lundi 3 août 2015

C'est donc par mer et par vents que j'irais prendre l'air


Sec. Oui, sec, c'est un peu cette impression que j'ai. Non sec comme les couilles à Taupin; sec, juste sec, comme l'écrivain à deux doigts de tirer un trait final sur son dernier roman. Sec comme le coureur de fond qui, à quelques stades de la ligne d'arrivée, ne sait pas s'il pourra la franchir. Sec comme le blogueur qui vient de vous pondre d'affilée, depuis janvier, près de 300 billets sans débander. Sec comme le commentateur politique qui ne sait pas, ou plus, par quel bout prendre toute l'actualité. Sec comme le gars qui, tout simplement, n'a pas pris de vacances depuis... depuis combien de temps au fait ? Sec donc comme celui qui ne sait même plus depuis quand il a pris de vraies vacances... C'est vous dire !

J'aurais pu vous pondre un billet sur ce dramatique accident de voiture qui vit 4 jeunes passer de vie à trépas pour un verre de trop, un permis en moins et un tas de places manquantes dans l'utilitaire piqué à papa. Même pas envie, j'ai fait pire, jeune, mais j'avais mon permis. Un petit article sur cette école mise à sac par des gamins en culottes courtes? Peut-être, mais dans ce cas pour taper sur la gueule des parents. Ils étaient où, les parents ? Un blabla sur la réouverture de la bourse d'Athènes ? Même pas en rêve, qu'est-ce qu'on en a à foutre de la bourse d'Athènes ? Je ne boursicote plus depuis longtemps. Les migrants-immigrés-clandestins-sans-papiers ? J'en reparlerais sans doute un jour, une fois que j'aurais relu le Camp des Saints et que quelques autres, à peine franchi l'entrée du tunnel , se seront fait exploser par un train qui passe. Et comme visiblement, 10 morts ne suffisent pas à mobiliser pour de bon les autorités nationales, britanniques et européennes et que je m'en voudrais de démoraliser un brin de plus Marianne... ça attendra. il y a bien Florian Manaudou dont j'aurais pu parler mais à part ses craquantes fossettes, rien ne me plait chez ce garçon. Les Kurdes ? tout le monde s'en fout, donc, moi aussi, pour le moment. Les Mistral, n'y comptez pas, j'ai le vertige rien que de penser à combien cela va nous coûter; encore que président, il nous l'a dit, les yeux dans les yeux, c'est pas cher, c'est l'Etat qui paie. Vous rapporter le dernier tweet délirant-débile de Cambadélis, à quoi bon, plus ça va, plus il est pitoyable. Déblatérer sur Chevènement qui nous fait des déclarations à faire " tut " Marine Le Pen; non, la vieillesse est définitivement un naufrage en politique. Vous conseiller de faire le plein, pour l'hiver, de votre cuve à mazout ? Je laisse cela à Europe 1. Une quarantaine de tombes profanées dans un cimetière en Moselle ? Sans intérêt, c'est devenu tellement banal...

Non. J'ai dit sec de chez sec. Compris ?

Alors que je vous dise quand même: demain, rien d’intéressant si ce n'est de préparer après-demain; un après-demain qui me verra prendre la route... pour des vacances amplement méritées. Méritées à un point que vous ne pouvez même pas imaginer. Il va de soi que je lirais vos commentaires, sans doute y répondrais-je, c'est la moindre des choses. Mais voici ici, ce soir, mon dernier billet de la saison.

Direction la Manche. Les îles. C'est très chouette la Manche et ses îles et il y a nettement moins de monde que dans le sud. Pour ceux qui me lisent depuis longtemps, je suis au regret de vous informer que mon gay chalutier ayant sombré en rade de C., un nouveau bateau m'attend. Nettement plus moderne et rapide, forcément moins rustique et pas du tout écologique. C'est donc par mer et par vents que j'irais prendre l'air, un  grand bol d'air, un immense bol d'air, rien qu'avec des gens qui ont d'autres préoccupations que la marche du monde. Ça va faire un bien fou.

Si tant est que le réseau passe ou que je veuille bien le laisser passer, je vous enverrais, peut-être, des petites cartes postales de vacances.

Retour vers vous ? Regonflé à bloc et requinqué pour bouffer du gauchiste,  aux environs du 16 août. Enfin, si Dieu veut et si la mer, n'ayant pas pris l'homme, consent à vous le rendre.

Bisous à toutes et à tous. Sauf aux gauchistes, ça va de soi ! :)

Folie passagère 2867.
Résultat de recherche d'images pour "bateau à moteur avec cabine"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

dimanche 2 août 2015

Avis de décès chez Libé !

Ce qu'il y a bien avec le journal Libération, c'est que non seulement, la récup' et la démagogie, ils aiment,  mais si en plus c'est dans l'outrance et la facilité... C'est mieux...





Un problème technique m'empêche de donner une vie décente à ce blog depuis deux jours. Que ceux dont les commentaires sont restés sans réponse veuillent bien pardonner le taulier qui n'y est pour rien...
J - 4...

Folie passagère 2866.
Résultat de recherche d'images pour "migrants coquelles"
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

samedi 1 août 2015

Ainsi va la vie en Socialie...(32)


- Peut-être me trompe-je mais il me semble que depuis des lustres, à Paris, le stationnement était gratuit au mois d’août. Et bien, c'est terminé; maintenant faut raquer. Merci qui ? Merci Hidalgo !

- Les Russes déclarent qu'un accord a été conclu avec la France pour liquider cette histoire de Mistral, toujours en rade à St Nazaire et dont l' entretien et le gardiennage coûtent aux contribuables français plus de 1 million d'euros par mois. La France, par la voix de Président, a déclaré qu'aucun accord n'avait été encore conclu et qu'une décision serait prise dans les prochaines semaines. Qui croire ? Une chose est sûre, quelque soit la décision que prendra Président, il passera pour un con. Mais ça,...

- Où l'on apprend que lors de la (dernière) crise grecque, Président, contrairement à ce qui a été claironné partout, n'aurait pas soutenu Tsipras mais l'aurait plutôt pressé d'accepter les plans drastiques de rigueur et de réformes imposés par la Troïka.

- Fabius est en Iran pour essayer de faire oublier le comportement intransigeant de la France lors des négociations sur la dénucléarisation militaire du pays. Les Iraniens semblent avoir meilleure mémoire que les Français; partout là-bas, fleurissent des caricatures du bonhomme le montrant en suceur de sang .

- J'aime beaucoup cette phrase de Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'Etat socialiste, prononcée lors d'une ITW sur RMC: " Les migrants sont danss la recherche d'emplois et non dans le profit des systèmes sociaux ".

- Quand l'Etat faillit, Cazeneuve monte sur ses grands chevaux et déclare, après que 9 migrants se soient fait dézingués dans le tunnel et un autre électrocuté en Gare du Nord, qu'Eurotunnel et la SNCF doivent prendre toute leur part de responsabilité dans ces drames.

- En 2014, l'Allemagne avait accueilli 202.000 demandeurs d'asile. L'Office pour les réfugiés table sur l'arrivée de 500.000 demandeurs d'asile en 2015; 300 000 ont déjà été accueillis sur les 6 premiers mois de l'année. Bien, et pour la France, pourrions-nous aussi avoir les chiffres ?

- Le Parisien, j'adore: "Les migrants qui occupaient depuis jeudi le siège de l’association Ni putes ni soumises, dans le XXe arrondissement, se sont installés ce vendredi, en milieu d’après-midi, dans les locaux du collège Guillaume-Budé (XIXe, Paris). Epaulés par une poignée de militants, ils ont escaladé les grilles de l’établissement et se sont barricadés à l’intérieur, sous l’œil de riverains médusés et de policiers particulièrement nombreux en début de soirée. Très vite, une partie du groupe s’est installée dans les salles de classe, puis d’autres ont commencé à sortir des ballons et jouer au football dans la cour."

- Président et sa clique se sont réjouis que la Turqie entre dans la danse pour participer à la coalition internationale contre Daesh. C'est chouette, non? En attendant, la Turquie bombarde autant que faire se peut... les position kurdes. On apprend même qu'une zone tampon aurait été négociée par la Turquie avec les Ricains et l'accord de la France, zone tampon coupant en deux la portion de territoire que les Kurdes avaient repris à Daesh. C'est parfait pour nuire aux kurdes et à Assad, idéal pour Daesh qui voit ainsi les kurdes fragilisés. Quasi silence des médias occidentaux.

- C'est certes très con d'aller chasser le lion en Afrique mais j'aurais aimé que le tollé suscité par cet abruti de dentiste qui a dégommé Cécil soit au moins le même pour, allez, les trois pendus en Iran le jour de l'arrivée de Fabius ou les décapitations saoudiennes faites le jour de l'arrivée du roi à Vallauris.

- Pourquoi ne suis-je pas surpris de l'ampleur médiatique qu'a pris, en France, ce drame horrible d'un bébé palestinien brûlé vif dans la maison familiale, maison attaquée par deux juifs ultra-orthodoxes que Le Monde désigne comme de simple "colons" ?

- En Allemagne, le gouvernement va mettre en place 5 milliards d'euros d'allègements d'impôts sans que cela ne pose le moindre problème pour l'équilibre du budget fédéral. En Socialie..., c'est pas pareil.

- Il me semble bien que les socialistes avaient fait voter une loi permettant de rouvrir exceptionnellement les inscriptions sur les listes électorales et ce en vue des élections régionales de début décembre. Ces inscriptions seront prises jusque fin septembre. Je suis surpris de ne pas avoir encore vu ou entendu la moindre campagne d'information gouvernementale sur le sujet.

- Réforme territoriale et nouvelles régions: Le gouvernement a annoncé que cela générerait 12 milliards d'économies. Jean-Pierre Raffarin qui sait de quoi il parle puisqu'il fut président de la région Poitou-Charentes pendant 13 ans, parie lui sur 10 milliards d'euros de dépenses en plus. Qui croire ?

- Le redressement productif, ça marche: Aurélie Filippetti est enceinte.

- C'est dingue le nombre de gauchistes, mais aussi de frontistes, qui ironisent sur les vacances dites luxueuse de Sarkozy en Corse. Jalousie mal placée quand tu nous tiens. Que les mêmes s’intéressent au coût des vacances de la Gayet... Non ? Bien.

- Au cas où vous ne le sauriez pas, on a retrouvé un bout d'aile du MH370. Pour ceux qui en douteraient et pour les journalistes qui nous bassinent avec ça, je vais la faire courte: A ce jour, dans le monde, aucun B777 autre que celui de la Malaysian Airlines n'a disparu ou s'est écrasé. Aucun B777 n'a perdu en vol de flaperon. Tous les spécialistes de l'aéronautique, dont les gens de Boeing, certifient que la pièce retrouvée à La Réunion provient d'un B777. Il s'agit donc bien d'une pièce du MH370. Point barre ! Le tout en 4 lignes et demie. On peut passer à autre chose ?

- Le 1er janvier dernier, La Poste a augmenté ses tarifs postaux de 7%. Le 1er janvier prochain, ce sera une nouvelle hausse de 3,5%. Même pas mal puisque le timbre n'est ni une taxe, ni un impôt. Promesse tenue ! 

- Question buzz médiatique franco-français, à votre avis, lequel l'emporte: les 6 millions de chômeurs, les 2 100 milliards de dette de la France ou le passage des Guignols en crypté ?

- Jean-Pierre Pernaut, journaliste vedette de TF1, trouve scandaleux que les autorités françaises aient laissé le roi saoudien faire comme bon lui semble à Vallauris. Sans détour, il a dit ce qu'il en pensait sur sa page Facebook. Sa page facebook a donc été suspendue.

Allez, et n'oubliez pas, tout est sous contrôle, nous sommes en Socialie !                    J - 5...

Folie passagère 2865.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

vendredi 31 juillet 2015

Une question d'honneur ! ( lettre ouverte au Président de la République )


" Monsieur le Président de la République,

Vous vous apprêtez à prendre une décision définitive sur la livraison des BPC Mistral que la Russie a commandé à la France il y a maintenant quatre ans.

Cette décision marquera votre quinquennat et engagera la réputation de notre pays. Elle aura des conséquences capitales sur notre relation multiséculaire avec la Russie, partie intégrante de la civilisation européenne, notre alliée au cours des deux guerres mondiales, aujourd’hui partenaire naturel et incontournable pour étouffer ce brasier du Proche-Orient qui nous menace.Cette décision dira au monde si la France reste ou non un grand pays, fier de ses savoir- faire, de son indépendance et fidèle à son Histoire. 

La décision russe de commander ces deux bateaux multifonctions à la France, pays pourtant membre de l'OTAN, témoignait d’une confiance particulière envers la patrie du général de Gaulle. Cette commande a permis de sauver les chantiers navals de Saint-Nazaire, des milliers d'emplois et un savoir-faire exceptionnel. C’était la démonstration de la volonté russe d’élargir la coopération à de nouveaux domaines liés aux hautes technologies. Elle donnait à la France la perspective de devenir un partenaire industriel majeur de la Russie, le seul pays industriel où nous détenions, avant les ineptes sanctions européennes, une part prépondérante de parts de marché dans les hautes technologies, l’aéronautique et le spatial. Cette commande a permis à des centaines de marins russes, à la conduite exemplaire, d’être formés pendant des mois en France et qui véhiculeront à l’avenir l'image qu'il vous appartiendra de donner de notre pays.

Ce contrat de 1,2 milliard d'euros est une remarquable réussite industrielle et a permis à des dizaines d’entreprises françaises et russes de coopérer harmonieusement et efficacement, laissant ainsi présager l'intérêt mutuel et le potentiel de la relation franco-russe. Aujourd’hui ces bateaux sont prêts, ils sont à quai, ils sont aux normes russes et portent les beaux et glorieux noms de Sébastopol et Vladivostok.

Si vous décidiez de ne pas livrer ces bateaux, il faudra alors expliquer aux Français pourquoi la France va perdre plus d'un milliard d'euros directement et des milliards indirectement alors que le système des sanctions européennes ne concerne pas ce contrat. Un milliard, c'est plus que le gâchis de l'écotaxe. C’est plus que la baisse des allocations familiales pour les classes moyennes mise en œuvre cette année. Un milliard à l’exportation, ce sont des milliers d'emplois hautement qualifiés,si précieux dans un contexte de chômage endémique. Certes, ce milliard pourrait, par quelques tours de passe-passe, n’apparaitre dans les comptes publics qu'après 2017. Mais dans tous les cas, c’est la France qui paiera, demain ou après-demain.

Si vous décidiez de na pas livrer ces bateaux, il faudra expliquer au monde que la parole de la France peut être remise en cause en cas d’alternance, lorsque les nouveaux dirigeants sont plus sensibles aux pressions de pays qui eux ne transigent jamais sur leurs intérêts nationaux.

Si vous décidiez de ne pas livrer ces bateaux, il faudra expliquer aux Français pourquoi vous avez choisi de conditionner cette vente à un contentieux russo-ukrainien qui n'a rien à voir avec ce sujet. Ces bateaux ne changent strictement rien à l’équilibre des forces, leur livraison ou non n’a pas la moindre influence sur les positions de la diplomatie russe et tout le monde prend conscience aujourd’hui que c’est bien le gouvernement de Kiev qui bloque le volet politique de Minsk 2.

Si vous décidiez de ne pas livrer ces bateaux, il faudra expliquer peut être un jour aux Français pourquoi des bateaux semblables, baptisés également Sébastopol et Vladivostok sortiront des chantiers navals russes, grâce à nous mais sans que nous n’en ayons perçu le moindre bénéfice économique.

Si vous décidiez de ne pas livrer ces bateaux, il faudra expliquer aux ouvriers , techniciens et ingénieurs le sens que vous donnez à la valeur travail quand il faudra casser ce qui a été construit pour rendre aux Russes leurs équipements installé à bord et cela aux frais des contribuables français.

Si vous décidiez de ne pas livrer ces bateaux, il faudra tout au long des prochaines années expliquer aux Français de ce que vous allez faire de ces deux navires invendables en l’état et dont l’entretien à quai coutera plus de 5 millions d’euros par mois.

Si vous décidiez de ne pas livrer ces bateaux, il faudra expliquer aux Français pourquoi vous avez choisi de pousser au divorce entre les deux parties de la civilisation européenne, confirmant ainsi la faute politique de votre absence à Moscou aux cérémonies du 70 ème anniversaire de la Victoire sur le nazisme pour laquelle le peuple russe a sacrifié plus de 25 millions des siens.

Si vous décidiez de ne pas livrer ces bateaux, il faudra expliquez aux Français pourquoi vous refusez de coopérer avec la Russie, alors que vous vous enorgueillissez de vendre de armes offensives à des régimes obscurantistes qui nourrissent idéologiquement et matériellement le terrorisme islamique.

Monsieur le président, à la veille d’une décision historique, je rappelle à votre mémoire les paroles du général de Gaulle : "Pour la France et la Russie, être unies, c’est être fortes, être désunies, c’est être en danger ".

Au plus fort de la guerre, le chef de la France libre avait constitué l’escadrille Normandie-Niemen. 70 ans plus tard, chaque Russe la garde en mémoire comme le glorieux symbole de l’amitié entre nos deux pays. Il serait affligeant que pour les décennies à venir, vous laissiez se substituer à ce symbole le refus de livraisons de Mistral. "

Tribune de Nicolas Dupont-Aignan, député de l’Essonne, président de Debout la France et de Thierry Mariani, député des Français de l’Etranger, Les Républicains, publiée sur le site Atlantico, le 31 juillet 2015.

Le seul truc qui déconne dans cette tribune que j'approuve de A à Z, c'est que des gens comme Thierry Mariani ou Nicolas Dupont Aignan puissent croire un instant que ce qui nous sert de Président ait un tant soit peu d'honneur...

Folie passagère 2864.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr                                                        Jour J - 6 ...

Jolie Bouille

Jolie Bouille