrophe, ne se reproduise plus jamais. Surtout plus jamais ça. Nous vivons ainsi entre émotion à répétition et principe de précaution. Parfois cependant, la télé se réveille. L'autre nuit, après le crash du Rio-Paris, Paul Virilio décodait justement ce qui est à l'œuvre (dans l'émission " Ce soir ou jamais " sur France 3). Il parlait de "synchronisation de l'affect", d'une société où l'on passe des communautés d'intérêts à la communauté d'émotion, où le présent est oublié au profit de l'instant et où notre rapport au réel est chamboulé par " l'accélération de la diffusion instantanée de l'émotion ". Il faut lire Virilio. Lorsqu'il glisse en passant que, enfant de la guerre, il a vu "comment le fascisme a manié les émotions", il faut l'écouter. Non qu'il y ait quelque part un tyran omnipotent décidant des axes de la propagande de masse. Nous n'en avons même plus besoin, tant nous sommes habitués à ressentir sur (télé)commande les émotions qu'on nous montre, en flux continu.

Dans nos têtes, si l'on n'y prend garde, l'histoire en train de se faire s'efface peu à peu, ou encore, pour citer Virilio, l'événement se dissout au profit de la succession des accidents. Comme il y a désormais des "accidentés de la vie", nous voilà devenus des victimes de l'émotion.

de Didier Pourquery pour Le Monde, 12 juin 2009.

A lire aussi: Comment recadrer une image pour mieux " émotionner ": Aylan Kurdi, photo recadrée


Résultat de recherche d'images pour "didier pourquery"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr


jeudi 3 septembre 2015

Regardez bien Aylan Kurdi et pleurez sur votre incurie !


Je ne pensais pas faire de billet sur ce pauvre enfant retrouvé mort sur une plage, celui de Jacques Etienne, lu ce matin, me semblant parfaitement suffire. Et puis voilà, j'ai regardé ce qui se passait aux infos, sur tweeter et les réseaux sociaux, et j'ai choppé la colère !

Colère qui a commencé par la lecture d'un tweet de Mam' Taubira:


Puis j'ai lu Valls. Puis j 'ai entendu Douste Blazy déclarer " qu'il fallait remonter aux wagons plombés pour voir pareille atrocité " Puis j'ai vu cet abruti de Cambadélis se faire prendre en photo avec, devant lui, un panneau où il était inscrit: " L'accueil pour moi, c'est oui ! #Refugiés " . Et ça a continué comme ça avec toute une tripotée de politocards, de droite comme de gauche, qui y allant d'un tweet, qui se précipitant devant les micros, et tous pour crier leur indignation: Un bébé de trois ans est mort, sans doute noyé, son corps poussé par les vagues sur le rivage. Rivage où se trouvait, au bon moment, un photographe qui connaîtra ainsi son heure de gloire ! 

Mais le pompon, ça a été, je vous le donne en mille, Président: " Face au drame des réfugiés, nous proposons avec Angela Merkel un mécanisme d'accueil permanent et obligatoire en Europe." et aussitôt d'organiser une réunion de crise à l'Elysée où tous les ministres concernés par la question des migrants " ont été convoqués "... 

Non mais sans dec, c'est quoi  cette émotion soudaine ? Voilà t-y pas que la simple vue d'une photo d'un enfant mort les émotionne tous au plus haut point ! Mazette ! Ils étaient où tous ces cancrelats républicains au pouvoir, depuis des mois ? Z'ont rien vu de ce qui se passe en Syrie ou en Irak ? Des bébés morts, c'est tous les jours qu'il y en a, chez les muzz, chez les chrétiens d'orient ou parmi les migrants. Z'ont rien vu de ce que fait avec horreur et délectation les mecs de l'auto-proclamé Etat Islamique depuis des mois ? Non mais franchement ! Bande de branquignols ! 

Alors c'est vrai, je le reconnais, la photo est aussi belle qu'atroce. Bien prise et tout et tout, suffisamment pour que la quasi totalité des journaux français, par fausse pudeur ou curieuse déontologie, souvent à géométrie variable, refuse de la publier. Quand bien même le monde entier l'a vue. Même président l'a vu ! Elle est belle votre indignation ! Cette photo, voyez-vous, chers indignés du jour, c'est votre nez dans votre pipi. C'est votre totale incapacité, depuis des mois, à enrayer cette crise migratoire; votre totale inaction. Ça fait des mois que cela dure, et parce qu'Aylan Kurdi a hélas et malheureusement échoué sans vie sur cette plage, vous semblez d'un coup d'un seul vous réveiller ! Certains ont parlé de meurtre; et bien moi je vous accuse tous, politiciens inactifs de tous pays, de France, d'Allemagne, de Grande-Bretagne ou d'ailleurs, de complicité de meurtre. Ni plus, ni moins. Parce que lorsque l 'on est supposé être les dirigeants des pays les plus puissants et les plus riches de la planète, on n'a pas le droit, comme vous le faites depuis des mois, de vous croiser les bras et de regarder le désastre s'installer en Syrie, en Irak et ailleurs. Et ne me parlez pas de frappes aériennes, elles sont le minimum minimorum de ce que vous pouviez faire. 

Aylan Kurdi n'est que le révélateur de votre impuissance et de la folie des hommes. Allez-vous continuez à ne rien faire ? Allez-vous continuer à nous prendre pour des cons en exploitant cette photo pour manipuler les foules et ainsi leur faire accepter, de gré ou de force, l'idée de l'accueil de toute la misère du monde lorsque l'on sait que la solution à ce gigantesque bordel, c'est là-bas qu'elle se trouve. Pas ici, pas en France, pas en Allemagne, pas en Europe. " L'accueil, pour moi c'est oui ! ", my ass

On nous a dit que depuis le début de l'année, plus de 2 000 migrants s'étaient noyés en Méditerranée. C'était pas suffisant ? Il vous fallait en plus Aylan Kurdi ? Okay mais désolé, ne le pleurez pas, pleurez sur votre incurie, voilà qui sera déjà, peut-être, le premier pas qui, comme on disait élégamment autrefois, vous amènera à vous sortir les doigts du cul ! 

Aylan est mort. Il avait 3 ans. Et bien regardez et regardez encore cette photo, qu'elle vous empêche de dormir. Au moins quelques jours. Comme d'habitude, vos indignations ne dureront que le temps nécessaire à l'oublier. 3 jours ? une semaine... autant de temps nécessaire pour que d'autres se noient.


Folie passagère 2889.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

mercredi 2 septembre 2015

Ainsi va la vie en Socialie... (34)


Sacré Président ! Après avoir pendant toute sa campagne électorale vilipendé la TVA sociale de Sarkozy puis, une fois élu, l'avoir abrogée, voilà que l'on apprend qu'il regrette cette abrogation. Nous voici donc dans le premier épisode de sa future campagne électorale sur le thème du Mea Culpa. Si seulement il pouvait reconnaître que l’erreur, c'est lui, voilà qui nous contenterait. 

Nous voilà apprendre que l'Etat emploie 50 000 personnes au black, dont 40 000 rien que pour le ministère de la Justice de Mam' Taubira. Celle-ci déclare que dès son arrivée à la Chancellerie elle s'est saisie de ce dossier et de cette dérive qui daterait de 1999. Doit-on lui rappeler qu'elle est en charge de ce dossier depuis plus de 3 ans et que depuis trois ans, il y a toujours 40 000 personnes qui travaillent au black pour elle ? 

Il y a peu notre gouvernement assurait que la non livraison des Mistral à la Russie coûterait aux contribuables moins d'un milliard d'euros. Si j'en juge par le projet de loi entérinant les négociations entre les deux pays, il ne nous a pas (tout à fait) trompé. La France (c'est à dire vous), pour solder avec la Russie cette histoire, fera un chèque de 949 754 849 euros et restituera tous les équipements militaires intégrés lors de la construction. Pour le reste (les 5 millions d'euros de gardiennage mensuels, la décote prévisible d'environ 10 à 15% pour une éventuelle revente des deux bateaux estimés chacun à 600 millions, la mise aux normes pouvant varier de 75 à 250 millions selon le pays acheteur), pas d'inquiétude, c'est pas cher, c'est l'Etat qui paie. Les seuls à se réjouir aujourd'hui de ce pataquès, ce sont les Russes; ils possèdent désormais toute la technologie nécessaire pour construire par eux-même des navires identiques.

Une nouvelle ministre du Travail nous a été donnée. Elle s'appelle Myriam El Khomri, n'a jamais travaillé de sa vie et tweete comme une élève médiocre de l'école Républicaine: " Et moi je propose que ts ls Français qui vt s'acheter un riad au maroc pr leur retraite passe un examen d arabe a l ambassade " et " S'il y a des quartiers sensibles, c'est parec que d'autres sont insensibles ". Voilà qui promet. Sans doute ne le saviez-vous pas mais depuis près d'un an, elle était secrétaire d'Etat à la ville. Vous êtes priés de ne pas la critiquer sinon vous serez immédiatement taxé de raciste.

Une rentrée scolaire 20015 placée sous le signe de la laïcité. Vos enfants vont en bouffer de la laïcité, à toutes les sauces. Vous aussi d'ailleurs, parents. Dans tous les médias, vous avez sans doute entendu parler de cette fameuse charte de la laïcité sensée inculquer à tous les valeurs de la République et de la laïcité. Sachez quoiqu'on vous en dise que si les parents d'élèves sont invités à la signer, ce n'est en aucun cas une obligation. Quant aux établissements d'enseignement catholiques, ils ne sont pas " soumis " à cette charte.

Belkacem l'a dit hier: " Les collectivités locales devront servir dans toutes les cantines scolaires des repas laïcs ". C'est quoi un repas laïc ?

Tout le monde s'insurge que le patron d'Alacatel quitte l'entreprise qu'il a sauvé de la déroute avec un parachute estimé à 13 millions d'euros et tout le monde s'émerveille qu'un jeune fouteux de 19 ans qui n'a jamais rien gagné soit racheté par un club anglais pour 80 millions. Va comprendre.

" Quoiqu'il arrive, il n y aura pas d'augmentation d'impôts " qu'il a dit. Ce qui n'est sans doute pas, en Socialie, en contradiction avec le fait que les " box " qui vous permettent de recevoir télé, internet et téléphone seront très vraisemblablement et prochainement taxées pour contribuer au financement des services audiovisuels publics.

62% des sympathisants de droite sont opposés à l'accueil des migrants. 68% des sympathisants de gauche y sont favorables. Ce qui, traduit par les médias, fait que 56% des Français sont opposés à l'accueil des migrants. Une majorité donc. Mais que vaut de nos jours une majorité ? Rien.

Quelque soit l'exacte vérité dans cette affaire, les deux journalistes reconnaissent avoir cédé à la tentation d'accepter des tunes du roi du Maroc pour ne pas publier un livre prétendument brûlot. Dès lors que ces deux-là se sont fait poisser en flagrant délit, on peut légitimement se poser la question de savoir combien de journalistes acceptent d'arrondir leur fin de mois et de se taire en échange d'espèces sonnantes et trébuchantes ? On ne s'étonne même pas de voir, assez consterné, comment la corporation prend la défense des deux journalistes Eric Laurent et Catherine Graciet.

Mes voisins sont cadres moyens supérieurs dans une entreprise publique. Ils ont cinq enfants. je l'ai croisé elle, avant-hier. La pauvre, elle était effondrée. Elle venait de recevoir son nouveau décompte d'allocations familiales: De 795 euros mensuels, elle passe à 188 euros. Elle se plaignait que depuis deux ans, avec les impôts et toussa, son pouvoir d'achat avait vachement baissé. Elle m'avouait aussi avoir voté pour Hollande mais qu'on ne l'y reprendrai plus. Pour la consoler, je lui ai offert un stylo siglé " Les Républicains ".

Demain, Paris sera ville assiégée par des centaines de tracteurs et des milliers d'agriculteurs. Je ne sais pas trop ce qu'ils veulent, si ce n'est de ne pas se tuer au travail pour des clopinettes, comme on les comprend, mais je suis plutôt optimiste pour eux: Dès qu'on bloque quelque chose en France, on obtient gain de cause.

Allez, bonne soirée à toutes et tous, même en Socialie !

Folie passagère 2888.
Lors d'une précédente manifestation d'agriculteurs à Paris, en 2010.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Jolie Bouille

Jolie Bouille