mercredi 13 août 2014

Gaza - Ukraine : Match nul ! 2 000 morts partout !


Hier, je comparais l'aide humanitaire envoyée par la France en Irak et celle envoyée par la Russie en Ukraine. Je ne pensais pas qu'un innocent billet tel que celui-ci serait aussi lu encore que, dès lors que l'on met dans la balance deux poids et deux mesures, les gens réagissent bien souvent au quart de tour. Les chiffres ou les déséquilibres nous pètent à la figure et nous remettent à notre juste place. C'est bien. Je vais donc récidiver aujourd'hui.

Gaza, vous en avez tous entendu parler, on en a fait des tonnes, on a vu les affreuses images, Barbès a été mis à sac, Sarcelles aussi. On a manifesté pour Gaza. On s'est enflammé pour la cause palestinienne ou pour la cause israélienne et les médias n'ont pas été avares d'images: des bombardements intensifs mais parfaitement ciblés d'un côté, des roquettes en veux-tu, en voilà de l'autre. 

Depuis deux jours, un calme précaire semble être plus ou moins revenu. Le temps de faire le bilan: En gros, en un mois de conflit, 2 000 morts côté palestinien, civils ou guerriers du Hamas,  67 soldats israéliens tués. Cela a été un "massacre" ont répété en chœur  les pro-palos, nos politiciens, les médias et la kyrielle habituelle de pacifistes  de tous bords. L'ONU qui n'est jamais avare de bons chiffres estime que 373 000 enfants palestiniens devraient bénéficier à l'avenir d'une aide psychologique... (source: ONU).

Donc Gaza d'un côté et de l'autre, à des milliers de kilomètres... L'Ukraine ! Et qu'est-ce qui se passe-t-il en Ukraine ? Bah, on ne sait plus trop, c'est le bordel, bordel initié sur Maïdan, supporté, voire stimulé, par l'UE et les USA et qui se poursuit maintenant dans l'est de l'Ukraine, là, où 80% population demande son rattachement à la Russie. La Crimée, l'occident a fait une croix dessus, l'Ours l'a récupéré sans coup férir. Donc il nous reste l'est de l'Ukraine. Et de là-bas, on ne parle pas de massacres dans nos JT ou chez nos politiciens. Et pourtant... oui pourtant... L'ONU, elle, nous en parle et que nous dit-elle ? Je vous le donne en mille: "Le bilan des victimes dans l'est de l'Ukraine a été multiplié par deux en 15 jours et dépasse désormais les 2 086 morts, selon le Haut Commissariat des Nations unies pour les droits de l'homme." Estimation qu'il faut prendre "avec prudence", elle pourrait être rapidement révisée à la hausse, disent-ils ! Et puis attention, l'ONU précise bien que ces 2 086 morts: ce sont des civils (hommes, femmes et enfants) mais aussi des militaires. Depuis mi-avril, en moyenne - l'ONU aime moyenniser - on compte chaque jour 60 morts en est-Ukraine, moyenne qui est passée dernièrement à 70 morts par jour, la journée record étant de 41 morts et 143 blessés le 7 août dernier.

Les chiffres sont implacables: Gaza - Ukraine : Match nul ! 2 000 morts partout ! 

Mais curieusement, à Paris ou ailleurs, on n'a pas défilé ni manifesté pour Donestk, on n'a pas mis à sac Barbès ou la little Odessa francilienne, on n'a pas envoyé de vivres, on refuse même que la Russie en livre, le NPA, LO, l'extrême gauche et compagnie se sont tus, BHL a disparu, Fabius et Hollande ne sont pas "sidérés", les médias ne nous gonflent pas avec ce conflit... Il y a même fort à parier que si l'ONU ne tenait pas scrupuleusement le compte des cadavres qui s'entassent, personne n'aurait pris connaissance de la fin (toute provisoire) du match opposant Gaza à Donestk.

Étonnant, non ?

A croire que dans le cœur des hommes, il y a des morts qui comptent plus que d'autres...

Sur ces considérations un brin amères, mes chers amis, je vous quitte demain pour quelques jours de vacances bien mérités; il est hors de question que je rate une deuxième fois, en trois semaines, mon gay chalutier. Retour le 21 août !

Bon vent et bonne mer à tous, même en Socialie !

Folie passagère 2419.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

mardi 12 août 2014

Aide humanitaire: 18 tonnes par ci, 2 000 tonnes par là...




Vous ne pouvez pas ne pas être au courant, c'est impossible, toutes les télés en ont parlé et la mise en scène a été parfaite: La France a envoyé en Irak... 18 tonnes d'aide humanitaire, des tentes, des pompes à eau, des couvertures, des médicaments. C'est tout simplement formidable, qui plus est quand on sait que cette aide a été convoyée par Laurent Fabius himself. Et ça aussi, vous ne pouvez pas l'ignorer, il a causé à tous les micros qu'on a bien voulu lui tendre pour le dire au monde entier: Moi Laurent Fabius, je suis venu ici avec mes pompes à eau pour manifester la solidarité de la France aux minorités irakiennes que les gens que je soutenais en Syrie massacrent ici aujourd'hui et patati et patata... Rendez-vous compte, 18 tonnes, ce n'est tout de même pas rien, c'est même mieux que rien, c'est vrai. Il aura fallu deux mois, depuis l'entrée de l'EIIL en Irak, pour que la communauté internationale intervienne enfin. Le temps pour ce "califat" auto-proclamé de zigouiller des milliers de gens et d'en zigouiller encore un paquet d'autres.


Tenez à propos de califat, marrant comment la communauté internationale et tous nos dirigeants cautionnent en quelque sorte ces barbares en utilisant à qui mieux-mieux l'appellation qu'ils se sont donnés: "L'Etat Islamique en Irak et au Levant". Mais que nenni, il n'y a pas d'ETAT qui tienne puisqu'ils n'ont aucune légitimité qui vaille. Ne les qualifions donc pas d'Etat et rebaptisons-les "Les Barbares Islamiques d'Irak et du Levant" 

Enfin bref, et revenons à cette histoire d'aide humanitaire: 18 tonnes ... C'est beaucoup...

Mais pendant ce temps-là, à des milliers de kilomètres de là, il y a un pays qui fait nettement mieux. La Russie envoie 280 camions d'aide humanitaire en Ukraine soit près de 2 000 tonnes de tentes, pompes à eau, générateurs, médicaments, et autres denrées. 2 000 tonnes ! Tout de même, voilà qui a de la gueule. Comparativement. "Le convoi va apporter aux habitants de l’est de l’Ukraine environ 2 000 tonnes de matériel humanitaire, collecté par les habitants de Moscou et de ses environs" a déclaré un responsable de l'administration moscovite. 2 000 to,nnes, 280 camions et un vague responsable de l'administration d'un côté pour 18 tonnes, un avion et un ministre de l'autre, ça en jette, non ?

Aux infos, à midi, un religieux irakien chargé de répartir nos 18 tonnes disaient que dans deux jours, il n'y aurait plus rien...

Parc  contre les 2 000 tonnes russes, à Paris, les autorités ne veulent pas qu'elles aillent en Ukraine des fois que Vladimir ait caché des cartouches dans les miches de pain, des Kalachs dans les bidons de farine et déguisé des Spetsnaz en chauffeurs de camions... Président, il a interrompu ses vacances pour le dire: il a insisté sur le fait qu’une opération humanitaire ne pouvait intervenir sur le territoire ukrainien qu’avec l’accord des autorités nationales ukrainiennes, tant sur le format que sur les modalités de mise en œuvre (communiqué de l'Elysée). Et son Sinistre Fabius d'en rajouter:"Ces camions, il se peut que ce soit une couverture. Il ne faut pas les laisser passer." Les deux font la paire !

Et pourtant, la Croix-Rouge Internationale reconnaît que dans l'est de l'Ukraine il y a un réel problème humanitaire même si elle ne confirme ni infirme dans le même temps être impliquée, conjointement avec les Russes, dans cette opération "2 000 tonnes". Va savoir...

Alors, on les laisse crever les Ukrainiens de l'est, on "ne laisse pas passer" (je voudrais bien voir comment) ou bien on permet aux camions d'entrer et de ravitailler ceux qui en ont besoin ? Cruel dilemme pour nos deux branquignols, les européens et les autorités de Kiev... Et nouveau coup de maître de la part de Poutine ! Réussir avec 280 camions et 2 000 tonnes à mettre devant leurs responsabilités tous ces pieds nickelés occidentaux, fallait y penser ! Chapeau l'artiste parce qu'en admettant, ce qui pourrait fort être le cas, qu'il n'y ait que de l'aide humanitaire dans ces camions, il oblige les dirigeants européens à se positionner: Laisser vivre ou laisser mourir les populations est-ukrainiennes qu'un Etat, un vrai, un légitime, en pleine déliquescence, est incapable de ravitailler.

Et peu importe à la limite qui est responsable du merdier ukrainien, nous retiendrons aujourd'hui que si quelques dizaines ou quelques centaines de personnes venaient à mourir faute de vivres, d'eau et de ravitaillement, Président, Fabius, les autorités de Kiev et la Communauté Internationale en porteront la responsabilité.

Joli coup Vladimir !

Folie passagère 2418.

D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

La retraite, c'est maintenant !

Ce jour-là, il manifestait pour la retraite à 60 ans. 


Qu'il parte ! La retraite, c'est maintenant !

Folie passagère 2417.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

lundi 11 août 2014

Olivier Faure (PS) nous prend pour des perdreaux de l'année !


Olivier Faure est un jeune député PS certes pas tout à fait dégrossi malgré des dents qui rayent le parquet avec une force impressionnante. Il est même devenu porte-parole du PS. Un hollandiste puisqu'il fut même chargé de la com' de Président lorsque celui-ci n'était encore que candidat à la magistrature suprême. Autant dire que dès que l'on touche à pépère, Faure monte au créneau.

Et ce matin, il a eu une idée géniale. 

C'était sur RTL. Il a commencé par fustiger l'Europe et la charmante Catherine Ashton, la cheffesse de la diplomatie européenne (Vous ne connaissez pas Ashton ? C'est normal, personne ne la connaît; de même que vous ne saviez pas qu'il y avait une diplomatie européenne, normal, elle n'existe pas sauf pour la question ukrainienne). Oui, il a osé tancé Ashton en l'accusant de n'avoir pas su mobiliser l'Union dans le dossier des Chrétiens d'Irak, ce en quoi, il n'a pas tout à fait tort. C'est tout ? 

Et bien non, il en a profité pour rajouter cela: "Il y a un double manquement de l'Europe aujourd'hui. À la fois quand elle n'intervient pas et en même temps quand elle exige de la France des déficits qui n'intègrent pas que la France se bat pour les valeurs européennes, contre le terrorisme à travers le monde. La France voit ses dépenses militaires impacter sur les 3% de déficit."

Tout doucettement, l'air de rien, et peu de temps avant que ne soit officialisé les catastrophiques chiffres pour 2014, en particulier celui du déficit qui sera de l'ordre de 4,4%, le gars instille l'idée que ce mauvais chiffre, et bien c'est en partie à cause des engagements de la France au Mali,en Centrafrique, en Afghanistan et ailleurs. En clair, si la France n'atteint pas les objectifs (qu'elle s'est elle-même fixé), c'est parce que la France est allé là où l'Europe n'a pas voulu aller !

Euh, c'est-y pas qu'il nous prendrait pour des perdreaux de l'année le Faure ? Parce que et d'une, personne n'a demandé à la France d'aller se perdre dans des bourbiers africains et de deux, quand on décide seul, sans concertation préalable avec ses collègues européens, de s'engager militairement sur un territoire extérieur, et bien on le prend en compte dans le budget et dans ses prévisions. Ce qu'il n'ont pas fait. Pire, ils, les socialistes, ont sciemment minimisé le budget des opérations extérieures puisqu'ils se sont donnés pour 2014 le même budget qu'en 2013, soit en gros 460 millions d'euros, alors que cette année-là, ils avaient carbonisé près de 850 millions ! Et que pour 2014, avec un déploiement de 3 000 hommes dans le Sahel (rappelez-vous le désormais célèbre "La France n'a pas vocation à rester au Mali") on imagine mal que le budget prévisionnel ne soit pas pulvérisé.

La France a décidé par elle même d'accroître son déficit avec ses engagements militaires. Elle ne peut, sur le sujet, s'en prendre qu'à elle-même. Olivier Faure le sait parfaitement, il cherche juste une manière de justifier ce nouveau dérapage budgétaire de la France; imputer à d'autres ses propres responsabilités. Ni plus, ni moins.

Folie passagère 2416.
D'accord, pas d'accord: atoilhonneur@voila.fr

Le 5 octobre à Paris !

Le 5 octobre à Paris !